petite soeur - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Facebook Twitter YouTube instagram familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
le pass sanitaire est obligatoire à partir de 12 ans pour l’accès au musée, à la bibliothèque et au cinéma. port du masque obligatoire à partir de 6 ans.
accueil > à l'affiche au cinéma > petite soeur

petite soeur

Schwesterlein
Suisse - 2020 - 1h39
sorti en France le 6 octobre 2021
film - version originale sous-titrée en français
de

Stéphanie Chuat, Véronique Reymond

avec : Lars Eidinger, Urs Jucker, Thomas Ostermeier, Jens Albinus, Noah Tscharland, Linne-Lu Lungershausen, Lucie Zelger, Paulo Dos Santos, Isabelle Caillat, Marthe Keller, Nina Hoss
séances : semaine du mercredi 27 octobre 2021
mercredi 27 jeudi 28 vendredi 29 samedi 30 dimanche 31 lundi 1er mardi 2
14:00
18:15
18:45
19:00
11:00
21:00*
séance spéciale :
* dernière séance le mardi 02 Novembre à 21h00

synopsis

Lisa est une dramaturge allemande qui a abandonné ses ambitions artistiques pour suivre son mari en Suisse et se consacrer à sa famille. Lorsque son frère jumeau Sven, célèbre acteur de théâtre berlinois, tombe malade, Lisa remue ciel et terre pour le faire remonter sur scène. Cette intense relation fraternelle renvoie Lisa à ses aspirations profondes et ravive en elle son désir de créer, de se sentir vivante
- voir la bande annonce

extrait(s) de presse

Le parisien - Magnifique et émouvant long métrage sur les relations frère-sœur et sur la création artistique, « Petite sœur » est porté par des acteurs remarquables, parmi lesquels Marthe Keller, qui interprète la mère des jumeaux.
aVoir-aLire.com - Légèreté et humour colorent cette histoire grave qui entrecroise mort et création, liens de sang et sacrifice familial.
Télérama - Plutôt fin par sa psychologie mais un peu ampoulé dans sa mise en scène, le film vaut surtout pour la prestation de ses deux grands acteurs, Lars Eidinger (dans son propre rôle, le cancer mis à part) et Nina Hoss, qu’on ne se lasse jamais de regarder.