Une Estonienne à Paris - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Une Estonienne à Paris

Une Estonienne à Paris

Reestlanna Pariisis
France, Belgique, Estonie - 2012 - 1h34
Prix ​​du jury oecuménique Locarno 2012 Chistera meilleure interprétation féminine (Laine Mägi) St Jean de Luz 2012
film - film francophone
de

Ilmar Raag

scénario : Ilmar Raag, Agnès Feuvre, Lise Macheboeuf
direction de la photographie : Laurent Brunet
musique ou chansons : Dez Mona
avec : Jeanne Moreau (Frida), Laine Mägi (Anne), Patrick Pineau (Stéphane), Corentin Lobet (Olivier), François Beukelaers, Ita Ever, Frédéric Epaud, Claudia Tagbo
séances : semaine du mercredi 26 décembre 2012
mercredi 26 jeudi 27 vendredi 28 samedi 29 dimanche 30 lundi 31 mardi 1er
16:00
18:00
21:40
16:00
18:00
21:40
16:00
18:00
21:40
18:00
21:40
16:30
20:30
16:15
18:15
séances : semaine du mercredi 2 janvier 2013
mercredi 2 jeudi 3 vendredi 4 samedi 5 dimanche 6 lundi 7 mardi 8
14:00
19:50
16:00
19:40
16:00
19:50
19:40
19:50
19:40
séances : semaine du mercredi 9 janvier 2013
mercredi 9 jeudi 10 vendredi 11 samedi 12 dimanche 13 lundi 14 mardi 15
19:35
19:35
16:00
19:35

synopsis

Anne vit à Kuresaare en Estonie. A 50 ans, elle vit seule avec sa mère, âgée et malade, dont elle s’occupe. Divorcée, elle a deux grands enfants, qui vivent loin et n’ont plus vraiment besoin d’elle. Quand sa mère meurt, Anne se retrouve seule, et désoeuvrée. Aussi, quand Anne est appelée à Paris pour s’occuper d’une vieille dame, Frida, d’origine estonienne comme elle, Anne accepte. Sans connaître Frida, ni le contexte dans lequel elle arrive. A Paris, Frida a tenté de mettre fin à ses jours. A 80 ans, c’est encore une belle femme, vivant seule dans un grand appartement bourgeois, à la langue acerbe et au caractère bien trempé. C’est aussi une vieille femme fatiguée. Stéphane, un homme de 55 ans, patron de café, est la seule personne qui s’occupe d’elle. Mais sa relation avec Frida est pesante et compliquée, Frida lui reprochant de ne pas être assez présent, de ne pas assez s’occuper d’elle. Et renvoyant systématiquement les aide malade que Stéphane lui trouve pour l’aider...

notes de production

Quand j’étais étudiant, j’ai vu au Cinéclub de l’université de Tartu le film d’otar iosseliani Les Favoris de la lune. C’était à la fin des années 80. J’étais impressionné par la façon dont ce réalisateur étranger s’était approprié Paris. Bien sûr, Bunuel, Polanski ou Bertolucci l’avaient déjà fait mais Iosseliani c’était différent, car il était comme moi, de l’autre côté du rideau de Fer. Pour un jeune homme modeste, il était presque inimaginable d’obtenir un visa pour quitter le pays, même pour un voyage touristique. De ce fait, Paris était un endroit mythique, un eldorado...
Ilmar Raag

Le réalisateur estonien, Ilmar Raag a déclaré que l’histoire du film est inspirée de celle de sa mère : ma mère était déprimée et perdue jusqu’à ce qu’on lui propose d’aller à Paris pour s’occuper d’une vieille dame estonienne très riche. A son retour, elle était transformée.

Pendant le tournage, Ilmar Raag déclare avoir beaucoup lutté contre son envie de filmer le Paris des cartes postales. Le réalisateur d’origine estonienne et grand amoureux de la capitale française, s’est donc constamment battu contre le cliché touristique. Mon équipe française me répétait que ce n’était pas le vrai Paris. Au fond de moi, je savais qu’ils avaient raison mais il me semble que l’alliance de ces deux points de vue, français et estonien, est riche et que les images du film en sont un juste reflet déclarait-il.

Le personnage d’Anne est incarné par l’actrice estonienne, Laine Mägi, que le réalisateur connaissait déjà. Ne parlant pas le français initialement, celle-ci a donc dû l’apprendre pour son rôle. Il semblait important pour le cinéaste qu’elle ne connaisse pas la langue de Molière. Sa méconnaissance de la langue la place dans un rapport d’infériorité par rapport à Frida, ce qui contribue à la soumission du personnage déclarait Ilmar Raag.

Avant Une estonienne à Paris, le réalisateur et scénariste Ilmar Raag a auparavant réalisé plusieurs téléfilms qui ont été sélectionnés et primés dans de nombreux festivals internationaux.

Une estonienne à Paris a été sélectionné dans plusieurs festivals dont le festival Cinémania au Canada (en sélection officielle) et le festival international du film de Locarno en Suisse (en compétition).

Entretien avec Jeanne Moreau
Sur quels critères acceptez-vous un rôle ?
Je choisis un metteur en scène, pour entrer dans son univers. J’ai envie de porter quelque chose pour quelqu’un. Maintenant on me propose des rôles de mères ou de grand-mères, c’est normal, c’est une chance. J’ai aussi accepté de faire le film à cause de cette histoire, de ce personnage, de ses rapports avec le monde, avec ses émotions. Cela me permettait d’aller vers un univers dans lequel je n’étais pas allée, avec son arrière-plan politique...
http://www.commeaucinema.com/interviews/une-estonienne-a-paris,258837-note-103103

Ilmar Raag
Né le 21 mai 1968 à Kuressaare (Estonie).
A étudié à la Sorbonne ainsi qu’à l’Université d’Ohio où il a obtenu un diplôme d’écriture scénaristique. Après avoir fait des stages dans des sociétés de production à Hollywood, il devient directeur des acquisitions à la télévision nationale estonienne. Promu directeur de cette chaîne, Ilmar Raag commence à écrire des scénarios en parallèle. En 2005, il réalise son premier téléfilm, August 1991. En 2007, il quitte son poste à la télévision pour se consacrer à sa carrière de cinéaste et réalise un autre téléfilm, Klass. Une Estonienne à Paris est son premier long métrage de cinéma...
http://en.wikipedia.org/wiki/Ilmar_Raag

Agnès Feuvre
Née le 27 juillet 1975, Agnès Feuvre est diplômée de la Femis en section scénario en 1999. Elle a travaillé comme scripte sur des films d’Olivier Assayas, Nicole Garcia, Arnaud Desplechin, ou François Ozon. Elle vient de co-écrire un téléfilm pour Arte réalisé par Franck Guérin. A mains nues est son second court métrage, après Un état passager, produit par le Grec en 2003, présenté en compétition au Festival de Film de Femmes de Créteil 2004 et au Festival Côté Court de Pantin 2004.
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/142990/agnes-feuvre
http://www.imdb.fr/name/nm0275452/

Lise Macheboeuf
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/320472/lise-macheboeuf

Laurent Brunet
Né en 1967.
Remporte le César 2009 de la meilleure photo pour Séraphine...
http://www.imdb.fr/name/nm0116193/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Brunet
http://www.commeaucinema.com/personne/laurent-brunet,29873

Dez Mona
http://www.lalibre.be/culture/musique-festivals/article/347763/dez-mona-du-desespoir-a-la-lumiere.html

Jeanne Moreau
Née le 23 janvier 1928 à Paris.
Première femme élue à l’Académie des beaux-arts de l’Institut de France...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_Moreau

Laine Mägi
Née le 3 février 1959 à Kehra (Estonie).
http://www.imdb.fr/name/nm0617396/

Patrick Pineau
http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Pineau
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/122335/patrick-pineau

Corentin Lobet
http://www.corentinlobet.com/
http://www.imdb.fr/name/nm1327467/

François Beukelaers
Né à Vilvorde le 2 février 1938.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Beukelaers
http://www.imdb.fr/name/nm0079559/
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/127044/francois-beukelaers

Ita Ever
Née Ilse Jamais le 1er avril 1931 à Paide (Estonie).
http://en.wikipedia.org/wiki/Ita_Ever

Frédéric Epaud
http://www.imdb.fr/name/nm0258267/
http://www.commeaucinema.com/personne/fred-epaud,77359

Claudia Tagbo
Née à Abidjan.
Débute en tant qu’humoriste en 2006 dans le Jamel comedy club...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Claudia_Tagbo

extrait(s) de presse

Le Monde dans l'objectif - Raag fait sienne la réplique de Piccoli dans le dernier Carax, empruntée à Oscar Wilde : "la beauté est dans les yeux de celui qui regarde". Les Parisiens confirmeront.
Laurent C. - À voir un dimanche ou un soir après le travail pour chercher le calme.
Fiches du cinéma - lLng métrage venu d'une cinématographie qui se fait rare, et la grande Jeanne Moreau, souveraine...
Le Nouvel obs - long métrage venu d'une cinématographie qui se fait rare, l'Estonie, est sauvé par l'actrice Laine Mägi, touchante, et la grande Jeanne Moreau, souveraine.
Télérama - La vieille dame a beau être très digne, elle a un caractère de cochon...