Americano - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Americano

Americano

France - 2011 - 1h45
film - film francophone
de

Mathieu Demy

scénario : Mathieu Demy
musique ou chansons : Georges Delerue, Grégoire Hetzel
avec : Mathieu Demy (Martin), Salma Hayek (Lola), Geraldine Chaplin (Linda), Chiara Mastroianni (Claire), Carlos Bardem (Luis), Jean-Pierre Mocky (le père), Pablo García (Pedro), André Wilms (l'Allemand)
séances : semaine du mercredi 25 avril 2012
mercredi 25 jeudi 26 vendredi 27 samedi 28 dimanche 29 lundi 30 mardi 1er
19:40
21:40
19:40
21:40
14:30
19:40

synopsis

Martin vit à Paris avec Claire. Leur relation est dans une impasse. Lorsqu’il perd sa mère, restée en Californie, Martin doit retourner dans la ville de son enfance pour s’occuper des formalités liées à son héritage. Arrivé à Los Angeles, il retrouve Linda, une amie de la famille, qui le mène jusqu’à l’appartement de sa mère, dans un quartier qu’il a bien connu lorsqu’il vivait avec elle. Des images de son enfance refont alors surface, et le troublent. Incapable d’affronter cette épreuve, il fuit vers Tijuana où il s’égare sur les traces de Lola, une jeune femme mexicaine qu’il a connue jadis, et qui a depuis occupé une place importante dans la vie de sa mère. Il la retrouve à l’Americano, un club dans lequel elle danse tous les soirs... Mais pour faire son deuil, Martin va devoir revisiter son passé.

notes de production

Mathieu Demy avait déjà porté la casquette de réalisateur il y a plus de dix ans avec un premier court métrage, Le Plafond (2000). La mise en scène, en plus du jeu, l’intéresse depuis très longtemps : ce sont deux métiers très proches, comme deux moitiés du cerveau. Etre comédien, c’est faire partie de la vision du metteur en scène, essayer de comprendre de l’intérieur ce qu’il veut.

Le comédien-réalisateur, fils du cinéaste Jacques Demy et de la documentariste Agnès Varda, a été éduqué dans le milieu du cinéma. Ses parents lui ont transmis leur amour des images et des plateaux de tournage. Il s’est également inspiré du travail des réalisateurs avec qui il a tourné, comme Antoine Desrosières avec le film Banqueroute (1), Céline Sciamma avec Tomboy, ou encore Emmanuelle Bercot et André Téchiné.
(1) film sorti en 2000, qui narre les aventures d’un courtier sans scrupule...
http://www.fichesducinema.com/spip/spip.php?article1525

La musique d’Americano est la même que celle que l’on entend dans Documenteur (2), composée par Georges Delerue en 1981. A partir de cette musique, Mathieu Demy a ensuite demandé à Grégoire Hetzel d’écrire des arrangements de cordes pour étoffer les thèmes et les marier aux séquences d’aujourd’hui.
(2) documentaire d’Agnès Varda présenté à Angoulême en 1982 avec Murs, murs (autre doc. d’Agnès Varda) au cinéma le Valois par le cinéma art et essai abrité désormais au sein de la Cité.
http://www.toutlecine.com/film/0036/00368141-documenteur.html

A l’inverse de Salma Hayek, Mathieu Demy a interprété son rôle sans se poser de questions, mais en s’appuyant sur les situations et sur ses partenaires : je n’ai pas une méthode d’acteur, je pense qu’il y a une façon de faire pour chaque film, déclare-t-il. L’acteur possède en effet une disposition naturelle à être un peu à côté de la plaque, ce qui apporte un décalage avec la gravité de sa situation.

Mathieu Demy a écrit le personnage de Lola en pensant à Salma Hayek mais sans trop y croire : elle incarne un "ailleurs" qui était très important pour le rôle, pour que le film décolle. Cette rencontre improbable a été passionnante, nous dit-il. Ayant une formation Actors studio, Salma Hayek pose l’ambiguïté entre chaque personnage en lien avec son rôle.

Avant le tournage, le réalisateur avait réalisé une sorte de teaser (avec des images de repérage) pour tenter de trouver des financements. Les moyens étant assez limités, le film s’est fait dans des conditions inconfortables : quand la venue de Salma Hayek s’est précisée, on a compris que ce n’était pas la meilleure solution pour elle de tourner au Mexique, où elle est constamment sollicitée, explique Mathieu Demy. La majeure partie du tournage a donc eu lieu en France. Arnaud Roth, le chef-décorateur, a su donner une couleur réaliste, mais aussi un imaginaire de cinéma à Americano.

C’est Salma Hayek elle-même qui chante Going to a town, de Rufus Wainwright (3), que l’on entend pendant le film. La chanson n’est pas sous-titrée mais on peut comprendre le refrain : ça donne une autre épaisseur au personnage : une femme qui a rêvé d’aller aux Etats-Unis, mais qui y a renoncé, précise le réalisateur.
(3) auteur-compositeur-interprète canado-américain qui chante en anglais comme en français...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rufus_Wainwright

Quelques séquences du film ont été tournées au Mexique. Mathieu Demy a également tourné quelques images pendant les repérages : la scène du cimetière a été enregistrée dès 2008.

Lola (4), personnage interprété par Salma Hayek, est également le titre d’un film de Jacques Demy, réalisé en 1961 : moi j’ai hérité des films de mon père, ils font partie de moi. Les références au cinéma de mes parents sont volontaires, assure-t-il, sans oublier de préciser qu’Americano n’est pas une addition des films de ses parents. Il trouve son propre ton en glissant vers le cinéma de genre et le film intimiste d’aventure.
(4) c’est Anouk Aimée qui interprétait Lola dans le film de Demy.
http://www.cineclubdecaen.com/realisat/demy/lola.htm

Pendant le tournage, Mathieu Demy a retrouvé la maison de son enfance. Lisa Blok, productrice exécutive à Los Angeles, était sa baby-sitter à l’époque, et également régisseuse sur le film d’Agnès Varda, Documenteur : je tenais à la vérité des lieux, à ce principe qui mêle réalité et fiction : chez Martin, c’est chez moi, chez son père, c’est chez Jean-Pierre Mocky, confie-t-il.

Americano a été tourné en pellicule super 16 scope anamorphique. Mathieu Demy a choisi ce format, très peu utilisé, avec le chef-opérateur George Lechaptois parce qu’il voulait que les extraits de Documenteur et les images d’Americano se répondent, avec trente ans d’écart : ce sera peut-être l’un des derniers films tournés en 16mm. Les souvenirs de Martin sont enfermés dans le cadre de Documenteur. Quand le personnage s’en est libéré, le cadre explose, (...) et retrouve le format scope de mon film, affirme Mathieu Demy.

La société de production Les films de l’Autre, créée par Mathieu Demy en 1999, avait pour but de développer ses premiers courts-métrages. Americano est son premier long-métrage.

Mathieu Demy voulait raconter l’histoire d’un homme égaré dans une ville étrangère, qui vient de perdre sa mère, ce qui déclenche un voyage particulier et des questionnements. Parallèlement à ça, le réalisateur avait une obsession pour Documenteur (1981), réalisé par sa mère Agnès Varda, dans lequel il jouait enfant : c’est un film important pour moi parce qu’il se mélange à mes souvenirs d’enfance (...). J’avais le sentiment que ce film avait pour moi quelque chose d’inachevé, déclare le réalisateur. Des extraits de Documenteur sont d’ailleurs insérés dans Americano.

Mathieu Demy
Né le 15 octobre 1972 à Paris.
Remarqué en 1998 pour son interprétation dans Jeanne et le garçon formidable...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mathieu_Demy

Georges Delerue
voir fiche du film Sanglantes confessions.

Grégoire Hetzel
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A9goire_Hetzel

Salma Hayek
Salma Valgarma née Hayek-Jimenez dit Hayek épouse Pinault, née le 2 septembre 1966 à Coatzacoalcos (Mexique).
Après avoir suivi des cours de gymnastique, elle décide de se consacrer à la comédie...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Salma_Hayek

Geraldine Chaplin
Née le 31 juillet 1944 à Santa Monica.
Bonne danseuse classique, elle semble se destiner à cette carrière quand David Lean l’engage pour incarner l’épouse d’Omar Sharif dans Docteur Jivago...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Geraldine_Chaplin

Chiara Mastroianni
voir fiche du film Les Bien aimés.

Carlos Bardem
Né en 1963 à Madrid.
http://www.allocine.fr/personne/filmographie_gen_cpersonne=95034.html
http://www.commeaucinema.com/personne/carlos-bardem,91771

Jean-Pierre Mocky
Né Jean-Paul Adam Mokiejewskile 6 juillet 1933 à Nice.
Réalise sans discontinuer des long-métrages qu’il écrit et produit souvent lui-même...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Mockyhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Mocky

André Wilms
voir fiche du film Le Havre.

extrait(s) de presse

Le Point - Une oeuvre oedipienne non dénuée de quelques longueurs, mais touchante, fragile, pudique...
Fiches du cinéma - Puissante nostalgie et charme émancipateur...
L'Express - L'errance sentimentale d'un trentenaire en crise. Séduisant...
Libération - Fils de, Mathieu Demy navigue entre une mère morte et Lola, poule fantasmagorique. Sans s’égarer...
Ouest France - Mathieu Demy trace son sillon personnel...
Télérama - Dans son premier élan, le film, encore timide, séduit en jouant avec le feu autobiographique...
Excessif - Introspectif et nostalgique...
Positif - Le drame est porté par une authenticité réelle...