les ailes du désir - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > les ailes du désir

les ailes du désir

ciné répertoire
Der Himmel über Berlin
Allemagne, France - 1987 - 2h08
sorti en France le 23 septembre 1987
prix de la mise en scène Cannes 1987
film - version originale sous-titrée en français
de

Wim Wenders, Claire Denis

scénario : Peter Handke, Richard Reitinger, Wim Wenders
direction de la photographie : Henri Alekan
musique ou chansons : Jürgen Knieper, Nick Cave and the Bad seeds, Laurent Petitgand
avec : Bruno Ganz (Damiel), Solveig Dommartin (Marion), Otto Sander (Cassiel), Curt Bois (Homer, le vieux poète), Didier Flamand (l'ange de la bibliothèque), Peter Falk (lui-même), Nick Cave (lui-même), Hans-Martin Stier (le mourant), Laurent Petitgand (le chef d'orchestre), Chick Ortega (le batteur), Elmar Wilms (un homme triste), Sigurd Rachman (le suicidé), Beatrice Manowski (la jeune prostituée), Lajos Kovacs (l'entraîneur de Marion), Bruno Rosaz (un clown)
séances : semaine du mercredi 7 mars 2018
mercredi 7 jeudi 8 vendredi 9 samedi 10 dimanche 11 lundi 12 mardi 13
18:45*
séance spéciale :
* dans le cadre du festival "Toute la mémoire du monde, hors les murs" - séance présentée par "Hidden circle" - tarif 3,50 €

synopsis

À Berlin, avant la chute du mur, les anges Cassiel et Damiel veillent sur les humains et recueillent depuis des siècles leurs monologues intérieurs et tout ce qui chez eux traduit une recherche de sens et de beauté. Ils ne voient le monde qu'en noir et blanc, et ne peuvent qu’assister aux événements, sans rien sentir, goûter, toucher. Ils ont vu le début de la lumière, des rivières, des animaux. Quand le premier homme est apparu, ils ont découvert avec lui le rire, la parole, la guerre. Damiel, qui a toujours ressenti le désir de porter à son tour la condition humaine, est si touché par Marion la trapéziste, si séduit par son âme et sa grâce qu’il décide finalement de devenir humain et, par conséquent, mortel...

notes de production

- Les Ailes du désir fut en partie inspiré par certains poèmes de l’écrivain allemand Rainer Maria Rilke (1).
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Rainer_Maria_Rilke
- Wim Wenders a retrouvé deux personnes avec qui il avait déjà collaboré auparavant : l’écrivain Peter Handke (déjà scénariste sur Faux mouvement) (2) pour certains dialogues, et Henri Alekan, qui avait travaillé sur L’État des choses (3), pour la photographie.
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Faux_Mouvement_(film)
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27%C3%89tat_des_choses
- Le titre français, passablement éloigné du titre original (Der Himmel über Berlin, soit littéralement Le Ciel au dessus de Berlin), fut choisi sur initiative de Wim Wenders lui-même.
- le film est dédié, à titre posthume, à trois très grandes figures du cinéma : les réalisateurs Yasujiro Ozu (4), François Truffaut (5) et Andrei Tarkovski (6).
(4) http://www.citebd.org/spip.php?film1456
(5) http://www.citebd.org/spip.php?film1411
(6) http://www.citebd.org/spip.php?film2005
- Les Ailes du désir donna lieu à une suite, Si loin, si proche (7) mais aussi à un remake, La Cité des anges (8).
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Si_loin,_si_proche_!
(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Cit%C3%A9_des_anges
- Les Ailes du désir permit à Wim Wenders de gagner un deuxième prix (après Paris, Texas) (9) au festival de Cannes en 1987 (10) : s’il ne fut que nominé pour la Palme d’or, il remporta en revanche bel et bien le prix du meilleur réalisateur.
(9) http://www.citebd.org/spip.php?film1454
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_de_Cannes_1987

Wim Wenders a tourné le film en noir et blanc pour montrer la vision des anges et en couleur pour évoquer la perception plus incarnée des êtres humains. Les anges sont capables de percevoir les pensées, les souffrances et les espoirs des humains dans leurs différentes langues, mais ne peuvent pas agir concrètement pour changer les choses...
Wenders a tourné le film en improvisant beaucoup, se basant seulement sur des idées de scènes. Les acteurs s’adaptèrent à l’exercice, tout particulièrement Peter Falk : en effet, lors du montage, Wim Wenders s’aperçut qu’il avait oublié d’enregistrer ses monologues intérieurs. Pour éviter des dépenses supplémentaires en billets d’avion, l’acteur enregistra ceux-ci à distance, dans un studio de Los Angeles, improvisant pas moins de 2 h de monologue, sans suivre l’ébauche fournie par Wim Wenders, resté à Berlin.
Le film est également une représentation de la ville de Berlin encore séparée en deux par le mur. Plusieurs scènes sont filmées à proximité du mur, comme lorsque l’ange Cassiel porte son ami Damiel, en passe de devenir homme, du côté occidental de la ville, où se trouve la funambule Marion. Potsdamer Platz est méconnaissable par rapport à sa configuration d’aujourd’hui.
La distribution est marquée par la présence de l’acteur américain Peter Falk, connu pour être le héros de la série policière Columbo (11). Un tournage de film a lieu dans le film lui-même. Son rôle, non prévu à l’origine, fut ajouté en cours de tournage pour apporter une figure aisément reconnaissable et une dimension comique au film.
(11) https://fr.wikipedia.org/wiki/Columbo
Selon Wim Wenders, l’acteur Otto Sander était très enclin au vertige. Le dernier jour de tournage fut particulièrement éprouvant pour le comédien : il devait jouer la scène où l’ange Cassiel, juché sur la sculpture dorée, se laisse tomber dans le vide...
L’actrice Solveig Dommartin, qui fut la compagne de Wim Wenders, effectuait sa première prestation au grand écran. Elle a été en mesure d’apprendre le trapèze et d’effectuer des figures en giration à la corde lisse, sans filet, en seulement huit semaines. La préparation physique et artistique de l’actrice pour les numéros au trapèze ballant et à la corde lisse a été assurée par le professeur Pierre Bergam au Trapèze club de Paris situé 55 rue Montorgueil dans le 2° arrondissement.
Le film a été diffusé lors de la soirée inaugurale de la chaîne de télévision franco-allemande Arte en mai 1992.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Ailes_du_d%C3%A9sir

Wim Wenders
voir fiche du film Paris, Texas
http://www.citebd.org/spip.php?film1454

Claire Denis
voir fiche du film Un Beau soleil intérieur
http://www.citebd.org/spip.php?film1948

Peter Handke
Né à Griffen (Carinthie) le 6 décembre 1942.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Peter_Handke

Richard Reitinger
http://www.imdb.com/name/nm0718637/

Henri Alekan
voir fiche du film La Belle et la bête
http://www.citebd.org/spip.php?film441

Jürgen Knieper
Né le 15 mars 1941 à Karlsruhe.
https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%BCrgen_Knieper

Nick Cave
Né Nicholas Edward Cave le 22 septembre 1957 à Warracknabeal (Australie).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nick_Cave

Laurent Petitgand
voir fiche du film Le Sel de la terre
http://www.citebd.org/spip.php?film1360

Bruno Ganz
voir fiche du film Ces garçons qui venaient du Brésil
http://www.citebd.org/spip.php?film1542

Solveig Dommartin
Née le 16 mai 1961 à Constantine (Algérie), décédée le 11 janvier 2007 à Paris.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Solveig_Dommartin

Otto Sander
Né le 30 juin 1941 à Hanovre, décédé à Berlin le 12 septembre 2013.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Otto_Sander

Curt Bois
Né le 5 avril 1901 à Berlin où il est décédé le 25 décembre 1991.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Curt_Bois

Didier Flamand
voir fiche du film L’Art de la fugue
http://www.citebd.org/spip.php?film1413

Peter Falk
voir fiche du film Princess bride
http://www.citebd.org/spip.php?film647

Hans-Martin Stier
Né le 29 septembre 1950 à Bad Ems.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hans-Martin_Stier

Chick Ortega
voir fiche du film Delicatessen
http://www.citebd.org/spip.php?film943

Elmar Wilms
http://www.imdb.com/name/nm0932874/

Sigurd Rachman
http://www.imdb.com/name/nm0705129/

Beatrice Manowski
http://www.imdb.com/name/nm0543659/

Lajos Kovacs
http://www.imdb.com/name/nm0468490/

Bruno Rosaz
http://www.imdb.com/name/nm0741148/

extrait(s) de presse

Le Figaro - Un film calme, sans pesanteur, ce qui, de nos jours, est plutôt audacieux.
àVoir-àLire - Un film en apesanteur, à la fois poétique, philosophique et esthétique. Du grand cinéma intellectuel.
Critikat - Comme "Paris, Texas", le film a été tourné sans scénario préalable : l’histoire se résumait à celle d’un ange qui tombe amoureux d’une trapéziste...
Bande à part - La force de ce conte allégorique sur la beauté de l’existence et le désir de ressentir provient de l’absence totale de formule dramaturgique...
La Cause littéraire - Dans l'éternité, tout peut être toujours reporté. L'éternité est la stérilité. Dans l'éternité pas de passé, ni futur, pas de nostalgie ni d'espoir, pas d'histoire ni de projet.
Le Devoir - Dans "Les Ailes du désir", les anges voient le monde dans un noir et blanc teinté de sépia. Les couleurs leur sont étrangères. Le film illustre ce postulat en alternant les deux palettes...
Ciné-club - Le film affirme la nécessité du spirituel, du désir de sens, figurés par les anges et dans le même temps l'importance des relations entre les hommes et les femmes, de l'amour, de l'amitié et de l'importance de vivre les joies et passions de l'amour.
Cinérock - Ce film fait partie des chefs d’œuvre du cinéma mondial. C’est une oeuvre onirique et superbe, plein d'une poésie grave et nostalgique, où les anges, pleins de compassion pour les pauvres humains que nous sommes, sont impuissants à les aider à moins d'accepter de perdre leur immortalité.