Indignados - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Indignados

Indignados

France - 2012 - 1h30
Panorama du Festival international du film de Berlin 2012
documentaire - film francophone
de

Tony Gatlif

scénario : Tony Gatlif
d'après l'oeuvre de : Stéphane Hessel
direction de la photographie : Colin Houben, Sébastien Saadoun
musique ou chansons : Delphine Mantoulet, Valentin Dahmani
avec : Mamebetty Honoré Diallo (Betty), Fiona Monbet, Isabel Vendrell Cortès, Nawel Ben Kraiem, Eric Gonzalez Herrero, Karine Gonzales, Maud Verdier, Aurélien Le Guerinel
séances : semaine du mercredi 21 mars 2012
mercredi 21 jeudi 22 vendredi 23 samedi 24 dimanche 25 lundi 26 mardi 27
18:00
20:00
20:00
18:30
20:00
20:00
séances : semaine du mercredi 28 mars 2012
mercredi 28 jeudi 29 vendredi 30 samedi 31 dimanche 1er lundi 2 mardi 3
20:00
20:00
20:00

synopsis

"Indignados" est le témoignage de ce qui se passe aujourd’hui, et nous plonge dans la réalité dense et palpable d’une Europe révoltée. Au cœur de l’actualité, au sein même des mouvements des Indignés, nous découvrons, à travers le regard et le voyage de Betty, jeune clandestine africaine, des hommes et femmes qui se dressent face à un système, pour juste pouvoir vivre...

notes de production

Avant juillet 2010, Tony Gatlif ne savait pas encore qu’il allait réaliser Indignados. Un événement politique - le discours de Grenoble du président Nicolas Sarkozy - l’a décidé à reprendre sa caméra avec l’intention de tourner un film engagé : quand le pouvoir a voulu stigmatiser les roms. J’avais honte, honte pour eux. Une colère m’envahissait à mesure que j’expliquais pourquoi il me semblait que les Tsiganes avaient assez souffert comme ça. Et ça n’a pas traîné : au moins une douzaine de véritables pogroms ont eu lieu un peu partout dans le pays, des camps ont été incendiés (...). Des Tsiganes ont été délogés par la force et certains sont allés se réfugier place de la Bastille. Je ne savais plus quoi faire, à part faire un nouveau film… un film engagé, déclare le metteur en scène.

Indignados, en plus de proposer un portrait de l’Europe des Indignés, met en scène une jeune fille africaine qui a émigré, et qui sert d’observatrice à Tony Gatlif : il était nécessaire pour moi de prendre le point de vue d’une immigrée clandestine qui regroupe l’ensemble des indésirables en Europe. Cette Africaine qui vient par la mer, telle un fantôme, me semble être le symbole de tous les rejetés, de tous ceux dont l’Europe ne veut pas, tous les sans-papiers, tous ces gens qui rêvent de l’Europe en pensant qu’elle va les protéger.

Les deux compositeurs d’Indignados, Delphine Mantoulet et Valentin Dahmani, ont dû... s’adapter aux bruits ambiants des scènes filmées par Tony Gatlif. Le réalisateur revient sur l’orientation musicale qu’il souhaitait donner à son film : la musique de certains plans, quand on prenait les sons en direct, avait ses propres percussions et parfois ses propres mélodies. Par exemple une canette abandonnée dans une avenue s’est mise à bouger dans le vent et à descendre la pente en faisant un bruit de percussion ternaire. Je leur demandais de partir de ce son et de faire la musique de solitude de la séquence, de suivre son rythme.

Si Indignados n’est pas une adaptation au sens propre d’Indignez-vous de Stéphane Hessel (le documentaire est librement inspiré du livre), Tony Gatlif a tout de même tenu à acheter les droits de l’ouvrage et estime que son documentaire en est un peu la suite.

Dans un plan du documentaire Indignados, Tony Gatlif filme des milliers d’oranges dévalant les escaliers et les rues d’une ville. Pour le réalisateur, il s’agit de symboliser les oranges de Mohamed Bouazizi, le vendeur ambulant de Sidi Bouzid, qui s’est immolé par le feu en décembre 2010. Son suicide a été l’élément déclencheur de la révolution en Tunisie.

Entretien avec Tony Gatlif
"Indignados" flirte avec le documentaire sans en être vraiment un...
Mon film n’est pas une analyse. Je ne suis pas quelqu’un qui analyse. Par contre, je suis quelqu’un qui va voir la réalité et s’y confronte. Je montre ce que j’ai vu, que je connais. Je suis un témoin. Et je dis "attention"...
http://www.sudouest.fr/2012/02/24/pas-indigne-horrifie-641675-4608.php

Tony Gatlif
Né Michel (Boualem) Dahmanile 10 septembre 1948 à Alger...
Un parcours difficile et éclaté, qui ira de la maison de redressement à une rencontre avec l’acteur Michel Simon...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tony_Gatlif

Stéphane Hessel
Né le 20 octobre 1917 à Berlin.
Résistant, il est arrêté et déporté à Buchenwald...
http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9phane_Hessel

Colin Houben
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/311387/colin-houben

Sébastien Saadoun
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/316195/sebastien-saadoun

Delphine Mantoulet
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/329477/delphine-mantoulet

Fiona Monbet
Née le 25 septembre 1989.
Commence le violon à l’âge de 7 ans, puis participe à un stage animé par Didier Lockwood...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fiona_Monbet

extrait(s) de presse

Abus de ciné - On est relativement happé par le rythme et la puissance des images, lesquelles n’hésitent ni à esthétiser le propos ni à en donner un aspect plus brut voire brutal...
Cineuropa - "Indignados" ne s’embarrasse pas de fioritures pour marteler son message de combat...