charlot sur la route - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > charlot sur la route

charlot sur la route

ciné môme - ciné répertoire
Usa - 2017 - 1h17
sorti en France le 8 novembre 2017
accessible aux enfants à partir de 4/5 ans
court(s) métrage(s) - film muet
de

Charles Chaplin

séances : semaine du mercredi 18 avril 2018
mercredi 18 jeudi 19 vendredi 20 samedi 21 dimanche 22 lundi 23 mardi 24
14:00*
séance spéciale :
* dans le cadre du festival "Play it again", en partenariat avec l’association des distributeurs de films de patrimoine

synopsis

Avec 3 grands courts de Chaplin en version restaurée, entrez dans l’univers de Charlot, personnage qui continue à faire rêver des générations de petits et grands...

notes de production

Charlie Chaplin est au-dessus de tout éloge, puisque c’est lui le plus grand […]. Le seul cinéaste en tout cas qui peut supporter le qualificatif si fourvoyé d’humain.
Jean-Luc Godard

Charlot est un personnage de fiction, un vagabond interprété par l’acteur britannique Charlie Chaplin dans la plupart de ses films, plus précisément une soixantaine de courts métrages à partir des années 1910. Ce nom, qu’on lui donne dans plusieurs langues, est le diminutif du prénom de l’acteur...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Charlot

Charlot s’évade
The Adventurer, Usa 1917, 0:25
sortie 22 octobre 1917
de Charlie Chaplin
scénario Vincent Bryan, Maverick Terrell, Charles Chaplin
musique Michael Mortilla
photo Roland Totheroh
avec Charles Chaplin (le forçat évadé), Edna Purviance (la fille), Eric Campbell (le soupirant), Henry Bergman (le père de la fille), Albert Austin (le valet), Phyllis Allen (la bonne), Monta Bell (un homme), Frank J. Coleman (le gardien de prison), Marta Golden (la mère de la fille), James T. Kelley (le vieil homme), Toraichi Kono (le chauffeur), John Rand (un invité), Loyal Underwood (un invité), Tiny Sanford (le policier), Janet Miller Sully (Marie), May White (la grosse dame)
Charlot, un prisonnier, réussit à échapper à la vigilance des gardiens de la prison. Il sauve ensuite une jeune femme et sa mère de la noyade en se faisant passer pour un millionnaire, et il est ensuite invité à la réception donnée en son honneur par les parents de la jeune fille. Pourtant, l’un des invités va reconnaître en lui le bagnard évadé. Une course-poursuite s’engage alors...
Film le plus populaire de la série Mutual, Charlot s’évade commence et se termine par une poursuite. C’est le film au rythme le plus soutenu de la série, et même s’il y a plus de slapstick (2) que dans Charlot policeman (3) et L’Émigrant (3), il est sauvé par sa construction, la richesse des personnages et la grâce chorégraphique de Chaplin.
Chaplin écrira : aussi simple que cela paraisse, il y a deux caractéristiques de la nature humaine mises en jeu dans ces gags : l’un est le plaisir que prend le spectateur de classe modeste à voir les gens du grand monde dans des situations grotesques ; l’autre est la tendance naturelle du spectateur à ressentir les mêmes émotions qu’il voit sur une scène ou sur un écran...
http://www.charliechaplin.com/fr/films/31-Charlot-s-evade-The-Adventurer-
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Mutual_Film
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Slapstick
(3) http://www.citebd.org/spip.php?film1339
Devant une situation désespérée, le gag n’est plus une cabriole mais une façon d’être au monde avec élégance. Tel Charlot allongé en haut d’un rocher, ayant assommé un policier en contrebas, cherchant une pierre de la main pour fignoler son travail et dont les doigts rencontrent le soulier d’un autre policier qu’il n’a pas vu venir, contrairement à nous : au lieu de s’enfuir ou bien de se rendre, il choisit une 3ème voie, celle de recouvrir délicatement le pied malencontreux d’un peu de poussière.
Les enfants seront sensibles à ces blagues pour conjurer la peur, car elles rendent la situation d’autant plus drôle qu’elle est effrayante, comme lorsqu’il essuie ses yeux embués avec la barbe du géant qui l’agresse, à défaut d’avoir un mouchoir sous la main...
https://benshi.fr/films/charlot-sur-la-route/740

Charlot vagabond
The Tramp, Usa 1915, 0:32
sortie 12 avril 1915
de Charlie Chaplin
scénario Charles Chaplin
photo Harry Ensign
avec Charlie Chaplin (le vagabond), Edna Purviance (la fille du fermier), Ernest Van Pelt (le fermier), Paddy McGuire (l’ouvrier), Lloyd Bacon (le fiancé de la fille / le deuxième voleur), Leo White (le premier voleur), Bud Jamison (le troisième voleur), Billy Armstrong (le pasteur)
Charlot, un vagabond, sauve une jolie jeune fille de trois voleurs. Pour le remercier, elle l’invite à la ferme de son père. Celui-ci lui offre alors un travail, que Charlot accepte. Mais il ne connaît rien aux métiers de la ferme, et enchaîne les gaffes. Les trois voleurs reviennent rôder près de la ferme et, croisant Charlot, lui proposent de voler l’argent du fermier et de partager le butin. Charlot accepte mais reste loyal à son patron et le prévient...
Ce film est important pour la magistrale construction du personnage du Vagabond et la structure circulaire de la narration. Le mélange de pathos romanesque et de comédie est visible pour la première fois, et deviendra l’une des caractéristiques des futurs films de Chaplin. La fin triste - une nouveauté pour un film burlesque - inclut l’utilisation pour la première fois par Chaplin du fondu au noir, alors que le Vagabond s’en va vers son destin au bout de la route, tournant le dos à la caméra.
The Tramp est souvent présenté comme le film où Chaplin crée le personnage de Charlot le vagabond tel qu’on le connaît. C’est en grande partie exact mais il faut savoir que Chaplin avait utilisé un habillement similaire (chapeau melon, pantalon trop large, godillots usés) dès son deuxième film avec Mack Sennett (4) l’année précédente...
http://films.blog.lemonde.fr/2009/12/07/charlot-vagabond/
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Mack_Sennett

Charlot boxeur
The Champion, Usa 1915, 0:27
sortie 11 mars 1915
de Charlie Chaplin
scénario Charles Chaplin
musique Robert Israel
photo Harry Ensign
avec Charles Chaplin (le challenger), Edna Purviance (la fille de l’entraîneur), Ernest Van Pelt (Spike Dugan), Leo White (le parieur), Bud Jamison (Bob Uppercut, le champion), Lloyd Bacon (partenaire d’entraînement), Carl Stockdale (partenaire d’entraînement), Billy Armstrong (partenaire d’entraînement), Paddy McGuire (partenaire d’entraînement), Roscoe "Fatty" Arbuckle (Pug)
Pour se faire un peu d’argent, un vagabond entre dans une salle d’entrainement de boxe pour se proposer comme partenaire d’entraînement d’un champion. Au rythme où le champion épuise ses partenaires, le vagabond en vient vite à regretter son audace...
Le film se décompose en trois scènes : l’entraînement du champion, l’entraînement du vagabond devenu challenger, et le match de boxe. Les scènes d’entraînement cumulent jonglerie et numéros d’acrobates, et le duel final est très chorégraphié. La séquence du match de boxe des Lumières de la ville (5) doit d’ailleurs beaucoup à ce court-métrage dont elle s’inspire en grande partie.
(5) http://www.citebd.org/spip.php?film1868
Cette comédie voit Charlot au chômage tenter sa chance comme simple entraîneur pour finir par combattre et gagner un match de championnat grâce à l’aide de son bulldog. En 1915, les combats de boxe étaient illégaux dans la plupart des états américains et les films montrant des combats (y compris les films comiques) répondaient à une demande constante sur le sujet...
http://www.charliechaplin.com/fr/films/34-Charlot-boxeur-The-Champion-

Charles Chaplin
voir fiche du film Le Kid
http://www.citebd.org/spip.php?film1819

Edna Purviance
voir fiche du programme Charlot festival
http://www.citebd.org/spip.php?film1339

Eric Campbell
voir fiche du programme Charlot festival
http://www.citebd.org/spip.php?film1339

Henry Bergman
voir fiche du programme Charlot festival
http://www.citebd.org/spip.php?film1339

Albert Austin
voir fiche du programme Charlot festival
http://www.citebd.org/spip.php?film1339

Phyllis Allen
http://www.imdb.com/name/nm0020914/

Monta Bell
http://www.imdb.com/name/nm0068419/

Frank J. Coleman
voir fiche du programme Charlot festival
http://www.citebd.org/spip.php?film1339

Marta Golden
http://www.imdb.com/name/nm0325462/

James T. Kelley
voir fiche du programme Charlot festival
http://www.citebd.org/spip.php?film1339

Toraichi Kono
http://www.imdb.com/name/nm0465231/

John Rand
voir fiche du film Les Temps modernes
http://www.citebd.org/spip.php?film1678

Loyal Underwood
http://www.imdb.com/name/nm0881022/
voir aussi fiche du film Les Feux de la rampe
http://www.citebd.org/spip.php?film1968

Tiny Sanford
Né le 26 février 1894 à Osage, décédé le 29 octobre 1961 à Los Angeles.
Il était souvent le "méchant" et incarnait des policiers, des portiers, des boxeurs ou des brutes...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tiny_Sandford
voir aussi fiche du film Fra diavolo
http://www.citebd.org/spip.php?film758

May White
http://www.imdb.com/name/nm0925201/

Ernest Van Pelt
http://www.imdb.com/name/nm0887714/

Paddy McGuire
http://www.imdb.com/name/nm0570274/

Lloyd Bacon
voir fiche du programme Charlot festival
http://www.citebd.org/spip.php?film1339

Leo White
voir fiche du programme Charlot festival
http://www.citebd.org/spip.php?film1339

Bud Jamison
Né William Edward Jaimison à Vallejo le 15 février 1895, décédé le 30 septembre 1944 à Los Angeles.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bud_Jamison

Billy Armstrong
http://www.imdb.com/name/nm0035627/

Carl Stockdale
Né le 19 février 1874 à Worthington, décédé le 15 mars 1953 à Woodland Hills.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Carl_Stockdale
voir aussi fiche du film Mr Smith au sénat
http://www.citebd.org/spip.php?film1997

Roscoe "Fatty" Arbuckle
voir fiche du programme Fatty se déchaîne
http://www.citebd.org/spip.php?film1864

extrait(s) de presse

Benshi - Pour toute la famille, des plus grands aux plus petits : tout le monde rira, mais d’un rire différent pour chacun.
A contretemps - Nous irons revoir le petit homme qui est au vrai cinéma ce que Guignol est au théâtre...
Il était une fois le cinéma - A travers Charlot, c’est toute l’inventivité comique de Chaplin qui s’exprime...
Le Monde - "Charlot vagabond" reste un plaisir à regarder : un court métrage très amusant, vif et bien enlevé...
Le Monde - Pour tous les premiers courts métrages de Chaplin, il faut éviter de regarder les versions disponibles sur internet qui sont de bien piètre qualité...