l’echine du diable - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Facebook Twitter YouTube instagram familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
une température de 20 degrés maximum est requise au sein des espaces d’exposition, prévoyez une petite laine pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > à l'affiche au cinéma > l’echine du diable

l’echine du diable

ciné répertoire
El espinazo del diablo
Espagne, Mexique - 2001 - 1h47
Prix du Jury, Prix du Jury Jeunes, Prix de la Critique - Festival du film fantastique de Gérardmer 2002
film - version originale sous-titrée en français
de

Guillermo del Toro

avec : Marisa Paredes, Eduardo Noriega, Federico Luppi, Paco Maestre, Adrian Lamana, Berta Ojea, Junio Valverde, Irene Visedo, Íñigo Garcés, Fernando Tielve, José Manuel Lorenzo, Miguel Ortiz, Andreas Muñoz, Juan Carlos Vellido, Victor Barroso, Javier Bódalo, José Luis Torrijo, Víctor Elías, Daniel Esparza
séances : semaine du mercredi 2 février 2022
mercredi 2 jeudi 3 vendredi 4 samedi 5 dimanche 6 lundi 7 mardi 8
20:30*
séance spéciale :
* ciné-mémoire en partenariat avec CINA, tarif 4€

synopsis

Alors que la guerre civile déchire l’Espagne, le jeune Carlos trouve refuge à Santa Lucia, un orphelinat perdu dans la campagne dirigé par Mme Carmen. À la nuit tombée, le garçon est mis au défi par ses camarades : il doit traverser la cour de l’établissement pour se rendre à la cuisine, l’obligeant à passer devant la maison du gardien, l’antipathique Jacinto. Une fois sur place, Carlos entend d’étranges soupirs et découvre dans le sous-sol de la bâtisse le fantôme d’un enfant mutilé...
- voir la bande annonce

notes de production

Inspirations littéraires
Pour son thriller situé pendant la guerre civile espagnole, Guillermo del Toro a puisé son inspiration dans la littérature gothique anglo-saxone, avec des auteurs tels que M.R. James, Sheridan le Fanu ou Arthur Machen.

Pedro Almodovar producteur
Tourné en Espagne, L’Echine du diable a pu compter sur la présence d’un producteur nommé Pedro Almodovar. Le cinéaste espagnol et son frère Agustin ont permis à Guillermo Del Toro de tourner son film, via leur société de production El Deseo, qui a contribué à lancerla carrière de Alex de la Iglesia en produisant son premier long métrage, Action mutante en 1992.

Festivals et récompenses
Présenté dans de nombreux festivals à travers le monde (Gérardmer, Paris, Locarno, Edimbourg, Toronto, San Sebastien), L’Echine du diable a été nommé aux Goyas (équivalents espagnols de nos Césars) pour ses effets spéciaux et ses costumes et a remporté le Prix du jury, le Prix de la critique internationale et le Prix du jury jeunes de la région Lorraine lors du Festival "Fantastic’Arts" de Gérardmer en 2002.

extrait(s) de presse

Chronic'art.com - A l'image du récent Les Autres d'Amenabar, L'Echine du diable assume pleinement son classicisme et renouvelle avec brio le film d'horreur.
Première - Maîtrîsé d'un bout à l'autre, le scénario mêle avec aisance une multitude de thèmes et d'atmosphères.