cinq pièces faciles - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > cinq pièces faciles

cinq pièces faciles

ciné répertoire
Five easy pieces
Usa - 1970 - 1h36
film - version originale sous-titrée en français
de

Bob Rafelson

scénario : Carole Eastman, Bob Rafelson
d'après l'oeuvre de : Bob Rafelson, Adrien Joyce
direction de la photographie : Laszlo Kovacs
musique ou chansons : Chopin, Bach, Mozart
avec : Jack Nicholson (Robert Eroica Dupea), Karen Black (Rayette Dipesto), Billy Green Bush (Elton), Fannie Flagg (Stoney), Sally Struthers (Betty), Lois Smith (Partita Dupea), Helena Kallianiotes (Palm Apodaca), Toni Basil (Terry Grouse), Susan Anspach (Catherine Van Oost)
séances : semaine du mercredi 25 juillet 2012
mercredi 25 jeudi 26 vendredi 27 samedi 28 dimanche 29 lundi 30 mardi 31
18:00
18:00
18:00
19:00
14:45
18:00
18:00*
21:45*
séance spéciale :
* dernière séance mardi 31 juillet à 21h45

synopsis

Un jeune fils de bonne famille, musicien au grand avenir, a renoncé à sa carrière pour devenir ouvrier et épouser une serveuse de bar. Il retourne au foyer voir son père malade, vit une brève aventure avec la petite amie de son frère et finit par tout abandonner en partant sur la route...

notes de production

Cinq pièces faciles (1971) est sorti en plein boom du courant cinématographique du Nouvel Hollywood, soit deux ans après Easy rider, le film porte-étendard du mouvement. Inspiré par le néoréalisme italien et la Nouvelle Vague française, ce long métrage s’inscrit pleinement dans l’univers de la contre-culture. De plus, comme dans le film culte de Dennis Hopper, Jack Nicholson y tient un rôle central.

Avec Cinq pièces faciles, Jack Nicholson faisait sa première apparition dans un film du metteur en scène Bob Rafelson, et par la même occasion incarnait le premier grand rôle de sa carrière. S’ensuivirent quatre autres collaborations entre les deux hommes, avec les films The King of Marvin Gardens (1972), Le Facteur sonne toujours deux fois (1981), Man trouble (1992) et Blood and wine (1996). A noter que l’acteur participa également à l’écriture du scénario ainsi qu’à la production du tout premier long métrage de Rafelson, Head, en 1968. C’est en outre aussi grâce au cinéaste que Nicholson put intégrer le casting d’Easy rider en 1969.

A l’époque où il tourna Cinq pièces faciles, Jack Nicholson consommait une grande quantité de drogues. Si bien que le réalisateur Bob Rafelson lui aurait prescrit différentes drogues sur le tournage en fonction de l’émotion qu’il devait avoir dans les scènes !

Intitulé d’abord en France Un Homme se cherche, ce qui aurait peut-être mieux défini le film, Cinq pièces faciles a finalement conservé la traduction fidèle de son titre original qui se réfère à une œuvre pour piano de Robert Schumann.

Jack Nicholson souhaitait que le rôle de l’auto-stoppeuse écolo-hippie Palm Apodoca revienne à la chanteuse et compositrice Janis Joplin. Il n’en sera finalement rien.

On aperçoit à un moment donné un homme prendre l’ascenseur dans le studio d’enregistrement. Il s’agit d’un caméo du réalisateur Bob Rafelson en personne !

Dans le scénario original de Carole Eastman, le personnage Catherine Van Oost était supposé être une vieille femme. Mais le réalisateur Bob Rafelson transforma finalement le rôle de façon à ce qu’il revienne à une jeune et jolie jeune femme : l’actrice Susan Anspach.

Avec Cinq pièces faciles, Jack Nicholson accède pour la première fois de sa carrière au haut de l’affiche. Mais bien que le long métrage fasse pour lui figure de tremplin, l’acteur y adopte un jeu discret. Difficile, à vrai dire, d’imaginer plus anti-héroïque que son personnage Bob Dupea. Indifférent à sa petite amie, au monde qui l’entoure, il n’est là pour personne et traverse un vide existentiel dont il ne semble que très vaguement conscient. L’artiste, stupéfiant d’abnégation dans son non-jeu, est à contre courant des rôles qui cimenteront par la suite sa célébrité (Vol au-dessus d’un nid de coucou, Shining, Batman, etc.).

Bob Rafelson
Né le 21 février 1933 à New York.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bob_Rafelson
http://en.wikipedia.org/wiki/Bob_Rafelson

Carole Eastman alias Adrien Joyce
Née le 19 février 1934 à Glendale (Californie), décédée le 13 février 2004 à Los Angeles.
A travaillé aussi sur Portrait d’une enfant déchue...
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=800&alpha=16&a=2012&m=6#film
http://www.toutlecine.com/star/biographie/0005/00050469-carole-eastman.html
http://www.imdb.fr/name/nm0247628/

Laszlo Kovacs
Né le 14 mai 1933 dans le village de Cece (Hongrie), décédé le 22 juillet 2007 à Beverly Hills.
Rencontre Vilmos Zsigmond, avec lequel il filmera au jour le jour l’insurrection de Budapest de 1956...
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A1szl%C3%B3_Kov%C3%A1cs_%28chef_op%C3%A9rateur%29

Jack Nicholson
Né John Joseph Nicholson) le 22 avril 1937 à l’hôpital Saint Vincent à New York.
Connu pour ses personnages sombres et névrosés qu’il a incarnés dans une multitudes de classiques du cinéma...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jack_Nicholson

Karen Black
Née Karen Ziegler le 1er juillet 1942 à Park Ridge (Illinois).
Fait ses débuts au cinéma dans Big boy de Francis Ford Coppola...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Karen_Black

Billy Green Bush
http://www.allocine.fr/personne/filmographie_gen_cpersonne=6275.html

Fannie Flagg
Née Patricia Neal le 21 septembre 1944 à Birmingham (Alabama).
http://www.univers-l.com/personnalite_fannie_flagg.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fannie_Flagg

Sally Struthers
Née le 28 juillet 1947 à Portland.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sally_Struthers

Lois Smith
Née le 3 novembre 1930 à Topeka (Kansas).
http://www.cinemovies.fr/perso-Lois+Smith-1-2-0.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lois_Smith

Helena Kallianiotes
Née en 1938 à Los Angeles.
http://www.imdb.fr/name/nm0436001/

Toni Basil
Née le 22 septembre 1943 à Philadelphie.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Toni_Basil

Susan Anspach
Née le 23 Novembre 1942 à New York.
http://www.allocine.fr/personne/filmographie_gen_cpersonne=11518.html
http://www.imdb.fr/name/nm0000769/filmotype

extrait(s) de presse

Critikat - "Cinq pièces faciles" est un road-movie qui ne se révèle pas d’emblée comme tel...
Les Inrocks - Retour d’un des plus beaux films américains des années 70...
Ecran large - "Five easy pieces" est un film musical en ce sens qu'il est parcouru par la musique...
Dvd classik - "Five easy pieces" est un film triste, dépressif, mais mis en scène par Bob Rafelson avec beaucoup d'humour, de tendresse et de retenue...
Tcm - "Cinq pièces faciles" ne démontre ni ne raconte rien, mais soumet au spectateur des protagonistes en proie à un vide existentiel dont eux-mêmes ne semblent que vaguement conscients...
aVoir-aLire - Bob Rafelson signe avec Cinq Pièces Faciles une œuvre inspirée, iconoclaste, et dont la puissance musicale est portée d’un bout à l’autre par des acteurs magistraux...
I love cinema - "Cinq pièces faciles" est un film où la musique à une importance primordiale...