astérix et cléopâtre - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > astérix et cléopâtre

astérix et cléopâtre

ciné môme
France, Belgique - 1968 - 1h11
sorti en France le 19 décembre 1968
pour enfants à partir de 3 ans
film d'animation - film francophone
de

René Goscinny, Albert Uderzo

scénario : Jos Marissen et Eddie Lateste, avec la collaboration de Pierre Tchernia
d'après l'oeuvre de : René Goscinny et Albert Uderzo
direction de la photographie : François Léonard, Jean Midre et Georges Lapeyronnie
musique ou chansons : Gérard Calvi
voix : Roger Carel (Astérix / l'espion de César), Jacques Morel (Obélix), Micheline Dax (Cléopâtre), Lucien Raimbourg (Panoramix), Pierre Tornade (Abraracourcix / Numérobis / un mercenaire), Bernard Lavalette (le narrateur / Amonbofis), Jacques Jouanneau (Assurancetourix), Jean Parédès (Jules César), Pierre Trabaud (le capitaine des pirates / le capitaine égyptien / le villageois coupant du bois avec sa main), Jacques Balutin (Tournevis),
séances : semaine du mercredi 11 juillet 2018
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
14:00
séances : semaine du mercredi 18 juillet 2018
mercredi 18 jeudi 19 vendredi 20 samedi 21 dimanche 22 lundi 23 mardi 24
14:00
séances : semaine du mercredi 25 juillet 2018
mercredi 25 jeudi 26 vendredi 27 samedi 28 dimanche 29 lundi 30 mardi 31
18:30
séances : semaine du mercredi 15 août 2018
mercredi 15 jeudi 16 vendredi 17 samedi 18 dimanche 19 lundi 20 mardi 21
14:00
séances : semaine du mercredi 29 août 2018
mercredi 29 jeudi 30 vendredi 31 samedi 1er dimanche 2 lundi 3 mardi 4
14:00

synopsis

Cléopâtre fait le pari de construire un palais en un temps record, afin de montrer à César la grandeur du peuple égyptien. L'architecte Numérobis est chargé des travaux : il a trois mois pour construire le palais, ou il sera livré aux crocodiles. Celui-ci fait appel à Panoramix le druide, qui arrive en Égypte pour lui prêter main-forte avec sa potion magique, accompagné de Astérix, Obélix et Idéfix. Mais les choses s'annoncent compliquées. D'abord parce que Numérobis est objectivement un mauvais architecte, dont les maisons s'écroulent toutes seules. Ensuite parce que beaucoup de gens ont intérêt à le voir échouer.

notes de production

Le petit chien blanc Idéfix est apparu pour la première fois au cinéma dans ce deuxième film. Dans la bande dessinée, il était apparu pour la première fois dans l’album Le Tour de Gaule en 1965.

Les humains ont cinq doigts pour la première fois dans le deuxième film. Ils n’en avaient que quatre dans le premier film Astérix le Gaulois en 1967.

On peut noter certaines différences avec la BD comme les pirates qui sont d’autres que Barbe-Rouge et sa bande, Numérobis qui n’a pas de scribe dans ce film contrairement à la BD et au film d’Alain Chabat Astérix et Obélix : Mission Cléopatre ou le fait que les Romains n’aident pas les Égyptiens à réparer à la fin.

Ce film garde le même thème musical de Gérard Calvi, que le précédent long-métrage animé Astérix le gaulois qui avait conçu sans les auteurs de la bande dessinée René Goscinny et Albert Uderzo.