dogman - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > dogman

dogman

Italie - 2018 - 1h42
sorti en France le 11 juillet 2018
festival de Cannes 2018 : prix d'interprétation masculine
interdit en salles aux moins de 12 ans
film - version originale sous-titrée en français
de

Matteo Garrone

scénario : Matteo Garrone
direction de la photographie : Nicolai Brüel
avec : Marcello Fonte (Marcello), Edoardo Pesce (Simoncino), Alida Baldari Calabria (Alida), Nunzia Schiano (la mère de Simoncino), Adamo Dionisi (Franco), Francesco Acquaroli (Francesco), Gianluca Gobbi (le restaurateur),
séances : semaine du mercredi 11 juillet 2018
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
16:30
20:30
18:30
20:30
14:00
21:00
11:00
14:30
18:30
21:00
11:00
14:30
14:00
20:30
18:30
20:30
séances : semaine du mercredi 18 juillet 2018
mercredi 18 jeudi 19 vendredi 20 samedi 21 dimanche 22 lundi 23 mardi 24
16:30
20:30
14:00
20:30
16:30
18:30
14:30
18:30
21:00
11:00
16:30
16:30
18:30
20:30
14:00
18:30
séances : semaine du mercredi 25 juillet 2018
mercredi 25 jeudi 26 vendredi 27 samedi 28 dimanche 29 lundi 30 mardi 31
16:30
14:00
14:30
17:00
16:30
14:00
18:30

synopsis

Dans une banlieue déshéritée, Marcello, toiletteur pour chiens discret et apprécié de tous, voit revenir de prison son ami Simoncino, un ancien boxeur accro à la cocaïne qui, très vite, rackette et brutalise le quartier. D’abord confiant, Marcello se laisse entraîner malgré lui dans une spirale criminelle. Il fait alors l’apprentissage de la trahison et de l’abandon, avant d’imaginer une vengeance féroce...

extrait(s) de presse

Première - Dogman joue la tension permanente de l'injustice et de la colère rentrée qui tord le bide (...). On en sort sonné, comme si le film avait justement rempli son rôle de catharsis.
Les inrocks - A travers la révolte d'un toiletteur pour chiens, Matteo Garrone tisse une fable humaine et politique qui refuse le manichéisme.
L'express - "Dogman" frise la perfection. A l'opposé du look quasi-documentaire de "Gomorra", Garrone adopte une image léchée (...), transcendant la noirceur du propos et de l'environnement. Et puis il révèle deux comédiens, Adamo Dionisi dans le rôle-titre, et Edoardo Pesce en colosse au cerveau bas de plafond, remarqué dans la série "Romanzo criminale", et nounours empathique dans la vraie vie. Dans "Dogman", il est effrayant. Et on l'en félicite.
Cinechronicle - L’Homme est un chien pour l’Homme, et l’animal devient le témoin de ces actes, dans leur déchaînement à soumettre ou être oppressé (...). Matteo Garrone change d’optique, prend de la distance et développe une dimension à l’acte en le remplissant d’une substance psychologique et dramatique très efficace.