go go tales - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > go go tales

go go tales

Italie, Usa - 2007 - 1h45
Hors compétition Cannes 2007
film - version originale sous-titrée en français
de

Abel Ferrara

scénario : Abel Ferrara, Scott Pardo
direction de la photographie : Fabio Cianchetti
musique ou chansons : Francis Kuipers
avec : Willem Dafoe (Ray Ruby), Bob Hoskins (le Baron), Matthew Modine (Johnie Ruby), Asia Argento (Monroe), Roy Dotrice (Jay), Lou Doillon (Lola), Riccardo Scamarcio (docteur Steven), Stefania Rocca (Debby), Sylvia Miles (Lilian Murray), Burt Young (Murray), Anita Pallenberg (tante Sin)
séances : semaine du mercredi 28 mars 2012
mercredi 28 jeudi 29 vendredi 30 samedi 31 dimanche 1er lundi 2 mardi 3
21:40
21:45
21:30
21:40
séances : semaine du mercredi 4 avril 2012
mercredi 4 jeudi 5 vendredi 6 samedi 7 dimanche 8 lundi 9 mardi 10
19:45
21:15
21:30
19:45

synopsis

Le Paradise est un cabaret chic de gogo danseuses situé dans le sud de Manhattan. Une usine à rêves dirigée par Ray Ruby, impresario éminemment charismatique, assisté par ses vieux compères et une bande de personnages pittoresques. Malheureusement, tout ne va pas pour le mieux au Paradise : les danseuses menacent Ray d'une grève, qui doit également affronter la colère de la propriétaire des lieux bien décidée à les expulser. Ray tente sa chance à la loterie...

notes de production

Abel Ferrara fait partie de ces réalisateurs possédant ses acteurs fétiches. Avec Go go tales, Matthew Modine joue ainsi pour la troisième fois de sa carrière dans un film du cinéaste américain, après The Blackout (1997) et Mary (2005). Quant à Willem Dafoe et Asia Argento, c’est la deuxième fois qu’ils apparaissent dans un long métrage du metteur en scène de Bad lieutenant, après New rose hotel en 1998.

Dans Go go tales, le personnage du Baron, qui est interprété par Bob Hoskins, s’inspire d’une personne ayant vraiment existé : il s’agit du très chic et tristement célèbre régulier du Mary Loui’s, un club du côté de Broadway à New York.

Go go tales met en scène un club de gogo danseuses que le réalisateur Abel Ferrara a lui-même longtemps fréquenté. Il raconte : notre bar fétiche se trouvait dans une église gothique transformée en cauchemar rock’n roll appelé The Limelite. Ce club était tenu par un gang de pirates à la mode et Nicky D. en était le saint patron. Pour je ne sais quelle raison, le quartier était devenu le paradis des clubs de striptease. Leurs noms changeaient selon les saisons, mais pas les employés. Habillés en smoking, la coupe en brosse, ils maintenaient fermée la frontière qui les séparait du monde extérieur. L’unique moyen d’entrer était de porter un costume et une carte de crédit habituée à l’argent facile, celui qui sert à acheter une lap dance. L’ironie résidait dans le fait que c’était les mecs bossant là-bas qui étaient les acteurs, et non les femmes. Videurs, Dj, et barmans passaient des auditions, rêvaient de célébrité. Contre toute attente, quelques-uns réussissaient. Je faisais mon entrée dans le repère comme un prince, et une fois à l’intérieur, les filles m’éblouissaient au premier coup d’œil. Elles étaient vraiment fabuleuses : grandes, cool et déchaînées. Peut-être était-ce la combinaison de leurs corps presque nus dansant pour des hommes bien sapés, et de la musique qui semblait toujours meilleure que partout ailleurs, qui rendait les souvenirs si vivants, confie-t-il. C’est d’ailleurs au cours de l’une des ces soirées qu’Abel Ferrara croisa le chemin d’un Leonardo
DiCaprio disparaissant sous une pile de bondes encore assez jeune pour l’appeler Monsieur Ferrara. Quant à Matt Dillon, lui aussi inscrit aux abonnés présents, il était le seul à focaliser l’attention des filles, se souvient le cinéaste.

Après nous avoir longtemps habitué aux drames et aux films policiers, Abel Ferrara met en scène, avec Go go tales, sa toute première comédie.

Le tournage de Go go tales a eu lieu en 2006 durant quatre semaines dans les studios de Cinecitta à Rome, à Lazio (Italie), puis à New York en 2007.

Dans Go go tales, l’un des show des gogo danseuses est un hommage au Lolita de Stanley Kubrick, qui avait défrayé la chronique en 1962.

Go go tales a été présenté hors compétition au Festival de Cannes 2007 ainsi qu’au Festival des films du monde de Montréal en 2008. Mais il aura fallu attendre 4 ans avant de le voir enfin distribué.

Entretien avec Abel Ferrara
Comment s’est passé le tournage en studio ? Comment avez-vous abordé l’idée de tourner dans un décor unique ?
On vient de faire un film, 1:44, Last day on earth, qui lui aussi se passe dans un seul décor. Tu sais, Hitchcock disait qu’il pouvait faire un film dans une cabine téléphonique. Dans Gogo tales, c’est un seul lieu, très grand, mais divisé en plusieurs espaces : le bureau de Ray, la cuisine, le vestiaire des filles, il y a la rue devant...
http://www.chronicart.com/webmag/article.php?id=1740

Abel Ferrara
Né le 19 juillet 1951 dans le Bronx.
Commence en réalisant des films amateurs en Super 8 sous le pseudonyme de Jimmy Boy L...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abel_Ferrara

Fabio Cianchetti
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/140834/fabio-cianchetti

Francis Kuipers
Né en 1941 à Woking (Gb).
http://en.wikipedia.org/wiki/Francis_Kuipers

Willem Dafoe
Né le 22 juillet 1955 à Appleton (Wisconsin).
Obtient son premier rôle au cinéma en 1980 dans le film La Porte du paradis de Michael Cimino...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Willem_Dafoe

Bob Hoskins
Né le 26 octobre 1942 à Bury St Edmunds (Gb).
connu surtout pour son interprétation du détective privé des toons dans Qui veut la peau de Roger Rabbit...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bob_Hoskins

Matthew Modine
Né le 22 mars 1959 à Loma Linda (Californie).
Inspiré par les acteurs et par leur façon de jouer, il décide de devenir lui-même un acteur...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Matthew_Modine

Asia Argento
Née Asia Aria Anna Maria Vittoria Rossa Argento le 20 septembre 1975 à Rome.
Issue d’une famille de cinéma, Asia Argento débute sa carrière d’actrice très jeune...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Asia_Argento

Roy Dotrice
Né le 26 mai 1923 à Guernesey.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Roy_Dotrice

Lou Doillon
Née le 4 septembre 1982 à Paris.
En même temps qu’elle mène sa carrière d’actrice, elle poursuit une carrière de mannequin...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lou_Doillon

Riccardo Scamarcio
Né le 13 novembre 1979 à Andria (Italie).
Fait ses réels débuts en 2003 grâce à son apparition dans le film de Marco Tullio Giordana Nos meilleures années...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Riccardo_Scamarcio

Stefania Rocca
Née le 24 avril 1971 à Turin.
Part étudier le cinéma au Centre expérimental de Cinématographie à Rome puis suivre des cours à l’Actor’s Studio à New York...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Stefania_Rocca

Sylvia Miles
Née Sylvia Reuben Leele 9 septembre 1932 à New York.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvia_Miles

Burt Young
Né Gerald Tommaso De Louise le 30 avril 1940 à New York.
C’est le réalisateur Sam Peckinpah qui dévoile le talent de l’acteur dans le rôle d’un assassin dans Tueur d’élite (1975)...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Burt_Young

Anita Pallenberg
Née le 25 janvier 1944 à Rome.
Fut, de 1967 à 1980, la compagne de Keith Richards, l’un des guitaristes des Rolling stones...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Anita_Pallenberg

extrait(s) de presse

Le Monde - Ferrara s'abandonne avec une joie manifeste au pur plaisir de filmer...
Critikat - Ferrara livre un film pudiquement autobiographique, peuplé de souvenirs et de rêves perdus...
Ecran large - Ferrara est toujours présent avec une mise en scène qui n'ennuie jamais...
Le Nouvel obs - Un petit Ferrara ? Pas si sûr...
aVoir-aLire - Pour le plus grand bonheur de ceux qui adhèrent à sa folie...
Excessif - Foutraque et gratuit, mais amusant...
L'Express - C'est un foutoir comme Ferrara les aime parfois...
Positif - "Go Go Tales" remet néanmoins en mémoire que Ferrara est un fort bon cinéaste...