Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN

pour la sécurité sanitaire de tous, nous vous informons que le port du masque est obligatoire dans nos espaces pour les personnes de plus de 11 ans.
accueil > à l'affiche au cinéma > la femme qui s’est enfuie

la femme qui s’est enfuie

Domangchin yeoja
Corée du Sud - 2020 - 1h17
sorti en France le 30 septembre 2020
Ours d'Argent du Meilleur réalisateur - Berlinale 2020
film - version originale sous-titrée en français
de

Hong Sang-Soo

avec : Ha Seong Guk, Shin Seokho, Lee Eun-mi, Song Seon-mi, Seo Young-hwa, Kim Min-Hee, Hae-hyo Kwon, Saebyuk Kim
séances : semaine du mercredi 21 octobre 2020
mercredi 21 jeudi 22 vendredi 23 samedi 24 dimanche 25 lundi 26 mardi 27
18:00
17:15
14:15
11:00*
14:30
21:00
17:45
séance spéciale :
* séance matinale à 11h : tarif unique 3,5€
séances : semaine du mercredi 28 octobre 2020
mercredi 28 jeudi 29 vendredi 30 samedi 31 dimanche 1er lundi 2 mardi 3
18:30
19:15
11:00*
19:45
19:00
18:45*
séance spéciale :
* séance matinale à 11h : tarif unique de 3,5€
* dernière séance : mardi 03 Novembre à 18h45

synopsis

Pendant que son mari est en voyage d’affaires, Gamhee rend visite à trois de ses anciennes amies. A trois reprises, un homme surgit de manière inattendue et interrompt le fil tranquille de leurs conversations…
- voir la bande annonce

extrait(s) de presse

Libération - Il y a quelque chose de délicieux à contempler cette complicité qui n’a guère besoin de trop de mots, ces conversations banales à table auxquelles excelle depuis toujours Hong Sang-soo, et cette proximité physique qui rappelle la sororité ouatée qu’avait mise en place "Hotel by the River", le précédent film du Sud-Coréen, sorti fin juillet, dont la sérénité semble ici provenir de la nature environnante autant que de l’absence d’hommes.
Cahiers du Cinéma - Le Femme qui s’est enfuie, en se repliant tout entier du côté des femmes à la fois puissantes et marginales auxquelles rend visite le personnage de Kim Min-hee, opère un basculement décisif et naturel dans la trajectoire d'Hong Sang-soo.
Crtitikat - "La femme qui s'est enfuie" tire sa beauté de sa grande simplicité (...), de la modestie d'une méthode épurée, précise et pourtant nonchalante.
Les Inrockuptibles - D’apparence le film le plus léger du Coréen, un triptyque sororal où les hommes ne font irruption que pour perturber l’harmonie en présence. [...] Mais dans cette fable, qui métaphorise les relations hommes-femmes au travers d’un amusant prisme animalier (la basse-cour comme ring de combat), la mélancolie n’est pas éclipsée.