la petite bande - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > la petite bande

la petite bande

ciné môme
France - 1983 - 1h31
sorti en France le 16 mars 1983
copie 35 mm
à partir de 8 ans
film - film muet
de

Michel Deville

scénario : Gilles Perrault
direction de la photographie : Claude Lecomte
musique ou chansons : Edgar Cosma
avec : François Marthouret (l'énigmatique personnage), Robin Renucci (un homme à la raie au milieu), Daniel Martin (un homme à la raie au milieu), Michel Melki (le tatoué), Alain Rimoux (le directeur du centre médico-social), Monique Couturier (la femme de ménage du centre médico-social), Claude Drobinski (le psychiatre aux cartes), Yves Elliot (le marinier), Pierre Forget (le capitaine des pompiers), Roland Amstutz (le Bavarois), Pierre Ascaride (le méchant père de famille), Yveline Ailhaud (la tonnelière), Didier Bénureau (gendarme du barrage), Roger Cornillac (le fermier aux vaches, (enfants anglais : Andrew Chandler, Hélène Dassule, Nicolas Sireau, Nicole Palmer, Hamish Scrimgeour, Katherine Scrimgeour, Valérie Gauthier)
séances : semaine du mercredi 25 octobre 2017
mercredi 25 jeudi 26 vendredi 27 samedi 28 dimanche 29 lundi 30 mardi 31
14:30*
séance spéciale :
* rétrospective "Gaumont et merveilles" - tarif 3,50 €

synopsis

L'histoire de sept enfants anglais qui partent à l'aventure en France sans argent. Sur leur chemin ils croisent des individus étranges qui ont capturé une petite fille française. Le groupe de jeunes anglais va alors mettre au point une stratégie pour sauver la pauvre ingénue. Ils seront aidés par un mystérieux voyageur...

notes de production

Je suis une des petites filles qui jouent dans le film La Petite bande, (la petite fille habillée en jaune !) et bien quelle surprise de lire tous ces commentaires, 23 ans après !! Je suis ravie de voir que ce film « existe » encore dans la mémoire des gens et j’attends avec impatience pour le montrer à ma fille (4 ans) quand elle sera un peu plus grande !
je transmettrai ce site internet à mon frère qui jouait aussi dans le film (le rôle de mon frère !)
Bravo à tous qui continuent à faire vivre ce film !

Katie Scrimgeour (le 3 janvier 2006 à 15:13)
http://films.blog.lemonde.fr/2005/06/07/2005_06_petite_bande/

Bonjour,
j’ai vu, moi aussi La Petite bande quand j’étais gamine. Je ne sais plus si c’était à sa sortie (j’avais 10 ans) ou plus tard. Il était projeté pour les enfants au théâtre d’Orléans. Mes deux sœurs l’ont vu avec moi (respectivement 13 et 9 ans) et aucune n’a été traumatisée (peut-être un rien de mal à l’aise).
Je me souviens très bien du scénario : une bande de gamins anglais, enfermés dans une salle de musique en train de répéter inlassablement la même mélodie (jusqu’à ce que l’un d’eux, qui l’a enregistrée, la repasse en boucle ; et alors là, les gamins vivent leur vie de gamins insouciants en attendant la fin du cours). De l’autre côté de la rue, un autre gamin (celui qui est en noir) leur fait un signe et réapparaît à leur étage, devant la fenêtre : il s’est arrangé pour monter sur un chariot élévateur et propose, par signes, car il est muet, aux autres enfants, de s’évader.
Ils vont se rapprocher de la Manche en montant dans les voitures chargées sur un camion, passer en fraude la douane, les uns avec les enfants d’une colo, le gamin en noir en se faisant passer pour le fils d’un monsieur qui (on le sait plus tard), va les protéger tout au long de leur périple.
En arrivant en France, ils sont confrontés à la faim (un bout de pain trempé d’eau de mer…) et La Petite bande se désagrège peu à peu : disparition, prise en stop, le seul qui s’en sort est le jeune muet.
On découvre que les gens qui les ont kidnappés appartiennent à une sorte de secte qui veut réduire les enfants en esclavage après leur avoir aspiré leur jeunesse.
Le gamin muet retrouve les autres et les libère mais se fait prendre, avec une petite fille. Le « mystérieux voyageur » retrouve les autres dans une grotte où la secte est en train de transformer les enfants en vieillards. Il réussit à les éloigner de la grotte et les faire tomber dans un trou. Pendant ce temps, les gamins ont redonné son apparence à la petite fille en faisant fonctionner la machine à l’envers. Pour le gamin muet, ça ne marche pas. C’est l’amitié et la solidarité qui lie les enfants qui viendra à bout du problème : ils se regroupent tous autour de lui, en coupole et quand ils s’écartent, tous les traits de vieillesse ont disparu.
La Petite bande reconstituée plus la petite fille embarquent à bord du rafiot d’un des kidnappeurs et repartent à l’aventure. Après une tempête, ils abordent sur une île où se trouve le chat qui, tout au long de l’aventure, leur a montré le chemin. Quand ils ont débarqué, ils disent au revoir au chat qui s’éloigne, assis sur un truc qui flotte.
Le sous-titrage indiquait effectivement une suite : l’île d’uranium (ou quelque chose dans le genre).
Je me souviens aussi d’images précises : une des filles qui lèche un savon pour savonner et enlever ses menottes, le casque du walkman sur la tête du berger allemand des Bavarois pour l’empêcher d’aboyer, les enfants qui se sauvent en roulant dans un tonneau, la panique d’un 14 juillet avec des pétards lâchés dans les jambes de la fanfare, la séquence émotion avec la vieille dame qui attend le retour de son petit-fils violoniste, …
J’ai recommandé ce film au sélectionneur d’École et cinéma de mon secteur. Il ne le connaissait pas. Je vais donc lui donner plus de détails.
J’ai aussi trouvé un jour, par hasard, un livre reprenant les images et l’histoire du film. A la fin, la mélodie de La Petite bande.
Que des bons souvenirs.

Caroline (le 29 octobre 2008 à 21:15)
http://films.blog.lemonde.fr/2005/06/07/2005_06_petite_bande/

Bonsoir !
Je viens de revoir La Petite bande, 28 ans après l’avoir vu au cinéma (à 8-9 ans) et c’est incroyable le bonheur que j’ai ressenti en retrouvant ce film… Moi qui me souviens rarement des films que je vois aujourd’hui, j’avais comme vous celui-ci gravé dans ma mémoire et associé à un pur moment de bonheur - il n’y a pas d’autres mots. Quelques scènes étaient effrayantes, mais j’aimais tellement les histoires qui font peur…
Le chat, la montgolfière, le vieillissement, les larmes sur la joue de la petite fille en jaune (quelle adorable gamine vous étiez, Katie !!!), toute l’histoire est restée incroyablement préservée dans mon souvenir, comme si je l’avais moi-même vécue. Et toutes les émotions associées sont restées intactes.
C’est génial de voir que La Petite bande en forme aujourd’hui une autre parmi les petits spectateurs de l’époque, génial et rassurant : à le revoir ce soir, j’ai trouvé l’enfance si belle, j’espère toujours garder le regard d’enfant que j’ai porté sur ce si joli film.
J’ai redécouvert tous les acteurs, si formidables de naturel, d’espièglerie, d’intelligence, de générosité… Bien le bonjour à ceux qui passent par là, la si jolie Katie et son frère, Nicolas (génial petit voleur) et tous les autres.
J’ai revu ce film avec mon plaisir d’alors et c’est comme un cadeau unique, presque miraculeux : celui de revivre un merveilleux souvenir d’enfance…
Merci à vous tous, à Michel Deville, et s’il vous plaît, faites parler de vous, organisez donc quelque chose, nous serons nombreux à venir vous voir !!!

Anne-Claire (26 août 2010 à 21:23)
http://films.blog.lemonde.fr/2005/06/07/2005_06_petite_bande/

Michel Deville
voir fiche du film Péril en la demeure
http://www.citebd.org/spip.php?film1983

Gilles Perrault
Né Jacques Peyroles le 9 mars 1931 à Paris.
Écrivain, scénariste et journaliste français, il se fait connaître au grand public avec Le Pull-over rouge, une enquête sur l’affaire Ranucci...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gilles_Perrault

Claude Lecomte
http://www.imdb.com/name/nm0496284/

Edgar Cosma
http://www.imdb.com/name/nm0181887/

François Marthouret
voir fiche du film Vénus noire
http://www.citebd.org/spip.php?film503

Robin Renucci
Né Daniel Robin-Renucci le 11 juillet 1956 au Creusot.
Peu visible sur les écrans ces dernières années, son personnage de Daniel Larcher dans la superbe série tv Un Village français lui permet de rester en contact avec le public...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Robin_Renucci

Daniel Martin
http://www.imdb.com/name/nm0552134/

Michel Melki
Né le 3 octobre 1952 à Paris.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Melki
Alain Rimoux

Monique Couturier
voir fiche du film Ich bin eine terroristin
http://www.citebd.org/spip.php?film1044

Yves Elliot
http://www.imdb.com/name/nm0254348/

Pierre Forget
Né le 29 janvier 1929 à Imphy, décédé le 26 août 1993 à Clamart.
http://www.imdb.com/name/nm0286248/

Roland Amstutz
voir fiche du film Un Étrange voyage
http://www.citebd.org/spip.php?film1959

Pierre Ascaride
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Ascaride

Yveline Ailhaud
http://www.imdb.com/name/nm0014618/

Didier Bénureau
Né le 28 octobre 1956 à Courbevoie.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Didier_B%C3%A9nureau

Roger Cornillac
Né Roger Albert Marie Cornillac le 25 juin 1939 à Oullins.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Cornillac

extrait(s) de presse

Télérama - Le film est une merveille. De rythme, d'intelligence, de grâce. On a déjà cité Tati. On devrait ajouter René Clair pour la fantaisie aérienne...