jiburo - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > jiburo

jiburo

ciné môme
Jibeuro
Corée du sud - 2002 - 1h27
sorti en France le 28 septembre 2005
à partir de 6 ans
film - version originale sous-titrée en français
de

Lee Jung-hyang

scénario : Lee Jung-hyang
direction de la photographie : Yoon Hong-Shik
musique ou chansons : Dae-hong Kim, Yang-hee Kim
avec : Yoo Seung-ho (Sang-woo), Eul-boon Kim (la grand-mère), Hyo-hee Dong (la mère Sang-woo), Kyung-hyun Min (Cheol-yee), Eun-kyung Yim (Hae Yeon)
séances : semaine du mercredi 25 mars 2009
mercredi 25 jeudi 26 vendredi 27 samedi 28 dimanche 29 lundi 30 mardi 31
14:30*
séance spéciale :
* Séance organisée en partenariat avec le Théâtre / Scène Nationale d’Angoulême, dans le cadre de la manifestation « La Tête dans les Nuages ».
séances : semaine du mercredi 14 septembre 2016
mercredi 14 jeudi 15 vendredi 16 samedi 17 dimanche 18 lundi 19 mardi 20
17:30*
séance spéciale :
* séance en présence des enseignants inscrits au dispositif "Ecole et cinéma" - tarif unique 3,50 €

synopsis

Sang-woo est un petit garçon coréen de 7 ans, fils unique capricieux et absorbé dans ses jeux vidéo. Il est élevé par sa mère qui est seule à Séoul. Durant les vacances, elle doit confier son fils à sa grand-mère afin de se consacrer à la recherche d'un nouvel emploi. L'enfant va se retrouver dans un village isolé, chez une très vieille femme muette qu'il ne connaît pas et qui mène une vie si éloignée des années 2000 qu'on pourrait se croire revenu au XIXe siècle. Sang-woo accepte difficilement ce dépaysement d'autant plus que la grand-mère se montre très énigmatique pour lui. Le premier mouvement du garçon est de la rejeter, la traitant de vieille demeurée ou de pauvre folle et lui jouant de mauvais tours...

notes de production

Jiburo est le deuxième long-métrage de Lee Jung-hyang, mais ce scénario existait avant celui de Art museum by the zoo (1), son premier film. Lors de l’écriture, elle avait en mémoire l’amour sans borne qu’elle avait reçu de sa grand-mère. Cette grand-mère n’est plus vivante, mais le film est là pour lui rendre hommage.
(1) https://en.wikipedia.org/wiki/Art_Museum_by_the_Zoo

La réalisatrice explique qu’il a été très dur de se séparer de la vieille dame qui interprète la grand-mère. Plus le tournage avançait et plus cela m’inquiétait... Cette femme, qui vivait seule depuis très longtemps, a vu soudainement un grand nombre de personnes s’immiscer dans sa vie la plus intime. Je me demandais donc comment elle allait réagir quand l’équipe partirait et qu’elle se trouverait de nouveau seule. Le tournage a été assez pénible sur la fin et j’avais peur qu’elle tombe malade. Le jour où toute l’équipe est partie, beaucoup de larmes ont coulé de part et d’autre.

Le petit Yoo Seung-ho qui incarne Sang-Woo dans le film n’en est pas a son premier coup d’essai. En effet le jeune acteur avant de tourner le film était déjà la star de la série télévisée Thorn fish en Corée.
Qui aurait pu penser qu’une personne n’ayant jamais vu un seul film devienne elle-même star de cinéma ? Eul-boon Kim, la vieille femme qui incarne la grand-mère de Sang-Woo dans le film était tranquillement en train de se promener près de chez elle quand la réalisatrice, l’a rencontré. Elle lui a offert le rôle alors que la vieille femme n’était jamais allée au cinéma. Aujourd’hui Eul-boon Kim est devenue la star de cinéma la plus âgée de Corée.

Célébré aux quatre coins du monde, le film a participé a plus d’une dizaine de festivals internationaux. Ainsi, Jiburo a été sélectionné en compétition officielle au festival du film de Toronto ; au festival écrans junior de Cannes, au festival international du film de la Rochelle et au festival du film de Paris. Il a obtenu le prix spécial du jury au festival de San Sébastian ainsi que celui du meilleur film et meilleur scénario aux Golden bell (les César coréens).

Lee Jung-hyang
http://www.imdb.com/name/nm1011539/

Yoon Hong-Shik
http://www.imdb.com/name/nm1234962/

Dae-hong Kim
http://www.imdb.com/name/nm1235930/

Yang-hee Kim
http://www.imdb.com/name/nm1274302/

Yoo Seung-ho
Né le 17 août 1993 à Incheon.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Yoo_Seung-ho

Hyo-hee Dong
http://www.imdb.com/name/nm1232160/

Kyung-hyun Min
http://www.imdb.com/name/nm0590856/

extrait(s) de presse

Positif - "Jiburo" joue sur l'émotion et la surprise des rencontres, sans sensiblerie ni complaisance…
Télérama - En superbes plans fixes, cadres contemplatifs où l'oeil respire, où les personnages se promènent en liberté, Lee Jung-hyang livre un conte amer et doux comme les souvenirs (...)
L'Express - … le film finit par plonger dans une ambiance doucereuse de souvenirs d'enfance.
Elle - (...) une belle histoire de tendresse entre la vieille femme et l'enfant
Comme au Cinéma - … A l'heure où beaucoup de jeunes se détournent de leur famille et de leurs racines, "Jiburo" offre une belle leçon de vie…
Film de Culte - … un film où il est davantage question de sensibilité que de sensiblerie.
Arte - Un film d'une beauté rare, émouvant et touchant…
Critikat - … Un film aux vertus éducatives en quelque sorte.