La Mosquitera - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > La Mosquitera

La Mosquitera

Espagne - 2010 - 1h35
film - version originale sous-titrée en français
de

Agustí Vila

scénario : Agustí Vila
direction de la photographie : Neus Ollé
avec : Emma Suárez (Alícia), Eduard Fernàndez (Miquel), Martina García (Ana), Fermi Reixach (Robert), Geraldine Chaplin (María), Anna Yzcobalzeta (Raquel), Alex Batllori (Sergi), Marcos Franz (Lluís)
séances : semaine du mercredi 18 juillet 2012
mercredi 18 jeudi 19 vendredi 20 samedi 21 dimanche 22 lundi 23 mardi 24
19:50
21:45
18:00
14:30
19:50
18:45
21:45
18:00*
séance spéciale :
* dernière séance mardi 24 juillet à 18h00

synopsis

Une famille aisée, citadine, vit coincée dans le petit monde qu’elle s’est construit. Chacun de ses membres lutte de son côté pour sauver désespérément ce qui peut l’être. Lluís traverse l’adolescence sous les feux croisés de ses parents, couple quadragénaire en crise. Tous contiennent leurs sentiments et tentent de retarder le conflit. Mais ce n’est qu’une question de temps…

notes de production

Le film a reçu le Globe de Cristal lors du Festival international du film de Karlovy Vary et l’Antigone d’Or au 32ème Cinemed de Montpellier en 2010. De son côté, Emma Suárez a été nommée meilleure actrice au Festival international du film de Valladolid et a été citée au Goya de la meilleure actrice.

Né en 1961 à Barcelone, Agustí Vila devient réalisateur pour la télévision catalane (TV3) après avoir obtenu un diplôme de philologie espagnole à l’Université de Barcelone. Il a réalisé le court métrage Ábreme la puerta, et a écrit la pièce de théâtre La Ventana cerrada avant de réaliser La Mosquitera.

Agustí Vila revient sur ses intentions : j’ai voulu faire La Mosquitera dans un ton mineur. Les personnages du film ne craignent qu’une seule chose : les moustiques. Pour eux, la vie est comme un ruisseau qui s’écoule, et le bonheur consiste à construire un barrage sur ce ruisseau. Mais ce bonheur est comme l’eau stagnante : il pourrit. Et les moustiques, alors, peuvent être aussi féroces que des loups.

Comme La Mosquitera se déroule à Barcelone, les dialogues du film ont été écrits en castillan (langue officielle de l’Espagne) et en catalan. Originaire de Madrid, Emma Suárez a dû apprendre le Catalan pour le film. Le film a été tourné à Barcelone durant l’hiver 2009.

Selon le réalisateur, La Mosquitera est un mélange de mélodrame social et de comédie.

Agustí Vila
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=481536.html

Emma Suárez
http://www.linternaute.com/cinema/emma-suarez/film/

Eduard Fernàndez
http://www.allocine.fr/personne/filmographie_gen_cpersonne=72763.html

Martina García
http://www.allocine.fr/personne/filmographie_gen_cpersonne=130869.html

Fermi Reixach
http://www.allocine.fr/personne/filmographie_gen_cpersonne=90943.html

Geraldine Chaplin
Née le 31 juillet 1944 à Santa Monica .
Elle a huit ans pour sa première apparition au cinéma dans Les Feux de la rampe réalisé par son père...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Geraldine_Chaplin

Alex Batllori
http://www.allocine.fr/personne/filmographie_gen_cpersonne=232860.html

extrait(s) de presse

Critikat - Le Catalan Agustí Vila est d’une noirceur cinglante avec la famille qu’il met en scène dans "La Mosquitera"...
L'Humanité - Le film est une comédie sur l’impossibilité de la tragédie…
Télérama - Pas un souffle d'air dans cet exercice de démolition psychosociale grinçante à la Todd Solondz...
Les Inrocks - Huis clos grinçant dans une famille bourgeoise espagnole en plein chaos...
Le Monde - "La Mosquitera" : portrait de famille avec péchés capitaux...
Cinémathèque - "La Mosquitera" est justement construit sur cet effet de décalage ambigu et fascinant qui crée un sentiment d’inquiétante étrangeté…
Libération - On ne se sent guère à l’aise dans un film pareil...
La Vie des films - Un excellent film, brillamment mis en scène, brillamment interprété, brillamment cruel.