Acheter vos billets musée en ligne
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN

le pass sanitaire est obligatoire à partir de 12 ans pour l’accès au musée, à la bibliothèque et au cinéma. port du masque obligatoire à partir de 6 ans.
accueil > à l'affiche au cinéma > annette

annette

France, USA, Mexique - 2021 - 2h20
sorti en France le 7 juillet 2021
Prix de la mise en scène - Cannes 2021
Cannes Soundtrack - Cannes 2021
film - version originale sous-titrée en français
de

Leos Carax

d'après l'oeuvre de : SPARKS
musique ou chansons : SPARKS
avec : Adam Driver, Marion Cotillard, Simon Helberg
séances : semaine du mercredi 19 janvier 2022
mercredi 19 jeudi 20 vendredi 21 samedi 22 dimanche 23 lundi 24 mardi 25
18:00*
20:45*
14:30*
séance spéciale :
* dans le cadre du festival Télérma

synopsis

Los Angeles, de nos jours. Henry est un comédien de stand-up à l’humour féroce. Ann, une cantatrice de renommée internationale. Ensemble, sous le feu des projecteurs, ils forment un couple épanoui et glamour. La naissance de leur premier enfant, Annette, une fillette mystérieuse au destin exceptionnel, va bouleverser leur vie.
- voir la bande annonce


notes de production

Les Sparks
Fondé en 1968 à Los Angeles, Sparks est un groupe de pop-rock mené par les frères Ron et Russell Mael, qui s’est notamment fait connaître pour son morceau culte This Town Ain’t Big Enough for Both of Us, paru en 1974 sur l’album Kimono My House. Après avoir été un des groupes clef du glam rock, Sparks décide d’évoluer et de devenir un duo de synth-pop et de musique new wave, s’inspirant alors des productions de musique disco. Mêlant des instrumentations électroniques à des grands riffs organiques, leur musique a influencé les groupes d’electro rock comme New Order, et Depeche Mode.
La rencontre
Leos Carax a rencontré les Sparks, dont il connaissait la musique depuis l’adolescence, un ou deux ans après Holy Motors. Dans ce dernier justement figure une scène dans laquelle Denis Lavant écoute un de leurs morceaux, How are you getting home ?. Le duo savait donc que Leos Carax appréciait sa musique et l’a contacté pour un projet musical. Le réalisateur raconte : « Une fantaisie avec le cinéaste Bergman qui se retrouvait piégé à Hollywood, empêché de quitter la ville. Mais ça n’était pas pour moi : je ne pourrais jamais tourner une chose située dans le passé, ni faire un film avec un personnage nommé Ingmar Bergman. Quelques mois plus tard, ils sont revenus avec une vingtaine de maquettes de chansons et l’idée d’Annette. »
Annette était à l’origine une comédie musicale avec trois personnages principaux conçue comme un nouvel album des Sparks. Les deux frères devaient y tenir les rôles d’Henry et du Chef d’Orchestre. Les Sparks ont une autre version de celle de Leos Carax quant à la genèse du film : « nous lui avons envoyé Annette sans rien attendre de sa part, simplement pour lui montrer ce sur quoi nous travaillions à ce moment-là. Il nous a répondu qu’il aimait beaucoup l’album et souhaitait en faire son prochain projet. […] Ce fut une immense surprise, nous étions sur un petit nuage. »
Hésitation
Si Leos Carax a été d’emblée séduit par les chansons des Sparks, il a hésité dans un premier temps à faire le film : « J’avais des inquiétudes personnelles. Ma fille avait 9 ans à l’époque. Et même si les frères Mael ne savaient rien de ma vie — je crois —, des choses dans cette histoire auraient pu la troubler. Et puis est-ce que je voulais vraiment, pouvais vraiment, faire un film sur un si « mauvais père », à ce moment-là de ma vie ? » Mais sa fille appréciait elle aussi les morceaux et s’est mise à lui poser des questions : « En lui répondant, j’ai réalisé qu’elle comprenait déjà beaucoup de choses. Et que d’ici à ce que le film soit tourné — s’il l’était jamais — elle comprendrait mieux encore comment un projet de film prend naissance. Alors j’ai dit oui. »
Une comédie musicale
Annette est la première comédie musicale de Leos Carax. Cependant, on trouve déjà dans ses précédents films des séquences musicales et Les Amants du Pont-Neuf devait à l’origine être une comédie musicale. « Le grand problème, mon grand regret, est que je ne peux pas composer de musique moi-même. Et comment fait-on pour choisir, puis travailler, avec un musicien ? Ça m’inquiétait beaucoup. » Il ajoute : « Le genre musical donne au cinéma une autre dimension — presque littéralement : espace-temps-musique. Et ça apporte une liberté extraordinaire. On peut diriger une scène en suivant la musique, ses mouvements, ou au contraire en luttant contre elle de mille moyens. On peut convoquer toutes sortes d’émotions contradictoires, d’une façon impossible dans un film où les personnages ne chantent et ne dansent pas. On peut être en même temps grotesque et profond. »
Une métaphore de la respiration

extrait(s) de presse

Bande à part - Du projet musical des Sparks, Leos Carax fait un grand film de cinéma, splendide et déchirant, sur l’enfance brisée.
Les cahiers du cinéma - Ce film paradoxal et protéiforme est à la fois cruel et plein d’entrain.
Culturebox - Annette marquera sans doute une date dans la filmographie de Leos Carax, comme une réussite dans l’art délicat du film musical, mais aussi comme une œuvre à part entière
Télérama - Un opéra rock flamboyant.