Les Mouvements du bassin - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Les Mouvements du bassin

Les Mouvements du bassin

France - 2012 - 1h26
Festival international du film Grolandais Toulouse 2012 Festival du Film Locarno 2012
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
film - film francophone
de

HPG

scénario : HPG, Thomas Wallon
direction de la photographie : Reza Serkanian
musique ou chansons : Christophe
avec : Rachida Brakni (Marion), HPG (Hervé), Joana Preiss (l'infirmière), Eric Cantona (le veilleur de nuit), Marie d'Estrées (la prostituée), Jérôme Le Banner (le prof de self-défense), Ludovic Berthillot (le policier), Alysson Paradis (l'élève de self-défense)
séances : semaine du mercredi 10 octobre 2012
mercredi 10 jeudi 11 vendredi 12 samedi 13 dimanche 14 lundi 15 mardi 16
21:35
21:35
18:15
séances : semaine du mercredi 17 octobre 2012
mercredi 17 jeudi 18 vendredi 19 samedi 20 dimanche 21 lundi 22 mardi 23
21:50
21:50
18:45

synopsis

Hervé est un homme solitaire qui ne vit que pour ses cours de self-defense. Licencié du zoo où il travaille parce qu’il déprime les animaux, il devient veilleur de nuit dans une usine. Pour tromper l’ennui, il épie les allers et venues d’un étrange couple d’amoureux : son collègue et sa femme qui vend son corps avec la bénédiction de son mari. Marion est une jolie femme prête à tout pour avoir un enfant. Un soir, elle rencontre une infirmière qui s’éprend d’elle. Celle-ci lui promet amour et grossesse, au prix du cambriolage d’une banque de sperme. Les destins de ces deux individus en quête de bonheur vont se croiser dans un couloir d'hôpital…

notes de production

L’ancien footballeur Eric Cantona va tourner à Nantes au mois d’octobre dans Les Mouvements du bassin, film du réalisateur Hervé-Pierre Gustave, dit HPG, ancienne star du cinema X reconverti en réalisateur de films d’art et d’essai, a annoncé la société de production nantaise Capricci dans un communiqué mercredi.
http://www.lepoint.fr/insolite/cantona-a-nantes-pour-les-mouvements-du-bassin-sous-la-direction-d-hpg-22-09-2010-1239775_48.php

Ce second film est une nouvelle étape pour HPG. Après un premier film sous forme de journal intime, il décide aujourd’hui de mettre en scène une véritable fiction... sans en oublier pour autant la réalité : je trouve que la réalité reste bien plus délirante et cinématographique que la fiction. Trop scénariser, ça ne m’intéresse pas. J’ai donc tâché de rester au plus près de la réalité, mais je n’hésite pas à la fantasmer, explique-t-il. L’autre changement est aussi la présence au casting du film de stars comme Eric Cantona ou Jérôme Le Banner. Mais pour le réalisateur, ces personnes sont assez proches de sa démarche artistique : on est trois gaillards qui font ce qu’ils peuvent pour bien travailler après des carrières sportives. On n’a pas pris de cours de théâtre. On se débrouille comme on peut, à l’instinct.

Pour Les Mouvements du bassin, HPG a choisi d’épouser le point de vue d’une femme. Malgré tout, le film reste un portrait en creux de son réalisateur à un moment décisif de sa vie : il est autobiographique à un point que je ne pouvais imaginer à l’époque. Tellement proche de ce que je vis… Je voulais faire ce film pour parler des choses que je ne peux pas regarder en face. En premier lieu : savoir être un père.

Le réalisateur a eu des rapports compliqués avec une partie de son équipe : par deux fois, le tournage s’est arrêté à cause des tensions entre moi et mon équipe, explique-t-il. Cette situation l’a placé dans une position délicate vis-à-vis des acteurs principaux du film, Eric Cantona, Rachida Brakni et Joana Preiss : j’espère que le résultat final ne les déçoit pas parce que non seulement ils n’étaient pas payés, mais en plus l’ambiance et la bouffe n’étaient pas bonnes.

Les deux comédiens qui interprètent les personnages principaux du film, Eric Cantona et Rachida Brakni, avaient déjà joué ensemble à plusieurs reprises : dans L’Outremangeur en 2002, dans Une Belle histoire en 2005 et dans Lisa et le pilote d’avion en 2006. Par ailleurs, si l’ancien footballeur découvre ici pour la première fois l’univers décalé d’HPG, ce n’est pas le cas de la comédienne, qui jouait dans On ne devrait pas exister, le premier film du cinéaste.

C’est le chanteur Christophe qui a signé la bande originale du film. Cela faisait longtemps que l’auteur des chansons Les Mots bleus ou Aline n’avait pas composé de musique pour un film. La dernière fois remonte en effet à 1970, pour le film La Route de Salina de Georges Lautner !

Comme référence à son film, HPG cite des artistes qu’il qualifie de dingues comme Barbet Schroeder, Charles Bukowski ou Gaspar Noé. Les Mouvements du bassin se nourrit aussi de nombreuses autres références, plutôt éclectiques, comme l’explique le réalisateur : j’aime Buster Keaton, les danseuses, la danse mortuaire que fait un combattant, les exhibitionnistes, les timbrés, les corps divaguant à cause de l’alcool, la folie.

Les Mouvements du bassin est le second film de HPG. Il a été présenté en avant-première mondiale au festival de Locarno en 2012. Son premier film, On ne devrait pas exister, est passé par la Quinzaine des réalisateurs en 2006.

Entretien avec HPG
C’est la première fois que tu te confrontes à un portrait de femme. Etait-ce un défi ?
Le point de départ, c’est une femme qui perd un enfant par la faute de quelqu’un d’autre. Personne ne lui vient en aide. Elle décide de chercher le type qui l’a agressée pour lui demander réparation. Elle retrouve le mec et exige qu’il lui fasse un nouvel enfant. Cette solution pour se reconstruire apparaîtra pour certains incroyablement courageuse, pour d’autres, monstrueuse et illogique. Ce qui m’intéressait, c’étaient les moyens entrepris par cette femme pour retrouver un équilibre. Le héros dans ce film, c’est elle et son parcours. Au stade de l’écriture, l’histoire d’une femme enceinte était à mille lieues de ce que je vivais. J’ai tenté de me mettre à sa place...
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/les-mouvements-du-bassin,154825-note-100879

HPG
Né Hervé-Pierre Gustave le 8 juin 1966.
http://fr.wikipedia.org/wiki/HPG

Reza Serkanian
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/322370/reza-serkanian

Christophe
Né Daniel Bevilacqua le 13 octobre 1945 à Juvisy-sur-Orge.
Devient une vedette avec la ballade Aline (1965)...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_(chanteur)

Rachida Brakni
Née le 15 février 1977 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rachida_Brakni

Joana Preiss
Née le 22 mai 1972 à Marseille.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Joana_Preiss

Eric Cantona
Né à Marseille le 24 mai 1966.
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Cantona

Jérôme Le Banner
Né le 26 décembre 1972 au Havre.
http://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9r%C3%B4me_Le_Banner

Ludovic Berthillot
Né le 24 avril 1969 à Roanne.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ludovic_Berthillot

Alysson Paradis
Née le 29 mai 1984.
Sœur de Vanessa Paradis...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alysson_Paradis

extrait(s) de presse

Toute la culture - Un film touchant, jamais racoleur, tout en virages déroutants et pirouettes amusantes.