La Tête en l’air - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > La Tête en l’air

La Tête en l’air

Arrugas
Espagne - 2012 - 1h29
Mention spéciale du jury Annecy 2012
film d'animation - version originale sous-titrée en français
de

Ignacio Ferreras

scénario : Angel de la Cruz
d'après l'oeuvre de : Paco Roca
voix : Tacho Gonzalez, Mabel Rivera
séances : semaine du mercredi 30 janvier 2013
mercredi 30 jeudi 31 vendredi 1er samedi 2 dimanche 3 lundi 4 mardi 5
20:15
20:15
19:00
20:00
20:30
20:00
20:00
séances : semaine du mercredi 6 février 2013
mercredi 6 jeudi 7 vendredi 8 samedi 9 dimanche 10 lundi 11 mardi 12
16:00
16:00

synopsis

Après une vie professionnelle bien remplie, la mémoire d'Emilio lui joue des tours. La maison de retraite devient alors une évidence. Il y rencontre Miguel avec qui il se lie d'amitié. A ses côtés, Emilio découvre un nouvel univers. Ses nouveaux amis sont pleins de fantaisie, ont des souvenirs aussi riches que variés, mais ont aussi leurs petites défaillances dues aux effets du temps. Alors que des premiers signes de la maladie d'Alzheimer apparaissent chez Emilio, Miguel et ses amis vont se mobiliser pour éviter son transfert à l'étage des « causes perdues », le dernier étage tant redouté de la maison de retraite. Leurs stratagèmes vont rythmer leurs journées et apporter humour et tendresse à leur quotidien...

notes de production

La Tête en l’air est l’adaptation de la bande dessinée éponyme de Paco Roca, sortie en 2007, qui a connu un grand succès dans le monde entier, et a été traduite en 10 langues différentes après être d’abord sortie en français. Le roman graphique a également reçu de nombreuses récompenses.

La Tête en l’air est un film d’animation sur la maladie d’Alzheimer, un sujet particulièrement sensible et difficile à traiter. Ce n’est pas un film avec un message, juste une réflexion sur la vieillesse, sur la dépendance, sur une maladie qui progressivement fait perdre tout ce que l’on a pu accumuler dans une vie, la mémoire, la personnalité…, explique le réalisateur Ignacio Ferreras.

A l’heure où beaucoup de films d’animations sont réalisés à partir de dessins en 3D, Ignacio Ferreras revendique la force créative du travail d’animation en 2D : sur un plan purement créatif, je dirais que l’animation en 2D se porte mieux que la 3D (...). En tant que spectateurs, nous recevons un dessin en 2D différemment (...) : il est plus ouvert à l’interprétation, à la participation, il nécessite en quelque sorte que le spectateur le complète, qu’il y mette sa part et c’est pour cela que je crois que la 2D convient mieux aux histoires plus dramatiques. Paradoxalement, je pense qu’elle est beaucoup plus réaliste que la 3D, que sa gamme d’expressions est beaucoup plus vaste.

L’équipe artistique et technique de La Tête en l’air est issue d’un peu partout dans le monde, une situation de plus en plus fréquente dans l’animation européenne, avec laquelle il faut jongler. Ignacio Ferreras affirme que ce n’est pas mission impossible, bien au contraire : l’avantage de la dispersion de l’équipe artistique et technique partout dans le monde est que c’est justement grâce à cette séparation que nous avons pu faire le film, car il eût été impossible de réunir tout le monde dans un studio pendant un temps raisonnable avec le budget dont nous disposions.

Souvent, dans le domaine de l’animation, le travail est réparti entre plusieurs personnes. Pour La Tête en l’air, Ignacio Ferreras a réalisé lui-même tout le storyboard !

L’auteur et co-scénariste Paco Roca avoue s’être directement inspiré du père d’un de ses amis pour créer son personnage principal, Emilio.

Ignacio Ferreras
http://cinema.nouvelobs.com/personnalites/180817-ignacio-ferreras/biographie

Angel de la Cruz
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-86421/biographie/

Paco Roca
http://www.editions-delcourt.fr/catalogue/auteurs/paco_roca