Adieu Berthe ou l’enterrement de mémé - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Adieu Berthe ou l’enterrement de mémé

Adieu Berthe ou l’enterrement de mémé

France - 2012 - 1h40
Quinzaine des réalisateurs Cannes 2012
film - film francophone
de

Bruno Podalydès

scénario : Bruno Podalydès, Denis Podalydès
direction de la photographie : Pierre Cottereau
avec : Valérie Lemercier (Alix), Denis Podalydès (Armand), Isabelle Candelier (Hélène), Bruno Podalydès (Yvon Grinda), Samir Guesmi (Haroun), Michel Vuillermoz (Rovier Boubet), Pierre Arditi (père d'Armand), Benoît Hamon (Vincent ), Catherine Hiegel (Suzanne), Michel Robin (monsieur Salvini), Judith Magre (madame De Tandévou), Noémie Lvovsky
séances : semaine du mercredi 16 janvier 2013
mercredi 16 jeudi 17 vendredi 18 samedi 19 dimanche 20 lundi 21 mardi 22
14:00*
20:45
18:30
16:00
séance spéciale :
* Festival Télérama / Afcae du 16 au 22 janvier 2013 En échange du Pass, complété de vos noms et adresses, une carte valable pour 2 personnes durant toute la durée de la manifestation vous sera remise à la caisse du cinéma. Sur présentation de cette carte, tous les films du festival Télérama / Afcae sont au tarif de 3 euros la place (par personne). Tarif unique 3 euros pour tous grâce au Pass (valable pour 2 personnes) à découper dans le magazine Télérama des 9 et 16 janvier 2013

synopsis

Mémé is dead. Berthe n'est plus. Armand avait "un peu" oublié sa grand-mère… Pharmacien, il travaille avec sa femme Hélène à Chatou. Dans un tiroir de médicaments, Armand cache ses accessoires de magie car il prépare en secret un tour pour l'anniversaire de la fille… de son amante Alix. Et mémé dans tout ça ? On l'enterre ou on l'incinère ? Qui était Berthe ?

notes de production

Dans la scène d’enterrement du film apparaît ni plus ni moins que Claire Denis, célèbre réalisatrice de 35 Rhums et White material entre autres. Ce clin d’œil a été possible du fait de la maison de production, Why not productions, commune à la réalisatrice et à Bruno Podalydès.
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=188&alpha=00&a=2012&m=11#film
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=373&alpha=23&a=2012&m=11#film

Le film est l’occasion de retrouvailles entre le réalisateur Bruno Podalydès et quelques-uns de ses acteurs fétiches, tels que Isabelle Candelier, Michel Vuillermoz et Jean-Noël Brouté, présents depuis ses débuts. Il collabore également de nouveau avec Samir Guesmi et Pierre Arditi après Bancs publics (Versailles rive droite) en 2008.

Décidément, les frères Bruno et Denis Podalydès sont inséparables ! Adieu Berthe ou l’enterrement de mémé est leur huitième collaboration, et leur quatrième en tant que scénaristes, depuis Versailles rive gauche en 1992. Ils ont notamment officié ensemble sur Liberté-Oléron (2001) et Le Mystère de la chambre jaune (2003).

Adieu Berthe ou l’enterrement de mémé marque la septième venue de Bruno Podalydès à Cannes. Il s’y était déjà rendu en tant qu’interprète, pour des films tels que La Chambre des officiers en 2001 ou Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle) en 1996, mais également comme réalisateur, notamment pour sa première fois en 1992, où il présentait Versailles rive gauche en section parallèle. Il y est revenu une dernière fois en 2006 pour présenter le film choral Paris, je t’aime pour lequel il réalisa un segment.

Le fameux Adieu Berthe du titre est une allusion à une expression populaire, qui signifiait que tout était alors perdu. Par exemple : heureusement que j’avais ma ceinture lors de l’accident, sinon, adieu Berthe !. Cette expression est néanmoins erronée, et semble être une dérivation du terme adieu botte, qui signifierait en patois la mise à terme d’une discussion de manière brutale.

Bruno Podalydès
Né le 11 mars 1961 à Versailles.
A d’abord réalisé des films d’entreprises pour Air France...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruno_Podalyd%C3%A8s

Denis Podalydès
voir fiche du film Vous n’avez encore rien vu.
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=919&alpha=22&a=2012&m=11#film

Pierre Cottereau
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/308579/pierre-cottereau
http://www.imdb.fr/name/nm0183140/
http://www.cinema-francais.fr/les_photographes/cottereau_pierre.htm

Valérie Lemercier
voir fiche du film Main dans la main.
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinema&id_film=958#film

Isabelle Candelier
Née en 1963.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Isabelle_Candelier
http://www.commeaucinema.com/personne/isabelle-candelier,13018

Samir Guesmi
Né le 7 octobre 1967 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Samir_Guesmi
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/134631/samir-guesmi
http://www.toutlecine.com/star/0006/00065525-samir-guesmi.html

Michel Vuillermoz
Né le 18 décembre 1962 à Orléans.
Pensionnaire de la Comédie-Française depuis 2003...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Vuillermoz

Pierre Arditi
voir fiche du film Vous n’avez encore rien vu.
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=919&alpha=22&a=2012&m=11#film

Benoît Hamon
http://www.imdb.fr/name/nm3213135/filmoyear

Catherine Hiegel
Née le 10 décembre 1946 à Montreuil.
Enfant, elle a chanté avec André Claveau en 1956...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Catherine_Hiegel

Michel Robin
voir fiche du film Vous n’avez encore rien vu.
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=919&alpha=22&a=2012&m=11#film

Judith Magre
Née le 20 novembre 1926 à Montier-en-Der (Haute-Marne).
Inénarrable Marie-Chantal pour Jacques Chazot...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Judith_Magre

Noémie Lvovsky
Née le 14 décembre 1964 à Paris.
Sort diplômée de la Fémis en 1989...
http://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%A9mie_Lvovsky

extrait(s) de presse

Chronic'art - C'est très beau, donc, ça va assez loin, ça domine totalement la comédie française.
Le Parisien - Ce film est réjouissant...
Les Inrocks - Certainement le plus beau film de Podalydès...
Critikat - "Adieu Berthe" est baigné d’onirisme...
Ecran large - Touchant, brillant et magique.
Le Monde - Un ticket pour "Adieu Berthe" vaut six mois de neuroleptiques.
Fiches du cinéma - D'une grâce absolue...
Positif - Avec "Adieu Berthe (l'enterrement de mémé)", ces deux coscénaristes troussent l'un de leurs plus jolis tours de cinéma...