familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN

musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez de vous couvrir pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > à l'affiche au cinéma > c’est arrivé près de chez vous

c’est arrivé près de chez vous

Belgique - 1992 - 1h35
sorti en France le 4 novembre 1992
soirée belge - festival du film francophone Angoulême 2017
interdit aux moins de 12 ans
film - film francophone
de

Rémy Belvaux, André Bonzel, Benoît Poelvoorde

scénario : Rémy Belvaux, André Bonzel, Benoît Poelvoorde, Vincent Tavier
direction de la photographie : André Bonzel
musique ou chansons : Jean-Marc Chenut
avec : Benoît Poelvoorde (Benoît Patard dit "Ben"), Rémy Belvaux (Rémy, journaliste), André Bonzel (André, caméraman), Jacqueline Poelvoorde-Pappaert (la mère de Ben), Nelly Pappaert (la grand-mère de Ben), Hector Pappaert (le grand-père de Ben), Jenny Drye (Jenny), Malou Madou (Malou), Willy Vandenbroeck (Boby), Rachel Deman (Mamie Tromblon), André Laime (vieil homme alité), Edith Le Merdy (infirmière), Sylviane Godé (Martine, femme violée), Zoltan Tobolik (mari de la femme violée), Valérie Parent (Valérie), Alexandra Fandango (Kalifa), Riccardo Cotica (le gamin qui se fait étouffer), Olivier Cotica (Bénichou, fils de Kalifa ; Ben laisse planer le doute quant à sa paternité), Jean-Marc Chenut (Patrick, preneur de son n° 1), Alain Oppezzi (Franco, preneur de son n° 2), Vincent Tavier (Vincent, preneur de son n° 3), David Gouyon (victime), Clinet Dorian (garçon au revolver), Benoît Mariage (un journaliste)
séances : semaine du mercredi 23 août 2017
mercredi 23 jeudi 24 vendredi 25 samedi 26 dimanche 27 lundi 28 mardi 29
00:01*
séance spéciale :
* soirée belge (3) - jeu 24 à 00h00 (cinéma de la Cité)

synopsis

Le film met en scène une petite équipe d'apprentis réalisateurs qui tournent un documentaire sur Ben, un homme qui a la particularité de tuer pour gagner sa vie. Il s'attaque principalement aux personnes de la classe moyenne et aux personnes âgées, préférant « travailler petit mais que ça rapporte gros »...

notes de production

À l’origine, c’était le film de fin d’études de Rémy Belvaux à l’Insas (1). Puisqu’il s’agissait d’une parodie de Strip-tease (2), le film durait une cinquantaine de minutes comme l’émission télévisée. Des scènes supprimées car jugées inutiles ou médiocres par le professeur ont été réintégrées et des nouvelles séquences furent tournées quelques années plus tard pour allonger sa durée et rendre possible une sortie en salle.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_national_sup%C3%A9rieur_des_arts_du_spectacle_et_des_techniques_de_diffusion
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Strip-tease_(%C3%A9mission_de_t%C3%A9l%C3%A9vision)

Ce faux documentaire est dirigé par Rémy (interprété par Rémy Belvaux) qui interroge Benoît, dit Ben (interprété par Benoît Poelvoorde), sur sa vie professionnelle.
Ben apparaît au départ sympathique, poétique et même cultivé, mais, au fur à mesure de l’histoire et des découvertes sur le personnage et ses méthodes de travail, il se montre de plus en plus abject et amoral. Se révèle alors sa véritable nature de tueur froid, sanguinaire et incapable de la moindre humanité.

Ben assassine comme d’autres vont à l’usine : tuer, c’est son métier. Commettre un meurtre n’est pas une chose importante à ses yeux. Par exemple, il se plaint des fraudes des chefs de chantier juste après avoir tué un veilleur de nuit...
Il semble cultivé, principalement concernant l’art et le cinéma encore lorsqu’il parle de cinéma (Ça ne vous rappelle rien ? Le Vieux fusil (3), Philippe Noiret... bon film ça, après avoir assassiné un homme et sa femme). De même, il évoque Frank Lloyd Wright (4) à propos de logements sociaux, dont il déplore le raté esthétique.
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Vieux_Fusil
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Frank_Lloyd_Wright

Présenté à la semaine de la critique au festival de Cannes 1992 (5), ce film est le premier de Benoît Poelvoorde, qui ne se destinait pas à une carrière d’acteur.
Par manque de moyens, le film a été tourné en noir et blanc, 16 mm (gonflé en 35 mm pour sa présentation à Cannes) et beaucoup d’acteurs ont joué gratuitement (la mère et les grands-parents de Benoît dans leurs propres rôles).
Les membres de la famille de Benoît savaient très peu de choses sur le contenu du film lorsque leurs scènes furent tournées. Notamment, ils ont fait croire à la mère de Benoît qu’ils tournaient un vrai documentaire sur son fils.
Les scènes du viol et de l’infanticide ont été coupées dans certaines versions internationales, dont celle destinée aux Usa, afin d’éviter la censure.
L’affiche originale montrait une tétine qui giclait d’une flaque de sang. Sur l’affiche française la tétine a été remplacée par un dentier. Actuellement l’affiche originale n’est plus censurée, elle est devenue la jaquette du dvd.
On a cru à tort que le film avait inspiré Le tueur fou de Mouscron (6) en 1992. Un jeune homme avait alors semé la terreur dans la ville pendant plusieurs semaines en tirant au hasard sur des personnes, et en blessant plusieurs, dont une mortellement. Il avait entre autres tiré sur une dame qui habitait la maison qui a servi de décor dans la scène où le personnage principal abat toute une famille dans le film. Il a été prouvé au cours de l’enquête que le jeune homme n’avait finalement pas regardé ce film, et que c’est fortuitement qu’il aurait tiré sur cette maison qui a servi de lieu de tournage.
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_de_Cannes_1992
(6) http://www.lesoir.be/archive/recup%3A%252Fle-tueur-fou-de-mouscron-arrete-il-n-y-pas-18-ans_t-19920925-Z05VG8.html

Rémy Belvaux
Né Rémy Nicolas Lucien Belvaux le 10 novembre 1966 à Namur (Belgique), décédé le 4 septembre 2006 à Orry-la-Ville (France).
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9my_Belvaux

André Bonzel
Né à Paris le 31 mai 1961.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Bonzel

Benoît Poelvoorde
voir fiche du film La Rançon de la gloire
http://www.citebd.org/spip.php?film1378

Vincent Tavier
voir fiche du film Alleluia
http://www.citebd.org/spip.php?film1349

Jean-Marc Chenut
http://www.imdb.com/name/nm0155701/

Jacqueline Poelvoorde-Pappaert
http://www.imdb.com/name/nm0688145/

Edith Le Merdy
voir fiche du film Alleluia
http://www.citebd.org/spip.php?film1349

Zoltan Tobolik
http://www.imdb.com/name/nm0864992/

Valérie Parent
http://www.imdb.com/name/nm0661308/

Riccardo Cotica
http://www.nordeclair.be/887821/article/regions/mouscron/actualite/2013-12-23/mouscron-nous-avons-retrouve-le-gamiiiin-de-poelvoorde

Olivier Cotica
http://www.imdb.com/name/nm0182829/

Alain Oppezzi
http://www.imdb.com/name/nm0649224/

Benoît Mariage
Né le 19 juillet 1961 à Virton.
Ses premiers pas comme réalisateur dans le magazine télé Strip-tease ne sont pas étrangers à sa participation au film C’est arrivé près de chez vous...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Beno%C3%AEt_Mariage

extrait(s) de presse

Télérama - Mais comment supporter cette longue série de meurtres, ce viol immonde, ces plaisanteries obscènes, même si elles prétendent dénoncer le meurtre, le viol et l'obscénité ?
Télérama - Plus de vingt ans après son accueil triomphal au festival de Cannes 1992, ce faux documentaire sur un serial killer belge et méchant surprend encore par la puissance dévastatrice de son cynisme...
France tv info - (...) tandis que Positif salue "l'audace et l'inventivité de ses auteurs" qui dépassent "les lois du genre pour offrir une réflexion vivante sur la représentation de la violence au cinéma".
Slate - Succession de blagues potaches pour certains, film génial pour d'autres, C'est arrivé près de chez vous a le mérite en tout cas de ne laisser personne indifférent...
Le Bleu du miroir - (...) En cela, le film de Belvaux, Bonzel et Poelvoorde épouse le genre de l’horreur à la perfection, suivant ses préceptes primaires : montrer le mal absolu grimé sur la lumière d’un écran, aplati, cadré et contrôlé, pour se persuader qu’il n’existe pas une fois le générique terminé...
Films cultes - "C’est arrivé près de chez vous" est un petit joyau de comédie qu'il faut absolument découvrir ou re-découvrir, car même après l’avoir visionné 50 fois, on ne peut s’empêcher de rire… Pas vrai Rémi ?
Horreur - L'humour noir est omniprésent. Il est néanmoins à déconseiller aux âmes sensibles. Certaines scènes sont particulièrment immondes. Le choix du noir et blanc ajoute à l'ambiance malsaine mais réaliste du film. Film original à voir absolument.