sauvage - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > sauvage

sauvage

France - 2018 - 1h39
sorti en France le 29 août 2018
festival du film francophone d'Angoulême 2018 : valois du meilleur acteur
interdit aux moins de 16 ans
film - film francophone
de

Camille Vidal-Naquet

scénario : Camille Vidal-Naquet
direction de la photographie : Jacques Girault
musique ou chansons : Romain Trouillet
avec : Félix Maritaud (Léo), Éric Bernard (Ahd), Nicolas Dibla (Mihal), Philippe Ohrel (Claude), Marie Seux (la femme médeçin), Lucas Bléger (l'homme handicapé)
séances : semaine du mercredi 22 août 2018
mercredi 22 jeudi 23 vendredi 24 samedi 25 dimanche 26 lundi 27 mardi 28
16:30*
11:00
19:30
14:00
16:00
séance spéciale :
* mer 22 à 16h30 (cinéma de la Cité) - jeu 23 à 11h00 (le Nil) - ven 24 à 19h30 (cinéma de la Cité) - sam 25 à 14h00 (l'Eperon) - sam 25 à 16h00 (Espace Franquin)
séances : semaine du mercredi 29 août 2018
mercredi 29 jeudi 30 vendredi 31 samedi 1er dimanche 2 lundi 3 mardi 4
14:00
20:30
16:00
20:45
14:00
21:00
11:00*
18:45
11:00*
14:30
18:45
18:30
20:45
18:30
20:45
séance spéciale :
* séance matinale : tarif unique 3,50€
séances : semaine du mercredi 5 septembre 2018
mercredi 5 jeudi 6 vendredi 7 samedi 8 dimanche 9 lundi 10 mardi 11
14:00
18:45
18:30
20:45
21:00
11:00*
14:30
18:30
14:30
20:30
18:30
séance spéciale :
* séance matinale : tarif 3,50€

synopsis

Léo, 22 ans, se vend dans la rue pour un peu d’argent. Les hommes défilent. Lui reste là, en quête d’amour. Il ignore de quoi demain sera fait. Il s’élance dans les rues, son coeur bat fort.

extrait(s) de presse

Libération - Aussi brut que sentimental, le premier long métrage de Camille Vidal-Naquet transcende les écueils glauques de son sujet, notamment grâce à la révélation Félix Maritaud.
Ecran Large - Rarement titre aura été aussi adapté à un premier film, qui scrute la prostitution masculine avec un regard aux airs d'élan vital.
Télérama - Camille Vidal-Naquet emmènera ainsi son héros en fuite vers un inquiétant tableau final, poétique et trouble, impossible à oublier.
Le Nouvel Observateur - Dans les errements de Léo, ce premier film trouve sa vérité, sa fébrilité et sa sauvagerie, au sens pasolinien.
Première - Camille Vidal-Nacquet signe un premier film éprouvant mais bouleversant sur un jeune prostitué en rupture de ban.