Sport de filles - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Sport de filles

Sport de filles

France - 2011 - 1h41
film - film francophone
de

Patricia Mazuy

scénario : Simon Reggiani
d'après l'oeuvre de : Patrick Le Rolland
direction de la photographie : Caroline Champetier
musique ou chansons : John Cale
avec : Marina Hands (Gracieuse), Bruno Ganz (Franz Mann), Josiane Balasko (Joséphine), Amanda Harlech (Susan), Isabel Karajan (Alice), Olivier Perrier (père de Gracieuse), Lionel Dray (Jacky), Muftie Aplin (Mina)
séances : semaine du mercredi 29 février 2012
mercredi 29 jeudi 1er vendredi 2 samedi 3 dimanche 4 lundi 5 mardi 6
18:30
21:00
18:30
17:00
21:00
17:30
séances : semaine du mercredi 7 mars 2012
mercredi 7 jeudi 8 vendredi 9 samedi 10 dimanche 11 lundi 12 mardi 13
19:55
18:00
19:55
18:00
16:15
19:55
21:45

synopsis

Révoltée par la vente du cheval d’obstacle qu’on lui avait promis, Gracieuse, cavalière surdouée, claque la porte de l’élevage qui l’employait. Elle redémarre à zéro en acceptant de rentrer comme palefrenière dans le haras de dressage qui jouxte la ferme de son père. La propriétaire, Joséphine de Silène, y exploite d’une main de fer la renommée internationale d’un entraineur allemand, Franz Mann, ancien champion cynique et usé dont les riches cavalières du monde entier se disputent le savoir - mais aussi le regard ! Ce microcosme de pouvoir et d’argent n’attend pas Gracieuse qui n’a pour seules richesses que son talent, son caractère bien trempé et surtout sa rage d’y arriver. Branchée sur 100 000 volts, prête à affronter Franz Mann lui-même et tous les obstacles - jusqu’à se mettre hors-la-loi, elle poursuit son unique obsession : avoir un cheval pour elle, qu’elle emmènerait au sommet...

notes de production

Sport de filles s’inspire de la vie de Patrick Le Rolland, un célèbre cavalier et dresseur, compétiteur aux Jeux Olympiques. La réalisatrice Patricia Mazuy raconte : c’est un ancien champion, un immense cavalier. Il a été, dans les années soixante-dix, l’un des plus jeunes écuyers du Cadre Noir de Saumur qui regroupe l’élite des cavaliers français. Malheureusement, son esprit rebelle était peu compatible avec la discipline équestre et le fonctionnariat, il a donc quitté Saumur pour faire du business avec sa compagne. Lui en qualité d’entraîneur, tandis qu’elle gérait leur domaine en Belgique et la vente des chevaux.

A défaut d’être une experte en dressage, la comédienne Marina Hands avait déjà une grande expérience en tant que cavalière d’obstacles (elle pratique l’équitation depuis qu’elle est toute petite, et a été sélectionnée deux fois pour les Championnats d’Europe). Une qualité indispensable pour la réalisatrice : la priorité était que l’actrice qui allait incarner ce personnage sache très bien monter à cheval. Sinon ça n’aurait pas marché. Avec le dressage on ne peut pas tricher. Il fallait également qu’elle ait la passion pour le cheval, dans une vérité personnelle qui lui soit indispensable, et qu’elle soit capable en tant qu’actrice de pouvoir le donner à voir. (...) C’est Marina qui a rendu le film possible. C’est une très bonne actrice et une très bonne cavalière.

Pendant la préparation du film en 2007, Marina Hands a dû démontrer ses talents de cavalière devant le dresseur qui a inspiré l’histoire du film. Patricia Mazuy décrit la réaction de ce professionnel : nous l’avons présentée (...) à Patrick Le Rolland pour qu’il juge son niveau à l’occasion d’un stage organisé par Simon [Reggiani, le scénariste] et moi. C’était à Saumur (...). Patrick n’a pas dit grand-chose : elle a du boulot. Bien-sûr, Marina, à l’origine, était une cavalière d’obstacles, pas de dressage. Sa position sur le cheval était donc différente. C’était comme demander à une danseuse contemporaine de préparer un ballet classique. Il a donc fallu qu’elle s’entraîne.

A l’instar des acteurs de films d’action, Marina Hands s’est astreinte à une rude discipline pour camper une cavalière crédible à l’écran : cela faisait dix ans que je n’étais pas remontée sur un cheval quand j’ai accepté de faire Sport de filles. J’ai donc effectué de nombreux stages. Venant du saut d’obstacle, j’ai dû apprendre le dressage de haute école. Sur le tournage, je restais dans ma bulle car le rôle de Gracieuse demandait beaucoup de concentration. Je n’ai d’ailleurs jamais été aussi sérieuse sur un plateau : je me couchais tôt, je faisais attention à ce que je mangeais, je m’entraînais tous les matins…, se rappelle la comédienne.

C’est à l’acteur suisse Bruno Ganz qu’est revenu l’honneur de jouer Franz Mann, le double fictif du champion Patrick Le Rolland, le dresseur qui a inspiré Sport de filles. Un rôle inattendu pour ce comédien peu doué avec les chevaux ! Bruno Ganz se souvient de la dernière fois qu’il a monté : une fois devenu acteur de théâtre et de cinéma, il m’était interdit par contrat de pratiquer des sports dangereux. La seule fois où je suis vraiment monté à cheval, c’était sur le tournage du Nosferatu de Werner Herzog. Un après-midi, Werner a soudain voulu profiter d’un beau ciel pour me filmer à cheval. J’ai fait 10 mètres et je suis tombé. (rires)

Dans Sport de filles, Josiane Balasko interprète Joséphine, la propriétaire du haras dans lequel vient travailler le personnage de Marina Hands. Une propriétaire tyrannique qui exploite son mari, un cavalier de renom. Il faut dire que son personnage a été inspiré par... La réalisatrice explique ses intentions : je voulais une actrice qui ait du raffinement même dans la gadoue. Le modèle de ce personnage c’est Cruella dans Les 101 Dalmatiens .

Dans Sport de filles, Marina Hands interprète une palefrenière (une personne chargée de s’occuper des chevaux) passionnée par le dressage. Le nom de son personnage, Gracieuse, n’a pas manqué de provoquer des réactions selon la réalisatrice : un producteur m’avait dit : vous avez remarqué que la fille a un nom de jument ! Je trouvais justement drôle qu’avec son mauvais caractère, elle ait un prénom comme celui-là. C’est un personnage burlesque. Gracieuse fonce dans le tas, se cogne, tombe, se relève, recommence. Elle est monomaniaque, commente-t-elle.

L’intérêt de la réalisatrice Patricia Mazuy et du scénariste Simon Reggiani pour les chevaux est ancien. En 2004, ils ont signé Basse Normandie, l’histoire d’un homme se rendant au Salon de l’agriculture... Pour lire du Dostoievski à cheval devant un millier de paysans ! Simon Reggiani a appris à monter quand il était enfant, avec son grand-père, un ancien capitaine de cavalerie de la Première Guerre mondiale.

Entretien avec Patricia Mazuy
"Sport de filles" décrit d’ailleurs très bien la cruauté du monde équestre, fait de rapports de domination et d’humiliation…
C’est un milieu très hiérarchisé où l’on trouve aussi bien de vieilles familles aristocrates que des nouveaux riches, à l’image du personnage qu’incarne Josiane Balasko, qui exploite le talent d’entraîneur de Franz Mann qui lui est totalement soumis...
http://www.cinemovies.fr/fiche_info-21236-prod.html

Patricia Mazuy
Née à Dijon en 1960.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Patricia_Mazuy

Simon Reggiani
Né le 23 septembre 1961 à Paris.
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=5055.html
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/16539/simon-reggiani

Patrick Le Rolland
http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Le_Rolland

Caroline Champetier
Née le 16 juillet 1954 à Paris.
Obtient le César 2011 de la meilleure photo pour le film Des Hommes et des dieux...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Caroline_Champetier

John Cale
Né John Davies Cale le 9 mars 1942 dans le comté de Carmarthenshire (Pays de Galles).
Il fut membre du groupe Velvet Underground de 1965 à 1968 puis démarra en 1970 une carrière solo...
http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Cale

Marina Hands
Née le 10 janvier 1975 à Paris.
Passionnée d’équitation dès le plus jeune âge, Marina Hands vivra toujours comme un échec le fait de n’avoir pu en faire sa profession...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marina_Hands

Bruno Ganz
Né le 22 mars 1941.
Parmi ses principaux rôles récents au cinéma, il a joué dans Les Ailes du désir de Wim Wenders et Hitler dans La Chute...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruno_Ganz

Josiane Balasko
De son vrai nom Josiane Balasković, née le 15 avril 1950 à Paris.
Avant de rejoindre Le Splendid, elle a participé aux cours de Tania Balachova...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Josiane_Balasko

Isabel Karajan
http://fr.wikipedia.org/wiki/Isabel_Karajan

Olivier Perrier
http://www.cinemotions.com/modules/Artistes/fiche/15903/Olivier-Perrier.html

Lionel Dray
http://www.cinemovies.fr/perso-Lionel+Dray-1-2-0.html

extrait(s) de presse

Le Monde - Vous avez aimé "Intouchables" ? Vous adorerez "Sport de filles"...
Excessif - Farouche et obstinée, Marina Hands apporte à cette jeune femme une étonnante folie, une brutalité qu'on ne lui connaissait pas...
Les Inrocks - Au milieu du crottin et des pur-sang, un ballet étonnant sur les forces animales qui nous gouvernent...
Libération - Si "Sport de filles" est chevaleresque, c’est surtout un film de contact.
Chronic' art - Il est rare de voir un film parvenir à donner une telle impression de délitement...
Critikat - Reste un agréable moment de cinéma intelligemment construit...
L'Express - L'actrice césarisée de "Lady Chatterley" campe une drôle de tête de mule, tandis que l'acteur allemand des "Ailes du désir" apporte un humour savoureux à son personnage de sexagénaire en crise. Bref, c'est plaisant.
L'Humanité - Un film équestre qui parle de la condition humaine, de la passion bridée par les rapports de domination...