Les Fraises des bois - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Les Fraises des bois

Les Fraises des bois

France - 2012 - 1h48
film - film francophone
de

Dominique Choisy

scénario : Dominique Choisy
direction de la photographie : Laurent Coltelloni, Alexis Kavyrchine, Julien Roux
avec : Juliette Damiens (Violette), Julien Lambert (Gabriel), Stéphane Lara (Franck), Nathalie Richard (la Mère), Jean-Michel Noirey (le Père), Yannick Becquelin (Armand)
séances : semaine du mercredi 29 août 2012
mercredi 29 jeudi 30 vendredi 31 samedi 1er dimanche 2 lundi 3 mardi 4
14:45
19:40
19:40
19:40
19:40
16:45
19:40
19:40

synopsis

Violette vit en pleine campagne chez ses parents, de riches propriétaires agricoles, en Picardie. Gabriel, est caissier dans un supermarché. En apparence, ces deux personnages discrets sont sans histoire. Pourtant, ils étouffent dans leur quotidien et cachent chacun de sombres secrets. De croisements incertains en rencontres fortuites, ils vont au fil des saisons essayer de se libérer de ce qui les entrave : leur parcours sera imprévisible et les solutions radicales...

notes de production

Cela peut paraître étrange mais le cinéaste Dominique Choisy a décidé de ne pas se laisser anéantir par le manque d’argent. Mieux, il a choisi d’en faire un atout et d’organiser sa réalisation en fonction de son budget réduit. Pas de stars ni de gros moyens, mais un vrai point de vue artistique à défendre.

Les Fraises des bois est le second film de Dominique Choisy, qui avait déjà réalisé Confort moderne en 2000. En plus de son activité de cinéaste, ce dernier est aussi monteur à France 3 Picardie.

Pendant le tournage des Fraises des bois, le réalisateur et l’équipe du film ont imaginé un moyen d’inclure le public dans le processus de création du film, par le biais d’un parcours autour du tournage, avec une rencontre à chaque saison entre les protagonistes et le public.

La seule musique extradiégétique (en dehors de la narration) du film est Humming chorus, issue de l’opéra Madame Butterfly de Giacomo Puccini. Peu friand de musique dans ses films, le réalisateur Dominique Choisy avait également prévu de mettre un extrait du Concerto pour la main gauche de Maurice Ravel, mais la scène dans laquelle ce morceau devait apparaître n’a finalement pas été tournée.

Pour renforcer la personnalité des personnages, Dominique Choisy a lié ces derniers à des principes de réalisation, les rendant indissociables de l’image. Ainsi, pour Gabriel (Julien Lambert), qui refuse de voir la situation dans laquelle il est, le réalisateur lui a appliqué le motif du flou. Le personnage va ainsi du net au flou, et vice-versa à l’image, en fonction de son humeur. Pour Violette (Juliette Damiens), sa volonté d’émancipation la pousse à vouloir sortir du cadre familial classique. Elle apparaît donc régulièrement bord-cadre, en marge de l’image, du plan, ce qui caractérise parfaitement son état d’esprit.

Le personnage de Gabriel n’avait, originellement, aucun don de funambule. C’est Julien Lambert, l’acteur qui l’interprète, et qui fut équilibriste dans un cirque, qui lui ajouta cette caractéristique. Lors des repérages du film, il a sauté naturellement sur la rambarde d’une aire d’autoroute dans la baie de Somme, alors que le vent soufflait fortement. Le réalisateur a trouvé cette image si belle qu’il a décidé de garder l’idée pour son film.

L’action du film se déroule sur une année, ce qui a imposé à l’équipe de tourner en quatre temps, une fois à chaque saison !
Très attaché à sa région d’origine, le cinéaste Dominique Choisy a tourné son film dans toute la région de Picardie, notamment à Amiens et dans la baie de Somme.

La chef costumière Céline Mombert avait pour consigne de s’adapter au budget du film, c’est pourquoi elle a confectionné la majeure partie de ses costumes à partir de pièces chinées dans des braderies et autres vide-greniers !

Les Fraises des bois est le 3e long métrage produit par la société 31 Juin Films après J’invente rien avec Kad Merad et Poursuite avec Aurélien Recoing.

Entretien avec Dominique Choisy
Si on se réfère à des contes classiques, comme Le Petit Poucet ou Hansel et Gretel, on est face à une situation économique lourde qui génère un dérèglement familial. Dans Les Fraises Des Bois, ces données ne sont pas liées. On a Violette, personnage d’une extraction plutôt aisée, une « héritière », qui va faire exploser la cellule familiale. De l’autre côté, on a Gabriel, un personnage en situation précaire qui va chercher à récupérer sa petite sœur, à re-tisser un lien familial. Il y aurait donc comme une distorsion des codes du conte ?
Quand le Petit Poucet, Gabriel, se perd et se réfugie dans une maison, il est confronté à la fille de l’ogre, sans le savoir. La fille de l’ogre, ce serait Violette qui, à la limite, n’a pas non plus tout à fait conscience de son statut. Avant d’aller vers l’univers du conte, on avait, pour le personnage de la mère joué par Nathalie Richard, pensé à des costumes qui étaient complètement différents de ceux qu’elle porte finalement dans le film...
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/les-fraises-des-bois,228723-note-96843

Dominique Choisy
Né le 28 août 1959.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Choisy

Laurent Coltelloni
http://www.imdb.fr/name/nm1227215/

Alexis Kavyrchine
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/305814/alexis-kavyrchine

Julien Roux
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/328049/julien-roux

extrait(s) de presse

Fiches du cinéma - "Les Fraises des bois" est un conte optimiste, qui sait à la fois évoquer le malheur avec une retenue remarquable et le bonheur avec une liberté réjouissante...
Critikat - "Les Fraises des bois" mêle naturalisme et merveilleux dans un conte troublant et âpre...
La Croix - Ce film parvient à rendre attachants ses héros lunaires qui, à leur manière, reprennent les rênes de leur existence.
Télérama - C'est un petit conte délicat et cruel...
Première - Le film se distingue par son réalisme absurde teinté d'humour noir, mélange plutôt rare en France...
aVoir-aLire - Sous son aspect de drame social naturaliste, "Les Fraises des bois" cache en réalité une œuvre fantaisiste...
Evene - Un film funambulesque et libérateur...