Week-end - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Week-end

Week-end

Gb - 2012 - 1h36
2011 : Grand prix du jury à Outfest pour Andrew Haigh 2011 : Meilleur acteur dans une fiction narrative pour Tom Cullen au Festival du film de Nashville 2011 : Meilleure fiction narrative pour Andrew Haigh au Festival du film de Nashville 2011 : Prix Emerging Visions à South by Southwest 2011 : Prix du public au Frameline Film Festival 2011 : Prix du public au Inside Out Film and Video Festival 2011 : Meilleur Espoir pour Tom Cullen aux British Independent Film Awards 2011 : Mention spéciale du jury au Festival du film britannique de Dinard 2011 : Grand prix du jury au Festival Outfest de Los Angeles 2011 : Prix du public au Inside Out Film and Video Festival 2012 : Grand prix du jury au Festival Des Images Aux Mots de Toulouse
avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs. La banalisation de la drogue et de l’alcool dans ce film nécessite que le jeune public en soit averti.
film - version originale sous-titrée en français
de

Andrew Haigh

scénario : Andrew Haigh
direction de la photographie : Urszula Pontikos
musique ou chansons : James Edward Barker
avec : Tom Cullen (Russell), Chris New (Glen), Jonathan Race (Jamie), Laura Freeman (Jill), Loretto Murray (Cathy), Jonathan B. Wright (Johnny), Sarah Churm (Helen), Joe Doherty (Justin)
séances : semaine du mercredi 27 juin 2012
mercredi 27 jeudi 28 vendredi 29 samedi 30 dimanche 1er lundi 2 mardi 3
19:50
19:50
19:50
19:50
17:00
19:50
19:50*
séance spéciale :
* dernière séance mardi 3 juillet à 19h50

synopsis

Un vendredi soir, après une soirée arrosée chez ses amis, Russell décide de sortir dans un club gay. Juste avant la fermeture, il rencontre Glen et finit par rentrer avec lui. Mais ce qu'il avait pensé n'être qu'une aventure d'un soir va finalement se transformer en toute autre chose. Lors de ce week-end rythmé par les excès, les confidences et le sexe, les deux hommes vont peu à peu apprendre à se connaître. Une brève rencontre qui résonnera toute leur vie...

notes de production

Le film s’est tourné en 17 jours seulement, et en totalité dans la ville de Nottingham en Angleterre.

Le réalisateur Andrew Haigh voulait raconter une histoire authentique, intime et honnête sur les relations humaines. Il désirait également parvenir à rendre palpable les sentiments humains, notamment la peur et l’excitation face à l’inconnu et aux possibles qu’offre une rencontre nouvelle. Week-end se devait de capturer les modestes moments d’une relation qui débute.

Filmer une relation homosexuelle a rendu nettement plus pertinente la question des thèmes abordés par Week-end. Il était en effet important pour le réalisateur Andrew Haigh de rendre compte des complexités de l’expérience gay de notre époque. Sans vouloir spécialement cantonner le propos à l’homosexualité, il espère que ce contexte amplifiera les thèmes fondateurs et universels du film : ces luttes internes de sentiments auxquelles nous sommes tous confrontés, indépendamment de notre sexualité.

Pour obtenir le naturel et la spontanéité à l’écran, Andrew Haigh a passé du temps avec ses acteurs hors-tournage. Le duo de comédiens a ainsi appris à se connaitre et leur relation à l’écran s’en est trouvée améliorée. Dans cette optique, le tournage s’est fait en respectant la chronologie du film, et non en s’astreignant à un planning rigoureux. Ce lien avec la continuité de l’histoire était essentiel pour préserver la crédibilité du propos.

Les influences du film se situent dans la nouvelle génération de cinéastes américains, tels que Kelly Reichardt ou Ramin Bahrani. Le film Samedi soir et dimanche matin de Karel Reisz a également marqué le réalisateur, au point qu’il tourna Week-end aux mêmes endroits.

Week-end a beau n’être que le deuxième long-métrage de son réalisateur, celui-ci n’est pas un débutant ! Déjà auteur de plusieurs courts-métrages, Andrew Haigh a fait ses armes en tant que monteur sur les films de Ridley Scott (Gladiator, La Chute du faucon noir).

Week-end fit un joli tour dans les festivals du monde entier avant d’atterrir sur nos écrans. En effet, il fut projeté pour la première fois au SXSW Film festival 2011 (où il gagna le Emerging Visions Audience Award), puis remporta de nombreux autres prix au Nashville Film Festival (Grand Prix du Jury et Meilleur acteur) et à l’Outfest de Los Angeles (Grand Prix).

A l’opposé du Secret de Brokeback Mountain, ce film est profondément celui d’un réalisateur gay. Andrew Haigh trouve ainsi les scènes d’amour dans le film d’Ang Lee peu réalistes. C’est pour cette raison qu’il a choisi de commencer Week-end par le réveil des amants après leur nuit d’amour. Cette première scène traduit concrètement le fait d’être gay, mais le producteur du film était peu enclin à commencer de la sorte, s’opposant ainsi à la vision d’Andrew Haigh, comme l’explique ce dernier : mon producteur a toujours eu un problème avec cette première scène au lit, arguant que c’était trop explicite, et que cela choquerait les gens. Je lui ai répondu que c’était mon objectif. Tu commences par le cœur du sujet, si tu ne peux pas le supporter, quitte le cinéma tout de suite (...) Je voulais toucher un large public, mais je n’ai jamais voulu rabaisser le propos du film pour satisfaire le plus de gens possible. A faire ça, vous ne plaisez à personne.

Entretien avec Andrew Haigh
On peut dire que "Week-end" a reçu un accueil exceptionnel dans le monde entier ?
Je suis le premier surpris, et pour tout vous dire, je n’avais jamais imaginé un tel délire positif autour de ce film. Nous avons eu droit à une pleine page dans le New York Times, en pleine période des Oscars, c’est vraiment bluffant !
http://www.tetu.com/actualites/culture/andrew-haigh-12-je-navais-jamais-imagine-un-tel-delire-positif-autour-de-mon-film-21288

Andrew Haigh
http://fr.wikipedia.org/wiki/Andrew_Haigh

Urszula Pontikos
Née le 28 juin 1975 à Gdynia (Pologne).
http://www.imdb.fr/name/nm1127138/

extrait(s) de presse

Les Inrocks - Ce qu’on a vu de meilleur outre-Manche depuis longtemps.
Critikat - Andrew Haigh met en scène l’exploration des corps et des coeurs des amants l’espace d’un week-end...
Fiches du cinéma - Mélange d'élégance, de crudité et de sentimentalisme, "Week-end" multiplie les digressions et signe un poignant constat d'impuissance et d'amertume...
Télérama - Vingt-sept ans après "My beautiful laundrette", de Stephen Frears, ce film embarque deux jeunes hommes anglais dans une histoire de sexe et de sentiments...
Tout le ciné - " Week-end" nous plonge dans l'intimité d'une rencontre, passionnante...
Benzine - Andrew Haigh réalise un mélo attachant et bouleversant...