dans la chaleur de la nuit - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > dans la chaleur de la nuit

dans la chaleur de la nuit

ciné répertoire
In the heat of the night
Usa - 1967 - 1h49
Oscar du meilleur film (Walter Mirisch), Oscar du meilleur acteur (Rod Steiger) 1968
film - version originale sous-titrée en français
de

Norman Jewison

scénario : Stirling Silliphant
d'après l'oeuvre de : John Ball
direction de la photographie : Haskell Wexler
musique ou chansons : Quincy Jones
avec : Sidney Poitier (détective Virgil Tibbs), Rod Steiger (Bill Gillepsie), Warren Oates (Sam Wood), Lee Grant (Mme Philip Colbert), Larry Gates (Eric Endicott), Beah Richards (Mme Bellamy), William Schallert (Webb Schubert), Scott Wilson (Harvey Oberst)
séances : semaine du mercredi 25 juillet 2012
mercredi 25 jeudi 26 vendredi 27 samedi 28 dimanche 29 lundi 30 mardi 31
19:50
19:50
19:50
16:45
19:50
14:45*
19:50*
séance spéciale :
* dernière séance mardi 31 juillet à 19h50

synopsis

Un meurtre crapuleux a eu lieu dans la petite ville de Sparta, dans l'Etat du Mississipi. Le corps d'un ingénieur, qui résidait momentanément en ville pour travailler à la mise en place d'une usine, a été découvert mort par un adjoint du shérif qui effectuait sa tournée. Son argent lui a été dérobé, la police est en alerte. Sur le quai de la gare, un homme noir qui attendait tranquillement son train est arrêté sans ménagement ; la couleur de sa peau est déjà un premier élément suspect dans cette petite bourgade où le racisme est quasiment un mode de vie. Conduit au bureau du shérif Gillespie, l'homme se présente alors comme un policier de Philadelphie, l'officier Virgil Tibbs, qui plus est le meilleur spécialiste en homicide de son département. Bien obligé de le libérer, le shérif lui demande alors de l'aide pour sa nouvelle enquête. Tibbs, logiquement, refuse mais son patron lui ordonne par téléphone d'apporter son expertise à la police de Sparta. Commence alors une investigation compliquée et dangereuse pour le policier noir, cible d'agressions et de moqueries, qui doit affronter une population hostile pour mener à bien son enquête. Ce qu'il semble accomplir avec talent...

notes de production

Dans la chaleur de la nuit fut nominé sept fois aux Oscars en 1968 et raffla cinq statuettes dans les catégories Meilleur film, Meilleur acteur (Rod Steiger), Meilleur montage (Hal Ashby) (1), Meilleure photo (Walter Mirisch), Meilleur son (Walter Goss), Meilleur scénario (Stirling Silliphant). Le film fut également récompensé aux British Academy Awards (Meilleur acteur pour Rod Steiger) et aux Golden Globes (Meilleur film dramatique, Meilleur scénario, Meilleur acteur dramatique pour Steiger).
(1) Hal Ashby deviendra réalisateur et aura à son actif, entre autres, Harold et Maude...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hal_Ashby

Avec ce film, Norman Jewison traite de la discrimination raciale à une époque où elle est encore monnaie courante aux Etats-Unis. Concernant l’acteur qui devait incarner le détective Virgil Tibbs, son choix s’est rapidement porté sur Sidney Poitier, habitué à défendre la cause noire dans nombre de films qu’il a interprétés (La Chaîne, Pleure o pays bien-aimé ou encore Devine qui vient dîner ?). Ce dernier fut d’ailleurs le premier noir américain à remporter l’Oscar du Meilleur acteur en 1964 pour sa prestation dans Le Lys des champs.

C’est Ray Charles, grand collaborateur du compositeur Quincy Jones, qui interprète In the heat of the night, la chanson du générique.

Norman Jewison dirige ici pour la première fois Rod Steiger. Tous deux collaboreront à nouveau sur F.I.S.T. (1978) et Hurricane Carter (2000).

Dans la chaleur de la nuit marque la seconde collaboration entre Norman Jewison et le producteur Walter Mirisch. Tous deux avaient auparavant travaillé ensemble sur Les Russes arrivent, les russes arrivent en 1966.

C’est la première fois que Norman Jewison travaille avec le chef opérateur Haskell Wexler. Tous deux collaboreront par la suite sur L’Affaire Thomas Crown (1968) et Larry le liquidateur (1991).

Le film a été tourné 3 ans seulement après l’adoption de la loi sur les droits civiques, loi qui devait en théorie mettre un terme à la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Un élément qui montre encore une fois la capacité du cinéma à interagir avec l’actualité, aussi houleuse soit-elle.

L’action de Dans la chaleur de la nuit est censée se dérouler dans le Mississippi, mais le film a en fait été tourné dans l’Illinois et le Tennessee, pour des raisons de sécurité notamment, les acteurs noirs n’étant pas forcément les bienvenus dans le Deep south.
Le tournage s’est déroulé du 26 septembre jusqu’au mois de décembre 1966 à Belleville, Chester, Dyersburg, Freeburg et Sparta.

Le film a donné lieu à deux suites, l’une en 1970 avec Appelez-moi Monsieur Tibbs et L’Organisation en 1971. Sidney Poitier y reprend le rôle de Virgil Tibbs. Dans la chaleur de la nuit fut décliné en série télévisée de 1988 à 1994. Ce sont les comédiens Howard E. Rollins Jr. et Carroll O’Connor qui reprirent respectivement les rôles du détective Virgil Tibbs et du policier Bill Gillespie.

C’est le premier film américain interdit aux moins de treize ans lors de sa sortie en salles à avoir obtenu l’Oscar du Meilleur film.
Appelez-moi Monsieur Tibbs ! a été classé 16ème par l’American Film Institute dans son Top 100 des répliques du cinéma américain. Cette réplique sera aussi le titre de la suite du film.

Norman Jewison
Né le 21 juillet 1926 à Toronto.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Norman_Jewison
http://en.wikipedia.org/wiki/Norman_Jewison
http://www.cinemapassion.com/filmographie-realisateur-Norman-JEWISON-813.html
http://www.commeaucinema.com/personne/norman-jewison,23672

Stirling Silliphant
Né le 16 janvier 1918 à Détroit, décédé le 26 avril 1996 à Bangkok.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Stirling_Silliphant
http://en.wikipedia.org/wiki/Stirling_Silliphant

Haskell Wexler
Né le 6 février 1926 à Chicago.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Haskell_Wexler

Quincy Jones
Né le 14 mars 1933 à Chicago.
Trompettiste, arrangeur, compositeur et producteur américain...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Quincy_Jones

Sidney Poitier
Né le 20 février 1927 à Miami.
Premier acteur noir à recevoir l’Oscar du meilleur acteur...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sidney_Poitier

Rod Steiger
Né Rodney Stephen Steiger le 14 avril 1925 à Westhampton, décédé le 9 juillet 2002 à Los Angeles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rod_Steiger

Warren Oates
Né le 5 juillet 1928 à Depoy et décédé à Los Angeles le 3 avril 1982.
Dans les quatre films qu’il a tournés pour Sam Peckinpah, il meurt à chaque fois...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Warren_Oates

Lee Grant
Née Lyova Haskepp Rosenthal le 31 octobre 1927 à New York.
Son nom de scène, Lee Grant, est une compilation des deux principaux généraux américains de la guerre civile...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lee_Grant

Larry Gates
Né le 24 septembre 1915 à Saint-Paul (Minnesota), décédé le 12 décembre 1996 à Sharon (Connecticut).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Larry_Gates

Beah Richards
Née le 12 juillet 1920 à Vicksburg (Mississippi) où elle est décédée le 14 septembre 2000.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Beah_Richards

William Schallert
Né le 6 juillet 1922 à Los Angeles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/William_Schallert

Scott Wilson
Né le 29 mars 1942 à Atlanta.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Scott_Wilson_%28acteur%29

extrait(s) de presse

L'Express - C'est tendu, passionnant et édifiant. Un classique.
Dvd classik - A partir de Dans la chaleur de la nuit, Norman Jewison fera partie des quelques artistes engagés qui mettront leur art au service de sujets sociaux et politiques forts...
Télérama - "Dans la chaleur de la nuit" reste un grand classique antiraciste...
Critikat - Norman Jewison livre une œuvre sous tension dont le récit classique se révèle d’une redoutable efficacité...
Dvd toile - La mise en scène de Norman Jewison est particulièrement brillante, très moderne...
Solaris - Le film nous plonge dans une atmosphère moite suggérée par le titre qui accentue le climat malsain de cette petite ville du Sud...
Culturopoing - L’importance de la thématique raciale dans le film de Norman Jewison ferait presque oublier qu’il s’agit aussi, et peut-être avant tout, d’un film policier...
Sens critique - Certains critiques taxeront le film de "faussement courageux"...