Dix hivers à Venise - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image 
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Dix hivers à Venise

Dix hivers à Venise

Dieci inverni
Italie, Russie - 2011 - 1h39
Sélection officielle Venise 2009
film - version originale sous-titrée en français
de

Valerio Mieli

scénario : Isabella Aguilar, Davide Lantieri, Federica Pontremoli, Andrei Selivanov, Valerio Mieli
direction de la photographie : Marco Onorato
musique ou chansons : Francesco de Luca, Alessandro Forti
avec : Isabella Ragonese (Camilla), Michele Riondino (Silvestro), Glen Blackhall (Simone), Sergei Zhigunov (Fjodor), Liuba Zaizeva (Liuba), Sergei Nikonenko (professeur Korsakov), Alice Torriani (Clara), Vinicio Capossela (lui-même)
séances : semaine du mercredi 16 mai 2012
mercredi 16 jeudi 17 vendredi 18 samedi 19 dimanche 20 lundi 21 mardi 22
21:45
18:00
19:50
21:45
14:30

synopsis

Hiver 1999. Première rencontre entre Camilla et Silvestro dans un vaporetto qui traverse la lagune Vénitienne. Elle est réservée, il est effronté, mais l’alchimie opère. Il décide de la suivre dans les ruelles embrumées… Ainsi débute une aventure de dix ans, qui les mènera de Venise à Moscou, durant laquelle Camilla et Silvestro vont s’aimer sans parvenir à se le dire. Entre hésitation et rendez-vous manqués, leurs chemins se scelleront-ils enfin ?

notes de production

Dix hivers à Venise est produit par Csc production, le Centre expérimental de cinématographie de Rome. Le cinéaste et scénariste Valerio Mieli, élève du cours de réalisation de ce centre, écrivit un sujet pour sa thèse de fin d’études. C’est de ce sujet qu’est né le scénario de Dix hivers à Venise.

Pourquoi Venise ? Le réalisateur Valerio Mieli commente son choix de situer l’action de Dix hivers à Venise dans cette ville italienne : Dix hivers à Venise est l’histoire de deux jeunes qui, n’arrivant pas à s’aimer tout de suite, doivent apprendre à le faire, tout en essayant de se frayer un chemin dans le monde des adultes. Pour raconter cette histoire d’amour, je voulais un romantisme qui soit à la fois vrai et féérique. C’est pour cela que j’ai décidé de situer mon film dans une ville poétique comme Venise, mais en montrant le visage plus quotidien des marchés, des bàcari et des vaporetti. Dans toutes les phases du projet, de l’écriture au travail avec les acteurs, jusqu’à la recherche des musiques, ma préoccupation principale a été de maintenir cet équilibre entre réalisme et légèreté.

Dix hivers à Venise a demandé 6 mois de préparation et huit semaines de tournage. L’équipe de Valerio Mieli a posé ses caméras dans la cité des Doges et en Russie.

Valerio Mieli ne pouvait espérer un plus beau succès pour son film. Dix hivers à Venise a remporté le Prix du meilleur réalisateur émergent lors des David Di Donatello (l’équivalent des César en Italie), ainsi que le Nastro d’argent du Syndicat national de la critique cinématographique italienne pour le Meilleur réalisateur émergent.

Entretiens avec Valerio Mieli
Comment résumeriez-vous l’histoire de "10 hivers à Venise" ?
C’est l’histoire d’un amour qui met du temps à naître, pas d’un amour consommé mais d’un désir de longue haleine, tout le contraire d’un coup de foudre. Il ne s’agit pas d’une amitié qui se transforme en amour...
http://cineuropa.org/ffocusinterview.aspx?lang=fr&documentID=115786&treeID=2057
Pourquoi avoir placé votre récit entre Venise et Moscou, que symbolisent pour vous ces deux villes ?
Je voulais créer un monde qui me séduisait, que j’aurai aimé connaitre, vivre à Venise notamment. C’est une ambiance qui me plait, qui m’attire. J’avais envie de me poser sur un univers assez réaliste en en même temps créer une sorte de fable, c’était l’équilibre que je recherchais. Venise, c’est la ville de la poésie, une ville à la fois idéale et irréelle, c’est ce qui se rapproche le plus pour moi du Paradis. Mais je voulais m’arrêter parallèlement sur une Venise quotidienne, pas celle que l’on montre d’habitude, beaucoup de scènes se passent ainsi dans les Vaporetto. En choisissant Moscou je recherchais un contraste avec une ville immense, exotique, ayant toujours une tonalité hivernale...
http://www.excessif.com/cinema/actu-cinema/dossiers/dix-hivers-a-venise-interview-de-valerio-mieli-6969990-760.html

Valerio Mieli
Né le 27 Janvier 1978.
http://cinema.nouvelobs.com/personnalites/15984-valerio-mieli/biographie

Federica Pontremoli
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/341332/federica-pontremoli

Marco Onorato
Né à Rome le 18 mai 1953.
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=it&u=http://it.wikipedia.org/wiki/Marco_Onorato&ei=iMiVT8WjLtHe8QOE_5npCQ&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=3&sqi=2&ved=0CEAQ7gEwAg&prev=/search%3Fq%3Dmarco%2Bonorato%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26prmd%3Dimvnso

Isabella Ragonese
Née le 19 mai 1981 à Palerme.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Isabella_Ragonese

extrait(s) de presse

Critikat - Dans la comédie romantique actuelle, des regards comme celui-là sur les personnages nous manquent.
Excessif - C'est avec une douce légèreté, musicale et tendre, que Valério Mieli nous conte ce cheminement baigné d'un tendre romantisme...
L'Express - un "Quand Harry rencontre Sally" plus grave, mais tout aussi joli...
La Croix - Cette jolie comédie romantique pleine d’humour et de fantaisie évite les clichés sur Venise, mais en arbore le charme mélancolique...
L'Humanité - À ce cinéaste prometteur, on a envie d’adresser, si possible au piano, les paroles de la romance italienne qui clôt le film « Parle encore un peu… »
Positif - C'est mignon, bien écrit, touchant...
Critique film - Comme si Konchalovski rencontrait Scola...
aVoir-aLire - Les bonnes fées se sont penchées sur le berceau de ce tout premier long-métrage de l’Italien Valerio Mieli...