Bellflower - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Bellflower

Bellflower

Usa - 2011 - 1h46
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
film - version originale sous-titrée en français
de

Evan Glodell

scénario : Evan Glodell
direction de la photographie : Joel Hodge
musique ou chansons : Jonathan Keevil, Chromatics, Small town zeros, Kevin MacLeod, Ratatat, Aradia
avec : Evan Glodell (Woodrow), Jessie Wiseman (Milly), Tyler Dawson (Aiden), Rebekah Brandes (Courtney), Vincent Grashaw (Mike), Zack Kraus (Elliot), Keghan Hurst (Sarah), Alexandra Boylan (Caitlin)
séances : semaine du mercredi 18 avril 2012
mercredi 18 jeudi 19 vendredi 20 samedi 21 dimanche 22 lundi 23 mardi 24
18:00
18:00
14:30
21:45
18:30
18:00
21:45
séances : semaine du mercredi 25 avril 2012
mercredi 25 jeudi 26 vendredi 27 samedi 28 dimanche 29 lundi 30 mardi 1er
18:00
19:40
18:00
19:40
séances : semaine du mercredi 2 mai 2012
mercredi 2 jeudi 3 vendredi 4 samedi 5 dimanche 6 lundi 7 mardi 8
19:45
19:45
19:45
19:45
16:45
19:45
19:45

synopsis

Woodrow et Aiden, deux amis un peu perdus et qui ne croient plus en rien, concentrent leur énergie à la confection d’un lance-flammes et d’une voiture de guerre, qu’ils nomment "la Medusa". Ils sont persuadés que l’apocalypse est proche, et s’arment pour réaliser leur fantasme de domination d’un monde en ruine. Jusqu’à ce que Woodrow rencontre une fille. Ce qui va changer le cours de leur histoire, pour le meilleur et pour le pire...

notes de production

Bellflower est le premier long métrage d’Evan Glodell qui s’est totalement investi dans ce projet dont il est également scénariste, producteur, monteur et interprète.
Bellflower a été présenté au Festival de Sundance 2011.

Les comédiens Evan Glodell et Jessie Wiseman ont dû manger plusieurs grillons vivants au cours d’une scène centrée sur un concours de nourriture !

Dans Bellflower, Woodrow (Evan Glodell) et Aiden (Tyler Dawson) considèrent l’achèvement de leur propre muscle car, une Buick Skylark de 1972, comme le symbole de leur guérilla en même temps que le point de départ d’une conquête d’un monde à leur image. Pour rappel, on nomme muscle cars les voitures américaines sportives bon marché destinées aux jeunes de la génération des baby-boomers. D’un niveau d’équipement rudimentaire, elles étaient fabriquées sur des châssis légers et dotés de moteurs puissants, souvent des V8, prélevés sur les modèles haut de gamme de la marque. Symboles de transgression des années 60 et 70, elles ont disparu après le vote de mesures dissuasives de sécurité et d’économie d’énergie au début des années 80.

Bellflower n’est pas le premier film à mettre une voiture américaine de légende en premier plan, ici en l’occurrence une Buick Skylark 1972. Parmi ses prédécesseurs, citons Bullitt (1) (pour sa Ford Mustang Fastback GT390 1968), Point limite zéro (2) (pour sa Dodge Challenger R/T 1970), Macadam à deux voies (3) (pour sa Chevrolet Gasser 1955) ou encore les séries Starsky et Hutch (4) (pour sa Ford Gran Torino 1974) et K 2000 (5) (pour sa Pontiac Firebird Trans AM 1982). Plus récemment, bien évidemment Gran Torino (2008) de et avec Clint Eastwood.
(1) film de Peter Yates (1968) avec Steve McQueen. http://fr.wikipedia.org/wiki/Bullitt
(2) (Vanishing point, 1971) de Richard C. Sarafian avec Barry Newman.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_limite_z%C3%A9ro
(3) (Two-lane blacktop, 1971 ) de Monte Hellman avec James Taylor et Warren Oates.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Macadam_%C3%A0_deux_voies
(4) En France, la série a été diffusée du 10 juin 1978 au 9 décembre 1984 sur TF1.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Starsky_et_Hutch
(5) En France, la série a été diffusée à partir du 22 avril 1986 sur La Cinq.
http://fr.wikipedia.org/wiki/K_2000_%28s%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e%29

Dans Bellflower, la voiture agit en tant que véritable personnage à part entière et porte même un nom, celui de Medusa. Pourquoi ? Car cette voiture est comme une sorte de divinité pour les deux amis. C’est un objectif à atteindre : dès lors qu’ils parviennent à la construire, tout devient possible, nous explique le comédien réalisateur Evan Glodell, en poursuivant : son nom vient de Méduse, qui était une jeune fille belle et virginale qui osa séduire Poséidon. Pour la punir, les dieux lui prirent sa beauté ; il ne fallait pas la regarder sous peine d’être pétrifié. D’un objet de désir, elle est devenue l’expression de la menace, ce qui donne un sens inattendu et intéressant au film.

C’est à la suite d’une rupture amoureuse difficile à surmonter que le cinéaste Evan Glodell s’est attelé, pendant 8 ans, à l’écriture du scénario de Bellflower. Il n’est donc pas étonnant que Woodrow, le personnage principal, paraisse tourmenté par sa vie amoureuse, laquelle semble vouée à l’échec, comme nous l’explique le metteur en scène : Woodrow se présente comme une victime, qui jamais ne comprend ce qui lui est arrivé. C’est pourquoi il m’a semblé important qu’après le désordre mental qu’il traverse, il comprenne, pardonne, et prenne sa part de responsabilité dans la rupture.

C’est en toute illégalité qu’Evan Glodell et son équipe de production ont fait exploser des bouteilles de gaz. Même chose au sujet des incendies...

Le cinéaste Evan Glodell s’est dit fortement influencé par l’univers du film Mad Max, notamment pour sa représentation particulière de la fin du monde. Dans Bellflower, Woodrow, qui a tout perdu, n’a plus sa place dans le monde, son premier fantasme est alors celui de l’apocalypse : tout détruire pour mieux reconstruire, un sentiment que l’on retrouve chez le héros de Mad Max campé par Mel Gibson.

Après 3 ans de pré-production et 17 000 dollars dépensés, il ne restait plus grand chose dans la poche du cinéaste Evan Glodell, également producteur du film. L’artiste nous raconte les difficultés rencontrées par l’équipe de production pour mener à bien le projet de Bellflower : j’ai bien tenté de trouver de l’argent, mais sans succès. A un certain stade de la préparation, j’ai fini par appeler tous les membres de l’équipe pour leur dire qu’on n’arriverait jamais à démarrer, que le projet prenait trop d’ampleur, que nous n’aurions pas l’argent nécessaire. J’avais économisé quelques milliers de dollars pour commencer - très vite dépensés, en une semaine. Chacun a ensuite tenté d’injecter quelques dollars pour continuer l’aventure.

Bellflower reçoit en majorité des critiques positives. L’agrégateur Rotten Tomatoes rapporte que 73% des 74 critiques ont donné un avis positif sur le film, avec une bonne moyenne de 6,8/10. La critique qui fait le plus consensus est : cette vision brûlante et stylée de la fin du monde agrège des genres différents et révèle le scénariste/réalisateur/acteur Evan Glodell comme un talent à suivre. L’agrégateur Metacritic donne une note de 72 sur 100 indiquant des critiques positives.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bellflower_%28film%29

Entretien avec Evan Glodell
Le film est parti d’une histoire personnelle, qu’est-ce qui vous a inspiré son écriture ?
A 23 ans, j’ai eu une rupture amoureuse vraiment douloureuse, le monde s’est soudain effondré, j’ai eu deux années difficiles. Le moyen de surmonter l’épreuve a été de m’enfermer pour écrire une première version de cette histoire. Pendant que je préparais le film avec l’aide de mon frère, la vie continuait. J’avais un travail plutôt intéressant comme assistant réalisateur et monteur, tout allait de mieux en mieux...
http://www.cinemovies.fr/fiche_info-22855-prod.html

Evan Glodell
http://en.wikipedia.org/wiki/Evan_Glodell

Joel Hodge
http://www.imdb.fr/name/nm2087225/

Jonathan Keevil
http://www.imdb.fr/name/nm3035370/

Chromatics
http://www.deezer.com/fr/music/chromatics

Small town zeros
http://www.deezer.com/fr/music/small-town-zeros

Ratatat
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ratatat

Rebekah Brandes
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=235567.html

Vincent Grashaw
http://www.allocine.fr/personne/filmographie_gen_cpersonne=97171.html

Alexandra Boylan
http://www.imdb.fr/name/nm0102153/

extrait(s) de presse

Excessif - Du Gregg Araki hétéro...
Fiches du cinéma - "Bellflower" est un croisement un peu fou entre film d'auteur et violence "geek"...
Scifi universe - "Bellflower" n’est pas un film explosif, c’est un film implosif, hautement inflammable...
Le Cinéma de Jérémy - Le grand coup de cœur de ce début d'année.
Abus de ciné - "Bellflower" laisse entrevoir un talent naissant, et s’impose comme un premier film magnifique...
Clap mag - Un film-culte est apparu, un cinéaste est né : quelles que soient les réserves, nul ne pourra en douter.
Sueurs froides - Evan Glodell nous livre ici un film aussi magnifique qu'effroyable...
Oh my gore - Une très belle surprise !