the rocky horror picture show - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > the rocky horror picture show

the rocky horror picture show

Usa - 1975 - 1h40
sorti en France le 14 avril 1976
hors compétition festival international du film fantastique Avoriaz 1976
interdit aux moins de 12 ans
film - version originale sous-titrée en français
de

Jim Sharman

scénario : Jim Sharman, Richard O'Brien
d'après l'oeuvre de : Richard O'Brien
direction de la photographie : Peter Suschitzky
musique ou chansons : Richard O'Brien
avec : Tim Curry (Dr Frank-N-Furter), Susan Sarandon (Janet Weiss), Barry Bostwick (Brad Majors), Peter Hinwood (Rocky Horror), Richard O'Brien (Riff Raff - le pasteur, scène du mariage), Patricia Quinn (Magenta - la femme du pasteur, scène du mariage), Nell Campbell (Columbia - la fille du pasteur, scène du mariage), Jonathan Adams (Dr Everett V. Scott), Meat Loaf (Eddie), Charles Gray (le criminologue), Jeremy Newsome (Ralph Hapschatt), Hilary Labow (Betty Munroe-Hapschatt), Koo Stark (la fiancée)
séances : semaine du mercredi 22 novembre 2017
mercredi 22 jeudi 23 vendredi 24 samedi 25 dimanche 26 lundi 27 mardi 28
20:30*
séance spéciale :
* séance au Lisa (303 av. de Navarre) - dans le cadre du festival "le Rayon fantastique" (organisé en partenariat avec Hidden circle, La Nef, le Pôle image Magelis, le Lisa, l'Alpha, Cinescop-Mégarama) - entrée libre dans la limite des places disponibles

synopsis

L'histoire commence par le mariage de Ralph et Betty, deux amis proches de Brad et Janet. Cette union sert de cadre à Brad pour demander Janet en mariage. Cette dernière accepte et les jeunes fiancés décident d'aller annoncer leur union prochaine à leur ancien professeur de sciences dans la classe duquel ils se sont rencontrés. Quelque temps plus tard, alors qu'ils se rendent chez leur ami par une nuit pluvieuse, un pneu de leur voiture éclate soudainement. Trempés et cherchant un téléphone pour prévenir leur ami de leur mésaventure, nos deux héros trouvent refuge dans un château inquiétant, peuplé de personnages pour le moins étranges...

notes de production

Avant de devenir un film culte (1), The Rocky horror picture show fut tout d’abord un musical (The Rocky horror show) (2) créé par Richard O’Brien à Londres en 1972, avant de s’exporter en 1974 à Los Angeles puis Broadway. Cette première version scénique des aventures de Frank N. Furter, un sulfureux vampire transsexuel portant paillettes et porte-jarretelles, eut d’abord un tel succès qu’on ne tarda pas à voir défiler parmi le public des icônes musicales des seventies tels que Lou Reed (3), Mick Jagger (4) ou encore David Bowie (5). Le spectacle fut dès son origine un événement marquant de l’histoire du Glam rock (6) fondé sur l’hallucinante performance de l’acteur-chanteur qui incarne Frank, Tim Curry. L’adaptation cinématographique du spectacle en 1975, financé par la Fox (7) à hauteur d’un million $, en conserve justement le même acteur principal et charismatique, ainsi qu’une bonne partie de la troupe qui l’entoure, notamment son metteur en scène Jim Sharman, ou encore Richard O’Brien, scénariste, et acteur dans le rôle de Riff-Raff, le fidèle serviteur du vampire. Il serait donc dommage de retenir uniquement de ce film culte ses séances de minuit participatives et carnavalesques, où un large public d’afficionados s’adresse aux acteurs de l’écran, lance du riz, de l’eau, entonne à tue-tête les chansons du film et danse dans la salle de cinéma. Avec le très brillant Phantom of the Paradise (8) de Brian De Palma sorti en 1974, The Rocky horror picture show est en effet l’autre grande comédie musicale horrifique des seventies, certes moins réussie, qui participe pleinement à l’essor d’une culture d’avant-garde critique de son temps, celle du Nouvel Hollywood (9)...
http://www.critikat.com/actualite-cine/critique/the-rocky-horror-picture-show/
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Film_culte
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Rocky_Horror_Show
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Lou_Reed
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Mick_Jagger
(5) http://www.citebd.org/spip.php?film1446
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/Glam_rock
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/20th_Century_Fox
(8) http://www.citebd.org/spip.php?film1330
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvel_Hollywood

Le tournage s’est déroulé du 21 octobre au 19 décembre 1974 ; celui de la scène du laboratoire et de la création du personnage principal le 30 octobre 1974. Les lieux de tournage (Oakley court) sont ceux où le Général de Gaulle fit en 1940 son célèbre discours du 18 juin (10) et aux Bray studios (11).
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/Appel_du_18_Juin
(11) https://fr.wikipedia.org/wiki/Bray_Studios

Le scénario fait écho aux films produits par la Hammer (12), dont le style est instantanément reconnaissable notamment dans le film avec Peter Cushing, La Revanche de Frankenstein (13). Le château Oakley court (14) est aussi connu pour avoir été un lieu de tournage d’un grand nombre de films de la Hammer. À l’époque du tournage, le château est plutôt délabré.
(12) https://fr.wikipedia.org/wiki/Hammer_Film_Productions
(13) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Revanche_de_Frankenstein
Le tournage a eu lieu durant l’automne, les conditions climatiques sont rudes. Durant le tournage, Susan Sarandon tombe malade ; elle est victime d’une pneumonie. En 1997, le château Oakley court est rénové et il est, aujourd’hui, un hôtel de luxe.
(14) http://www.sweet-transvestites.com/RHPS/oakley.htm

La scène du dîner, écrite spécialement pour le film, n’existait donc pas dans la pièce dans laquelle Eddie n’était d’ailleurs pas tué par Frank. La célèbre bouche que l’on aperçoit dans le générique du début est inspirée d’une peinture de Man Ray (15), Lips over Hollywood et d’une animation de Terry Gilliam qui assure la transition entre le quatrième et le cinquième sketch, dans le seizième épisode du Monty Python’s flying circus (16). Les lèvres rougies sont celles de Patricia Quinn, alias Magenta. La voix est en revanche celle de Richard O’Brien, le créateur du (The Rocky horror show) qui joue le rôle de Riff Raff. Durant tout le film, le spectateur aperçoit des tableaux connus (au début du Time warp on voit le tableau American gothic (17) de Grant Wood et La Joconde (18) de Léonard De Vinci).
(15) https://fr.wikipedia.org/wiki/Man_Ray
(16) https://fr.wikipedia.org/wiki/Monty_Python%27s_Flying_Circus
(17) https://fr.wikipedia.org/wiki/American_Gothic_(Wood)
(18) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Joconde
A noter cependant que les lèvres de l’affiche n’appartiennent pas à Patricia Quinn, mais au mannequin Lorelei Shark (19).
(19) http://www.imdb.com/name/nm0788810/

Le film fait de nombreuses références dans ses chansons à des acteurs des années 1930 à 1950 et à des films de science-fiction de série B, notamment dans la chanson d’introduction (Science fiction/double feature) (20) : le terme double feature fait référence aux doubles-programmes, les séances durant lesquelles deux films étaient projetés, un grand film et un film B.
(20) https://www.youtube.com/watch?v=l3Boz0O1SqM

The Rocky horror picture show contient aussi des allusions à d’autres films, comme Docteur Folamour (21) de Stanley Kubrick (accent allemand et fauteuil roulant du Dr Scott, qui ne peut s’empêcher de faire le salut hitlérien), Nosferatu (22), dont le vampire inspira le personnage de Riff Raff, et Bande à part (23) de Jean-Luc Godard, dont la scène du madison est reprise par celle du Time warp. Il était également prévu dans le script original que le début du film soit en noir et blanc. La couleur devait apparaitre, avec un clin d’œil au Magicien d’Oz (24), au moment où Brad et Janet entrent dans la salle de bal et découvrent les Transylvaniens (25).
(21) https://fr.wikipedia.org/wiki/Docteur_Folamour
(22) http://www.citebd.org/spip.php?film1346
(23) https://fr.wikipedia.org/wiki/Bande_%C3%A0_part_(film)
(24) http://www.citebd.org/spip.php?film210
(25) https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Transylvanie

Le juron Great Scott ! qui échappe à Brad lorsqu’il voit le Dr Scott est (en plus d’être un jeu de mot) une allusion probable aux comic books (26) dans lequel cette expression est souvent employé, notamment dans Superman (27).
(26) https://fr.wikipedia.org/wiki/Comic_book
(27) https://fr.wikipedia.org/wiki/Superman

- la scène où Rocky grimpe sur l’antenne Rko avec Franck dans les bras fait penser à King Kong (28).
(28) http://www.citebd.org/spip.php?film260
- la création de Rocky est une parodie des multiples adaptations cinématographiques du roman de Mary Shelley : Frankenstein ou le Prométhée moderne (29).
(29) http://www.citebd.org/spip.php?film725
- le cri Wilhelm (30) est utilisé par deux fois : dans le laboratoire, lors de la descente du plafond de l’oscillateur sonique, ainsi qu’à la fin de la scène où Rocky est poursuivi par les chiens à l’extérieur du château.
(30) https://fr.wikipedia.org/wiki/Cri_Wilhelm
- le Rocky horror picture show a connu une suite en 1981, très peu connue en France intitulée Shock treatment (31) avec Jessica Harper dans le rôle de Janet Weiss.
(31) https://fr.wikipedia.org/wiki/Shock_Treatment
- remake en 2016 sous le titre The Rocky horror picture show : let’s do the time warp again (32) où Tim Curry joue le criminologue.
(32) https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Rocky_Horror_Picture_Show:_Let%27s_Do_the_Time_Warp_Again

Richard O’Brien, qui interprète le domestique Riff Raff dans le film, est en réalité le maître incontesté du Rocky horror picture show. On lui doit en effet l’histoire, les personnages, les mélodies et paroles de la pièce originale. Il reçut par la suite l’aide de Jim Sharman, qu’il avait rencontré lorsqu’il avait joué dans Jesus Christ superstar (33). Il est, aujourd’hui encore, très investi dans la survivance de la pièce à travers le monde, notamment à travers son fan club officiel et ses désormais emblématiques séances de minuit.
(33) https://fr.wikipedia.org/wiki/Jesus_Christ_Superstar

Le Rocky horror picture show est la seule comédie musicale a avoir fait l’objet d’un épisode spécial de la série Glee (34) (épisode 5 de la saison 2). Outre l’épisode entier que lui consacre Glee, le Rocky horror picture show a également fait l’objet de multiples clins d’œil et hommages. Il sert ainsi de toile de fond à l’épisode Créatures de la nuit de la série Cold case, affaires classées (35) (saison 2, épisode 21), dans lequel Barry Bostwick fait une apparition. Le personnage de Frank a de son côté inspiré le personnage d’Emporio Ivankov (36) dans le manga One piece (37). Quant aux emblématiques lèvres du générique d’ouverture, elles sont réutilisées par les chanteuses Britney Spears (38) et Jessie J (39), respectivement dans leur clip Hold it against me et Nobody’s perfect.
(34) https://fr.wikipedia.org/wiki/Saison_2_de_Glee
(35) https://fr.wikipedia.org/wiki/Saison_2_de_Cold_Case_:_Affaires_class%C3%A9es
(36) http://www.volonte-d.com/perso/ivankov.php
(37) https://fr.wikipedia.org/wiki/One_Piece
(38) https://fr.wikipedia.org/wiki/Britney_Spears
(39) https://fr.wikipedia.org/wiki/Jessie_J

Le film n’a eu que peu de succès lors de sa sortie en salle. En France, grâce au Studio Galande (40), le sens de la vie a été rectifié.
(40) http://studiogalande.fr/FR/17/rocky-horror-picture-show-cinema-studio-galande.html

Jim Sharman
http://www.imdb.com/name/nm0788940/

Richard O’Brien
Né Richard Timothy Smith le 25 mars 1942 à Cheltenham (Gb).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_O%27Brien_(acteur)

Peter Suschitzky
voir fiche du film Le Joueur de flûte
http://www.citebd.org/spip.php?film1468

Tim Curry
Né le 19 avril 1946 à Grappenhall (Gb).
Il restera également l’inoubliable interprète du clown Grippe-Sous dans l’excellente adaptation tv de Ça d’après Stephen King...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tim_Curry

Susan Sarandon
Née Susan Abigail Tomalin le 4 octobre 1946 à New York.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Susan_Sarandon

Barry Bostwick
Né le 24 février 1945 à San Mateo.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Barry_Bostwick

Peter Hinwood
https://fr.wikipedia.org/wiki/Peter_Hinwood

Patricia Quinn
Née le 28 mai 1944 à Belfast.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Patricia_Quinn_(actrice_nord-irlandaise)

Nell Campbell
Née le 24 mai 1953 à Sydney.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nell_Campbell

Jonathan Adams
Né le 14 février 1931 à Northampton,décédé à Londres le 13 juin 2005.
http://www.imdb.com/name/nm0011094/

Meat Loaf
Né Marvin Lee Aday à Dallas le 27 septembre 1947.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Meat_Loaf

Jeremy Newsome
http://www.imdb.com/name/nm0628430/

Hilary Labow
Née Hilary Elizabeth Labow le 31 août 1952 à Toronto.
http://www.imdb.com/name/nm0479640/

Koo Stark
Née Kathleen Dee-Anne Stark le 26 avril 1956 à New York.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Koo_Stark

extrait(s) de presse

àVoir-àLire - Symbole du film "culte", délirant, provoquant, ringard, kitsch, les qualificatifs ne manquent pas pour évoquer cette bête curieuse de l’histoire du cinéma.
Télérama - Si c'est ça le mauvais goût, et bien je signe tout de suite.
Odyssée du cinéma - Qu'on se le dise, "The Rocky horror picture show" de Jim Sharman n'est pas un film comme les autres et laisse à tous les spectateurs qui ont eu l'occasion de le voir un souvenir durable...
Critikat - Sous les dehors extravagants de la parodie loufoque et glam-rock, l’esprit du "Rocky horror picture show" est donc plus sérieux qu’il n’y paraît, à la fois cinéphile et politique.
Sens critique - Avec ses multitudes de références, "The Rocky horror picture show" est un véritable délice pour les yeux et pour les oreilles...
Les Inrocks - Un discours résolument moderne pour l’époque qui prend encore tout son sens aujourd’hui.
Le Bleu du miroir - Dans son inédite soif de transgression, le film a su conserver, au fil des années, sa protéiformité et sa modernité au cœur d’un instinct libertaire immolant la morale et la bienséance avec délice.
Il était une fois le cinéma - (...) "The Rocky horror picture show" représente tout à la fois un des sommets de la comédie musicale, une expérience cinématographique inédite ainsi qu'une véritable bombe contre le puritanisme exacerbé.