200 mètres - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
nous vous informons que le musée de la bande dessinée, la bibliothèque, le cinéma et la librairie sont ouverts.
accueil > à l'affiche au cinéma > 200 mètres

200 mètres

200 Meters
Palestine - 2020 - 1h37
sorti en France le 9 juin 2021
film - version originale sous-titrée en français
de

Ameen Nayfeh

avec : Ali Suliman, Anna Unterberger, Lana Zreik
séances : semaine du mercredi 7 juillet 2021
mercredi 7 jeudi 8 vendredi 9 samedi 10 dimanche 11 lundi 12 mardi 13
18:45
11:00
14:30
20:45*
séance spéciale :
* dernière séance le lundi 12 Juillet à 20h45

synopsis

Mustafa d’un côté, Salwa et les enfants de l’autre, une famille vit séparée de chaque côté du Mur israélien à seulement 200 mètres de distance. Ils résistent au quotidien avec toute la ruse et la tendresse nécessaires pour « vivre » comme tout le monde, quand un incident grave vient bouleverser cet équilibre éphémère. Pour retrouver son fils blessé de l’autre côté, le père se lance dans une odyssée à travers les checkpoints, passager d’un minibus clandestin où les destins de chacun se heurtent aux entraves les plus absurdes.
- voir la bande annonce

extrait(s) de presse

Bande à part - Entre drame social, road-movie politique et thriller haletant, ce premier long-métrage intense donne envie de hurler et touche au cœur.
aVoir-aLire.com - L’aventure et le récit familial s’entremêlent dans une sorte de road-movie qui dénonce autant la situation de la scission entre la Palestine et Israël que la manière dont le politique peut ruiner des équilibres familiaux. Une mise en scène haletante, menée tambour battant
Les inrockuptibles - Réussissant à allier la sensibilité du drame familial, la nervosité du thriller et une certaine légèreté de ton, Ameen Nayfeh signe un premier long prometteur.
Télérama - En devenant un road-movie aux airs de parcours du combattant, le film se leste de quelques facilités de scénario, mais sans jamais perdre son intérêt géographique et humain.