l’important c’est d’aimer - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > l’important c’est d’aimer

l’important c’est d’aimer

ciné répertoire
France - 1974 - 1h49
sorti en France le 12 février 1975
César 1976 de la meilleure actrice (Romy Schneider)
interdit aux moins de 12 ans
film - film francophone
de

Andrzej Zulawski

scénario : Andrzej Zulawski, Christopher Frank
d'après l'oeuvre de : Christopher Frank
direction de la photographie : Ricardo Aronovich
musique ou chansons : Georges Delerue
avec : Romy Schneider (Nadine Chevalier), Fabio Testi (Servais Mont), Jacques Dutronc (Jacques Chevalier), Claude Dauphin (Mazelli), Roger Blin (le père de Servais), Gabrielle Doulcet (madame Mazelli), Michel Robin (Raymond Lapade), Guy Mairesse (Laurent Messala), Katia Tchenko (Myriam, la putain), Nicoletta Machiavelli (Luce, la femme de Lapade), Klaus Kinski (Karl-Heinz Zimmer), Paul Bisciglia (l'assistant-metteur en scène), Sylvain Lévignac (Sylvain), Olga Valéry (la femme au godemiché), Jacques Boudet (Robert Beninge), Robert Dadiès (le médecin à l'hôpital / un acteur au théâtre), Georges-Frédéric Dehlen (un acteur au théâtre), Jacques Jourdan (Victor), Claude Legros (Manuel Rosenthal), Kira Potonie (la femme de Messala), Michel Such (l'électricien), Jacques Van Dooren (Verdurin), Nadia Vasil (la réalisatrice), Sin May Zao (la Vietnamienne), Gérard Zimmermann (Léonard), Frédérique Baralle (une fille dans la brasserie - non créditée), Claudine Beccarie (la fille dans la partouze - non créditée), Michel Berreur (un homme dans la brasserie - non crédité), Guy Delorme (un homme de main de Mazelli - non crédité), Jerry Di Giacomo (l'Anglais en travesti - non crédité), Serge Godenaire (l'éphèbe dans la partouze - non crédité), Gérard Moisan (un homme de main de Mazelli - non crédité), Manu Pluton (l'homme au gymnase - non crédité), Éric Vasberg (un homme dans la brasserie - non crédité), Henri Coutet (père de Jacques - rôle coupé au montage final), Andrée Tainsy (mère de Jacques - rôle coupé au montage final), Maritin (frère de Jacques - rôle coupé au montage final), Philippe Clévenot (William Nesbitt - rôle coupé au montage final), Sybil Danning (Violaine - rôle coupé au montage final), Marc Dudicourt (Mertolle - rôle coupé au montage final), Zouzou (Claude Landre - rôle coupé au montage final)
séances : semaine du mercredi 22 août 2012
mercredi 22 jeudi 23 vendredi 24 samedi 25 dimanche 26 lundi 27 mardi 28
10:30*
séance spéciale :
* Hommage à Romy Schneider en présence de Jean-Pierre Lavoignat
séances : semaine du mercredi 23 mars 2016
mercredi 23 jeudi 24 vendredi 25 samedi 26 dimanche 27 lundi 28 mardi 29
18:30*
séance spéciale :
* ciné mardi : hommage à Andrzej Zulawski - film couplé avec "Possession" - tarif préférentiel 2 films = 7 € - soirée animée avec Hidden circle

synopsis

Un jeune photographe reporter Servais Mont rencontre sur un plateau de tournage Nadine Chevalier, une actrice ratée contrainte, pour survivre, de tourner dans des films pornographiques. Immédiatement séduit, Servais Mont se rend chez elle pour faire une série de photos. La jeune femme est mariée à Jacques, un être fragile, à la fois drôle et amer, qui fuit les réalités de la vie. Très attirés l'un vers l'autre, Nadine et Servais se revoient. Ce dernier décide d'aider Nadine à son insu. Il veut commanditer une pièce de théâtre dans laquelle elle aura enfin un rôle digne de son talent...

notes de production

L’Important c’est d’aimer est adapté du roman La Nuit américaine (1) de Christopher Frank. Le romancier et dialoguiste britannique a travaillé huit mois durant avec le réalisateur Andrzej Zulawski sur l’adaptation du livre pour le cinéma. Toutefois, le film ne reprend pas la totalité du livre. Le réalisateur ne s’est inspiré que d’une petite partie de quatre ou cinq pages qu’il a développée par la suite à l’aide du romancier.
A l’origine, le film s’intitulait L’Orage.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Nuit_am%C3%A9ricaine_(roman)

Avec L’Important c’est d’aimer, le cinéaste polonais Andrzej Zulawski se révèle au grand public. Fort de cette première expérience gagnante hors de ses frontières, il livre ensuite des œuvres troublantes, violentes et provocatrices comme Possession (2), La Femme publique (3) ou La Fidélité (4) (avec sa complice Sophie Marceau, présente à l’affiche de quatre de ses films).
(2) http://www.citebd.org/spip.php?film1558
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Femme_publique
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Fid%C3%A9lit%C3%A9

Andrzej Zulawski a rencontré Romy Schneider grâce à Michelle de Broca (5), la productrice de César et Rosalie (6), un film de Claude Sautet dans lequel l’actrice autrichienne a interprété le rôle principal de Rosalie : à ma grande surprise, Romy Schneider, qui allait voir des films art et essai au Quartier Latin (7) en mettant des bonnets pour ne pas être reconnue, avait vu mon premier film et avait appelé son agent Jean-Louis Livi (8), chez Artmédia (9), pour en savoir plus sur moi, confie le réalisateur. Après cinq heures de discussion le jour de leur première rencontre, Zulawski s’est lancé avec l’actrice dans le projet du film sans plus attendre : je dois ce film à Romy, ajoute-t-il.
(5) http://www.imdb.com/name/nm0110463/
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9sar_et_Rosalie
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Quartier_latin_(quartier_parisien)
(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Livi
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/Artmedia

Lorsque sort L’Important c’est d’aimer, en 1974, Romy Schneider est au sommet de sa gloire. Cinq ans après La Piscine (10) et quatre après Les Choses de la vie (11), l’actrice connaît un énorme succès, à la fois public et critique, avec le film d’Andrzej Zulawski. Auréolée d’un César, elle enchaînera l’année suivante avec Le Vieux fusil (12).
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Piscine_(film)
(11) https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Choses_de_la_vie
(12) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Vieux_Fusil

L’Important c’est d’aimer marque la première prestation dramatique du chanteur et comédien français Jacques Dutronc. Auparavant, celui-ci s’était illustré dans Antoine et Sébastien (13) et Ok patron (14). Dutronc confiera plus tard qu’il avait eu une relation avec Romy Schneider le temps du tournage (15).
(13) https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_et_S%C3%A9bastien
(14) https://fr.wikipedia.org/wiki/OK_patron
(15) http://www.vanityfair.fr/actualites/france/articles/romy-schneider-et-jacques-dutronc/13853

Grâce à sa prestation dans L’Important c’est d’aimer, Romy Schneider a remporté le César de la meilleure actrice en 1976 (16). Le long-métrage avait également été nommé dans deux autres catégories : meilleur montage pour Christiane Lack (17) et meilleurs décors pour Jean-Pierre Kohut-Svelko (18).
(16) https://fr.wikipedia.org/wiki/1re_c%C3%A9r%C3%A9monie_des_C%C3%A9sar
(17) https://fr.wikipedia.org/wiki/Christiane_Lack
(18) https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Kohut-Svelko

Klaus Kinski, qui avait tourné deux ans plus tôt Aguirre, la colère de Dieu (19) avec Werner Herzog, continuait à l’époque d’alterner séries B (20) et films d’auteur.
(19) https://fr.wikipedia.org/wiki/Aguirre,_la_col%C3%A8re_de_Dieu
(20) https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9rie_B

Le distributeur (21) de l’époque demanda à couper une partie de la scène du suicide de Jacques Dutronc, chose que je pouvais comprendre. Mais il commit un crime en coupant une des plus belles scènes de Romy, et c’est pour cela que la fin du film me paraîtra toujours abrupte. Après la mort de son mari, elle va voir les parents de Jacques, des gens extrêmement modestes qui vivent en banlieue. Elle essaie de s’expliquer, de s’excuser. Ils la rejettent complètement. Quand elle sort du petit pavillon de banlieue, le frère de Jacques, un peu demeuré, lui lance une pierre dans la nuque. Elle se touche le cou et, les mains rouges, s’éloigne sans rien dire vers le train. C’est une scène qu’elle joua de manière si touchante que même aujourd’hui j’en suis bouleversé. Le distributeur demanda à exciser cette scène. Je passai une des nuits les plus tristes de ma vie : devais-je l’envoyer valser ou accepter qu’on m’ampute d’un doigt. Finalement, considérant mon expérience du communisme, où des amis metteurs en scène avaient été jetés dans des hôpitaux psychiatriques, pour en sortir légumes, je me dis qu’amputer ce film qui me paraissait intéressant était un sacrifice auquel je pouvais consentir...
Je tiens Romy pour une véritable enfant de la balle. Son seul plaisir était d’y « aller ». Elle n’hésitait pas à se blesser. Sa mère, Magda Schneider (22), qui entretenait des liens douteux avec Goebbels (23), l’avait abîmée. Elle était la personne la plus malheureuse que je connaisse. Quand je demandais des jours de tournage supplémentaires à mes producteurs parce que mon actrice avait bu, ils acquiesçaient. Bien sûr, ils me menaient en bateau...

Andrzej Zulawski
(21) http://www.unifrance.org/annuaires/societe/73387/sn-prodis
(22) https://fr.wikipedia.org/wiki/Magda_Schneider
(23) https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Goebbels

Andrzej Zulawski
Né le 22 novembre 1940 à Lwów (Pologne) et décédé le 17 février 2016 à Varsovie.
Effectue plusieurs années de sa scolarité en France (Idhec) avant de devenir assistant d’Andrzej Wajda...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Andrzej_%C5%BBu%C5%82awski

Christopher Frank
Né le 5 décembre 1942 à Beaconsfield (Angleterre), décédé le 20 novembre 1993 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Christopher_Frank

Ricardo Aronovich
Né le 4 janvier 1930 à Buenos Aires.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ricardo_Aronovitch

Georges Delerue
Né le 12 mars 1925 à Roubaix, décédé le 20 mars 1992 à Los Angeles.
voir fiche du film Sanglantes confessions
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=634&alpha=19&a=2012&m=8#film

Romy Schneider
Née Rosemarie Magdalena Albach le 23 septembre 1938 à Vienne, décédée le 29 mai 1982 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Romy_Schneider

Fabio Testi
Né le 2 août 1941 à Peschiera del Garda (Italie).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fabio_Testi

Jacques Dutronc
Né le 28 avril 1943 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Dutronc

Klaus Kinski
Né Nikolaus Karl Günther Nakszyński le 18 octobre 1926 à Zoppot (Pologne), décédé le 23 novembre 1991 à Los Angeles.
Souvent associé au réalisateur Werner Herzog...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Klaus_Kinski

Claude Dauphin
Né Claude Marie Eugène Legrand le 19 août 1903 à Corbeil-Essonnes, décédé le 16 novembre 1978 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Dauphin_%28acteur%29

Roger Blin
Né le 22 mars 1907 à Neuilly-sur-Seine et décédé le 21 janvier 1984 à Évecquemont (Yvelines).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Blin

Gabrielle Doulcet
Née le 20 février 1890 à Courbevoie et décédée le 23 février 1976 à Boulogne-Billancourt.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gabrielle_Doulcet

Michel Robin
Né le 13 novembre 1930 à Reims.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Robin

Guy Mairesse
Né le 14 juin 1924 à Saint-Maur-des-Fossés.
http://www.imdb.com/name/nm0537864/

Katia Tchenko
Née Catherine Kraftschenko le 8 mai 1947 à Versailles.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Katia_Tchenko

Nicoletta Machiavelli
Née le 1er août 1944 à Ravarino (Italie) et décédée à Seattle le 15 novembre 2015.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicoletta_Machiavelli

Paul Bisciglia
Né le 30 juillet 1928 à Alger et décédé le 18 avril 2010 à Nanterre.
Sa collaboration avec Jean Rollin lui vaut une certaine reconnaissance dans les pays anglo-saxons...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Bisciglia

Sylvain Lévignac
Né à Paris le 12 octobre 1929 et décédé à Château-Thierry le 18 mars 1994.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvain_L%C3%A9vignac

Olga Valéry
Née le 28 janvier 1903 à Kiev, décédée à Sarcelles le 20 avril 2002.
http://www.imdb.com/name/nm0885520/

Jacques Boudet
Né le 29 décembre 1939 à Paris.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Boudet

Robert Dadiès
http://www.imdb.com/name/nm0196616/

Claude Legros
http://www.imdb.com/name/nm0499518/

Kira Potonie
http://www.imdb.com/name/nm0693172/

Michel Such
voir fiche du film Garde à vue
http://www.citebd.org/spip.php?film1224

Jacques Van Dooren
http://www.imdb.com/name/nm0233264/

Nadia Vasil
http://www.imdb.com/name/nm0890463/

Sin May Zao
http://www.imdb.com/name/nm0953141/

Gérard Zimmermann
http://www.imdb.com/name/nm0956832/

Frédérique Baralle
http://www.imdb.com/name/nm0056677/

Claudine Beccarie
Née le 14 juin 1945 à Créteil.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Claudine_Beccarie

Michel Berreur
Né à Paris le 4 janvier 1941.
http://www.imdb.com/name/nm0077336/

Guy Delorme
Né le 23 mai 1929 à Mary-sur-Marne et décédé le 26 décembre 2005 à Bry-sur-Marne.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_Delorme

Jerry Di Giacomo
http://www.imdb.com/name/nm0223863/

Serge Godenaire
http://www.imdb.com/name/nm0323918/

Gérard Moisan
http://www.imdb.com/name/nm0596179/

Manu Pluton
Né Emmanuel Pluton le 7 janvier 1942 à Fort-de-France.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Manu_Pluton

Éric Vasberg
http://www.imdb.com/name/nm0890335/

Henri Coutet
Né le 28 juin 1909 à Vaujours (Seine-Saint-Denis), décédé le 26 mars 1999 au May-sur-Èvre (Maine-et-Loire).
Tout comme Dominique Zardi, il est resté toute sa vie cantonné aux petits rôles...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Coutet

Andrée Tainsy
Née le 26 avril 1911 à Etterbeek (Belgique) et décédée le 19 décembre 2004 à Paris.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9e_Tainsy

Philippe Clévenot
Né à Paris le 10 septembre 1942, décédé à Caluire-et-Cuire le 18 octobre 2001.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Cl%C3%A9venot

Sybil Danning
Née le 24 mai 1947 à Wels (Autriche).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sybil_Danning

Marc Dudicourt
Nė à Amiens le 6 mai 1932.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Dudicourt

Zouzou
Née Danièle Jacqueline Élisa Ciarlet le 29 novembre 1943 à Blida (Algérie).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Zouzou_(actrice)

extrait(s) de presse

Critikat - "L’important c’est d’aimer" est une expérience intense dont on ressort sacrément chamboulé...
Le Point - Jean-Louis Bory avait décrit "L'important, c'est d'aimer" comme une "nuit shakespearienne où se déchaînaient le bruit et la fureur"...
Dvd classik - Si le film offre une réflexion sur le cinéma et le théâtre, c'est avant tout - comme tous les films de Zulawski - un film sur l'amour...
Télérama - Entre Dostoïevski (qu'il vénère) et Shakespeare (qu'il cite), Zulawski dépeint notre monde comme une apocalypse. On en ressort choqué et épuisé. Avec, au bout du voyage, la lumière.
àVoir-àLire - Cette adaptation très lointaine de La Nuit américaine de Christopher Frank, est une oeuvre sur l’amour passionnel, dévoilant une Romy Schneider à vif, dans un rôle de maturité où elle apparaît plus femme que jamais...
Cinémotions - Ce film est un miracle, qui justifie à lui seul que le cinéma soit un art, le septième art...