Alyah - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Alyah

Alyah

France - 2011 - 1h30
Prix du public festival premiers plans Angers Quinzaine des réalisateurs Cannes 2012
film - film francophone
de

Elie Wajeman

scénario : Elie Wajeman, Gaëlle Macé
direction de la photographie : David Chizallet
avec : Pio Marmai (Alex), Cédric Kahn (Isaac), Adèle Haenel (Jeanne), Guillaume Gouix (Mathias), Sarah Le Picard (Esther), David Geselson (Nathan), Olivier Desautel (Polo), Jean-Marie Winling (le Père)
séances : semaine du mercredi 10 octobre 2012
mercredi 10 jeudi 11 vendredi 12 samedi 13 dimanche 14 lundi 15 mardi 16
19:50
19:50
19:50
19:50
16:30
19:50

synopsis

Paris 2011. Alex a vingt-sept ans. Il vend du shit et vit dans l’ombre de son frère Isaac, lequel après avoir été son soutien est devenu son fardeau. Alors quand son cousin lui annonce qu’il ouvre un restaurant à Tel-Aviv, Alex imagine le rejoindre pour changer enfin de vie. Déterminé à partir, Alex doit dès lors trouver de l’argent et faire son Alyah. Mais il devra aussi tout quitter : Paris qu’il aime tant, Esther son ancien amour, Mathias son ami de toujours et Jeanne qu’il vient de rencontrer. Saisi entre son Alyah, la vente de drogue, ses amours complexes et un frère destructeur, Alex devra trouver sa voie...

notes de production

Pour son premier long métrage, Alyah, Elie Wajeman a opté pour le mélange des genres. Choix audacieux qui l’a poussé à brasser et à réunir en un seul film bon nombre de thèmes disparates : c’est à la fois un polar, un film sur la famille, sur un nouveau départ et sur les sentiments. (...) Je voulais ce mélange des genres. Il donne sa force au sujet, explique le cinéaste. Cela dit, le metteur en scène ajoute que le rythme haletant devait s’imposer comme un élément essentiel du film, qui reste avant tout une fiction tournée vers l’action.

Pour mettre en scène le parcours semé d’embûches de son personnage, le réalisateur Elie Wajeman s’est inspiré du film de Spike Lee, La 25ème heure, qui retrace l’errance d’un repris de justice. En ce qui concerne le traitement de la judaïté, question également assez centrale dans le film, le cinéaste déclare avoir pris modèle sur Two lovers de James Gray pour l’aspect plus ou moins décontracté de son approche de la religion.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Pio Marmai, qui incarne un Juif dans le film, est en réalité un acteur d’origine italienne. Lorsque l’on demande à Elie Wajeman les raisons de son choix, il explique : c’est une tradition du cinéma américain que des acteurs italiens jouent des rôles de Juifs. Voyez Pacino, ou De Niro dans Il était une fois en Amérique de Sergio Leone, ou dans Le Dernier nabab, d’Elia Kazan. L’idée me séduisait.

Dans le film, il est question d’un Juif de la diaspora qui tente de retourner en Israël pour fuir ses problèmes parisiens. En hébreu, cet acte de retour au pays est appelé l’Alyah, ce qui a donné le titre du film. (1) Le cinéaste confie avoir recueilli de nombreux témoignages montrant la détresse de certaines personnes qui ont fait le choix de regagner Israël après avoir connu une série de déboires dans leur pays d’origine (addictions, problèmes financiers, chagrins d’amour, etc...). Le réalisateur s’est par ailleurs étonné du traitement que l’Agence Juive réserve aux aspirants migrants : pour s’être lui-même fait passer pour un candidat à l’Alyah, Elie Wajeman affirme que les précautions sécuritaires mises en œuvre peuvent en décourager plus d’un.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Alya

Elie Wajeman explique avoir été attiré par le paradoxe que soulève son sujet : on peut trouver étrange que ce garçon fuie ses problèmes vers un pays lui-même problématique et qui peut se déliter à tout instant. J’aime cette ambiguïté. Fuir pour se reconstruire dans un pays au bord de l’implosion, tel est le thème que le cinéaste a tenu à mettre en exergue dans son premier film.

Le film, qui se déroule en partie à Paris, a également été tourné en Israël. On y découvre alors un pays étonnamment cosmopolite où se mélangent de nombreuses ethnies : Russes, Palestiniens, Africains d’Afrique noire, ou encore Thaïlandais se retrouvent ainsi dans cette région multiculturelle du monde.

Nourri par ses références des années 90 et très inspiré par la génération d’acteurs qui a émergé grâce à Arnaud Desplechin ou encore Olivier Assayas, le réalisateur s’est montré désireux de reproduire un processus similaire, contextualisé dans notre époque, en donnant leur chance à des acteurs encore peu connus, comme le sont Adèle Haenel et Guillaume Gouix : il me fallait choisir des acteurs contemporains pour donner au film sa modernité, résume-t-il.

Le cinéaste avoue avoir eu du mal à réunir le financement nécessaire à la production de son film dont le mélange des genres et de tons semblait en dérouter plus d’un. Il compare sa détermination à celle de son personnage Alex, qui tente de rejoindre Israël par tous les moyens : au fond, la détermination d’Alex ressemble à celle qu’il faut pour faire un premier long métrage, observe-t-il.

Alyah a reçu le prix du public aux lectures du Festival Premiers Plans d’Angers, et a également été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs du festival de Cannes 2012.

Elie Wajeman
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/321160/elie-wajeman
http://www.evene.fr/celebre/biographie/elie-wajeman-947317.php
http://www.quinzaine-realisateurs.com/elie-wajeman-r13588.html

Gaëlle Macé
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/301300/gaelle-mace
http://www.scenarioaulongcourt.com/2010/2011/bios/mace_gaelle.html

David Chizallet
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/345544/david-chizallet

Pio Marmai
Né le 13 juillet 1984 à Strasbourg.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pio_Marma%C3%AF

Cédric Kahn
Né le 17 juin 1966 à Crest.
http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9dric_Kahn
http://www.evene.fr/celebre/biographie/cedric-kahn-21685.php

Adèle Haenel
Née le 1er janvier 1989 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ad%C3%A8le_Haenel

Guillaume Gouix
Né le 30 novembre 1983 à Aix-en-Provence.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Gouix

Sarah Le Picard
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/350024/sarah-le-picard

David Geselson
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/200279/david-geselson

Olivier Desautel
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/351630/olivier-desautel

Jean-Marie Winling
Né à Sète en 1947.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marie_Winling

extrait(s) de presse

Libération - Premier long métrage réussi d'Elie Wajeman sur les errements d'un jeune dealer parisien...
Abus de ciné - Une jolie réussite à encourager.
La Dépêche - Dense et renversant...
L'Express - La fuite d'un dealer parisien en Israël, un "ailleurs possible"...
Laterna magica - Il y a quelque chose hérité d’un certain cinéma américain des années 70, des premiers Scorsese notamment comme "Mean streets"...
Alliance - "Alyah" est tout simplement un excellent film.
Le Monde des religions - Entre réalisme social, religion et peut-être même psychanalyse, ce film a été unanimement salué par la critique.