gaspard va au mariage - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > gaspard va au mariage

gaspard va au mariage

France - 2017 - 1h45
sorti en France le 31 janvier 2018
film - film francophone
de

Antony Cordier

scénario : Antony Cordier, Julie Peyr, Nathalie Najem
direction de la photographie : Nicolas Gaurin
musique ou chansons : Thylacine
avec : Félix Moati (Gaspard), Laetitia Dosch (Laura), Christa Théret (Coline), Johan Heldenbergh (Max), Guillaume Gouix (Virgil), Marina Foïs (Peggy), avec la participation amicale de Élodie Bouchez
séances : semaine du mercredi 31 janvier 2018
mercredi 31 jeudi 1er vendredi 2 samedi 3 dimanche 4 lundi 5 mardi 6
11:00
14:00
16:15
18:30
20:30
18:30
20:30
18:45
21:00
11:00*
14:30
16:30
18:45
21:00
11:00*
14:30
16:30
18:45
14:00
16:15
18:30
20:30
14:00
16:15
18:30
20:30
séance spéciale :
* samedi 11h00 matinale 3,50 €
* dimanche 11h00 matinale 3,50 €
séances : semaine du mercredi 7 février 2018
mercredi 7 jeudi 8 vendredi 9 samedi 10 dimanche 11 lundi 12 mardi 13
16:00
18:30
20:30
18:45
21:00
11:00*
18:45
21:00
11:00*
18:45
18:30
20:30
18:30
20:30
séance spéciale :
* samedi 11h00 matinale 3,50 €
* dimanche 11h00 matinale 3,50 €
séances : semaine du mercredi 14 février 2018
mercredi 14 jeudi 15 vendredi 16 samedi 17 dimanche 18 lundi 19 mardi 20
18:30
20:30
18:45
21:00
11:00*
18:45
20:30
18:30*
séance spéciale :
* dimanche 11h00 matinale 3,50 €
* mardi 18h30 dernière séance

synopsis

Après s'être tenu prudemment à l'écart pendant des années, Gaspard, 25 ans, doit renouer avec sa famille à l'annonce du remariage de son père. Accompagné de Laura, une fille fantasque qui accepte de jouer sa petite amie le temps du mariage, il se sent enfin prêt à remettre les pieds dans le zoo de ses parents et y retrouver les singes et les fauves qui l'ont vu grandir. Mais entre un père trop cavaleur, un frère trop raisonnable et une sœur bien trop belle, il n'a pas conscience qu'il s'apprête à vivre les derniers jours de son enfance...

notes de production

Antony Cordier a tourné, en compagnie de son équipe, pendant six semaines dans le parc animalier du Reynou (1), dans le Limousin. Il s’agit d’un zoo à la structure modeste dans lequel une vingtaine de personnes travaille. L’avantage, c’est qu’on pouvait se planter dans le zoo et regarder comment ils faisaient - le zoo n’a pas fermé pendant le tournage. On avait la matière documentaire sous les yeux. Quand Guillaume Gouix, au détour d’une scène, ramasse un papier et le met machinalement dans sa poche en ronchonnant, c’est parce qu’on a vu le personnel du zoo le faire, ce genre de tout petit détail ne vient pas à l’écriture, se rappelle le cinéaste.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_du_Reynou

Gaspard va au mariage est divisé en quatre parties. Il s’agit selon Antony Cordier d’un reste de l’architecture du scénario. Il explique : normalement ces choses-là disparaissent au tournage mais là il y avait la possibilité de faire des plans différents, filmer les personnages au ralenti et les « épingler » comme des papillons. On retrouvait alors l’idée du livre d’enfants, avec le personnage mis en avant en tête de chapitre dans une posture qu’un enfant pourrait avoir envie de dessiner. Chaque chapitre donne le projet d’un personnage à un moment précis : « Elle doit se faire passer pour la petite amie », « Il doit devenir l’homme d’une seule femme ».

Après le triolisme dans Douches froides (2), l’échangisme dans Happy few (3), Antony Cordier s’attaque avec Gaspard va au mariage à cette relation symboliquement incestueuse. J’aime bien les choses scabreuses, c’est vrai, mais surtout j’aime bien qu’on n’en fasse pas tout un plat. C’est ce que dit le personnage de Marina Foïs : « Ça va pas menacer l’espèce ». Je voulais simplement évoquer la façon dont l’éducation sensuelle se fait au sein de la famille, dans une forme de promiscuité embarrassante dont il faut savoir se dégager à un moment, précise le metteur en scène.
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Douches_froides
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Happy_Few

La maison de Gaspard va au mariage est réellement au cœur du zoo dans le parc du Reynou (1). Aux yeux de Antony Cordier, elle était intéressante pour le film du fait de son côté insituable en termes d’architecture. C’est un porcelainier américain qui l’a transformée au 19ème siècle, puis elle a appartenu à des Japonais. Quand on la regarde, on n’est ni France ni aux Usa, donc c’est déjà un territoire de fiction. C’est une demeure qui cristallise l’atmosphère réaliste et magique du film, note le réalisateur.

Marina Foïs et Elodie Bouchez, que Antony Cordier avait déjà dirigées dans Happy few (3), sont présentes au casting de Gaspard va au mariage. Le cinéaste explique : c’est simplement le plaisir que j’ai de les filmer, de les regarder, toutes les deux. On se dit toujours que le plaisir que l’on a de filmer quelqu’un va se communiquer au spectateur. Et puis c’est comme un gag maintenant : elles partagent toujours dans mes films le même amoureux ! Marina, au-delà de sa nature anticonformiste qui m’est très utile à l’écriture puisque cela rend tout possible, j’adore la regarder faire des choses simples, ramasser un bout de bois, fermer une fenêtre. On voit qu’elle peut s’oublier dans un plan. Quant à Élodie, je peux la filmer tous les jours, elle est comme un ange de celluloïd. Ce sont deux actrices aventureuses.

On retrouve dans Gaspard va au mariage le goût de Antony Cordier pour les intermèdes musicaux. Le metteur en scène voit ces derniers comme renvoyant à l’univers du conte. Il confie : les scènes musicales font bifurquer le film, comme Laura qui bifurque au début. Quand Laura et Gaspard dansent le slow par exemple, le décor disparaît totalement, on décroche vers un espace mental. Et dans le dernier quart d’heure du film, il n’y a quasiment pas de dialogue. C’est juste les musiques et la lecture de la lettre de Gaspard, c’est tout.

Les inventions de Gaspard s’inspirent de l’art japonais du Chindogu (4), qui consiste à inventer des gadgets "utiles mais inutilisables". Ces inventions sont conçues pour améliorer la vie quotidienne mais, dans les faits, n’en font rien, d’où leur caractère paradoxal et drolatique. Les Chindogu répondent à plusieurs principes : ils doivent être compris par tout le monde ; ils ne sont pas faits pour être commercialisés et ne peuvent pas être brevetés ; ils n’ont aucune dimension critique ; ils ajoutent une qualité anarchique à nos soucis les plus courants. A l’arrivée, si un Chindogu se révèle être extrêmement utile, si l’inventeur l’utilise en permanence... alors ce n’est pas un Chindogu !
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Chind%C5%8Dgu

En juin 1988 et en juillet 1990, Georges de Caunes s’installe quinze jours dans une cage du zoo de la Palmyre, sous l’étiquette Homo sapiens, pour y observer les humains avec les yeux des animaux.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_de_Caunes

Entretien avec Antony Cordier
Quelle est la genèse de "Gaspard va au mariage" ?
C’est un livre que je lisais enfant et qui racontait la vie du créateur du zoo de La Palmyre, Claude Caillé (5). Il a en partie inspiré le personnage de Max, le père. C’était un autodidacte d’origine modeste qui partait en Afrique capturer des animaux et les ramenait en France pour les montrer dans les écoles. Il a ensuite créé deux zoos : l’un est devenu le plus grand d’Europe et l’autre a périclité. C’était une personnalité locale flamboyante. Je me souviens de lui qui accueillait les visiteurs de son zoo avec des anecdotes extraordinaires : « Tiens, je vais vous raconter la fois où j’ai fait 200 km avec un gorille sur le siège passager... ». C’était vraiment le zoo comme réservoir à fiction, le zoo comme machine à fabriquer des images surréalistes ! Dans le livre, il y avait par exemple des photos où l’on voyait le fils de Claude Caillé dormir avec un bébé guépard ou prendre son bain avec des loutres. Je trouvais ça fou ! Pour moi qui vivais une enfance normale et qui allais simplement camper tous les étés à La Palmyre, ce petit garçon avait la chance de vivre dans un conte de fée ! Sa vie me paraissait magique, bizarre, colorée. Il appartenait à une autre classe sociale, plus bohème et romanesque... Donc on peut dire que Gaspard va au mariage est né d’une jalousie d’enfance. Mais plutôt que de m’intéresser à la success story du plus grand zoo d’Europe, j’ai essayé d’imaginer l’histoire du zoo qui a périclité. Parce qu’on a tous l’impression de vivre la fin de quelque chose, non ? Comme Max...
http://distrib.pyramidefilms.com/pyramide-distribution-prochainement/gaspard-va-au-mariage.html
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Caill%C3%A9

Antony Cordier
Né le 17 février 1973 à Tours.
http://www.imdb.com/name/nm0179576/

Julie Peyr
voir fiche du film Les Fantômes d’ismaël
http://www.citebd.org/spip.php?film1894

Nathalie Najem
http://www.imdb.com/name/nm1493704/

Nicolas Gaurin
http://www.imdb.com/name/nm0310180/
voir aussi fiche du film Hippocrate
http://www.citebd.org/spip.php?film1297

Thylacine
http://www.lesinrocks.com/2013/12/13/musique/groupe-suivre-thylacine-patte-douce-de-lelectro-11452774/

Félix Moati
voir fiche du film À trois on y va
http://www.citebd.org/spip.php?film1428

Laetitia Dosch
voir fiche du film Jeune femme
http://www.citebd.org/spip.php?film2023

Christa Théret
voir fiche du film Tout en haut du monde
http://www.citebd.org/spip.php?film1590

Johan Heldenbergh
voir fiche du film Belgica
http://www.citebd.org/spip.php?film1638

Guillaume Gouix
voir fiche du film Chez nous
http://www.citebd.org/spip.php?film1876

Marina Foïs
voir fiche du film L’Atelier
http://www.citebd.org/spip.php?film1977

Élodie Bouchez
voir fiche du film Réalité
http://www.citebd.org/spip.php?film1416

extrait(s) de presse

Critique film - Sa beauté plastique indéniable, avec ses couleurs chaudes joliment automnales, ne détourne en rien notre attention des personnages, certes hauts en couleur, quoique d’une complexité désarmante, tiraillés sur un ton décidément bon enfant entre le comique et une conception sensiblement moins loufoque de l’existence.