un beau soleil intérieur - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > un beau soleil intérieur

un beau soleil intérieur

France - 2017 - 1h34
sorti en France le 27 septembre 2017
prix Sacd quinzaine des réalisateurs Cannes 2017 - section "Les Flamboyants" festival du film francophone Angoulême 2017
film - film francophone
de

Claire Denis

scénario : Christine Angot, Claire Denis
direction de la photographie : Agnès Godard
musique ou chansons : Stuart Staples
avec : Juliette Binoche (Isabelle), Xavier Beauvois (le banquier), Philippe Katerine (Mathieu), Josiane Balasko (Maxime), Nicolas Duvauchelle (l'acteur), Alex Descas (homme fin), Laurent Grévill (François), Bruno Podalydès (Fabrice), Paul Blain (Sylvain), Valeria Bruni Tedeschi (femme voyant), Gérard Depardieu (le voyant), Claire Tran
séances : semaine du mercredi 23 août 2017
mercredi 23 jeudi 24 vendredi 25 samedi 26 dimanche 27 lundi 28 mardi 29
19:00*
séance spéciale :
* ven 25 à 19h00 (espace Franquin)
séances : semaine du mercredi 27 septembre 2017
mercredi 27 jeudi 28 vendredi 29 samedi 30 dimanche 1er lundi 2 mardi 3
14:00
18:30
21:00
18:30
21:00
18:45
21:00
11:00*
14:30
16:30
18:45
21:00
11:00*
14:30
16:30
18:45
18:30
21:00
18:30
21:00*
séance spéciale :
* samedi 11h00 matinale 3,50 €
* dimanche 11h00 matinale 3,50 €
* séances supplémentaires au Cinescop-Mégarama de Garat à partir du 4 octobre.
séances : semaine du mercredi 4 octobre 2017
mercredi 4 jeudi 5 vendredi 6 samedi 7 dimanche 8 lundi 9 mardi 10
16:30
16:30*
séance spéciale :
* séances également au Cinescop-Mégarama de Garat jusqu'au 10 octobre
séances : semaine du mercredi 8 novembre 2017
mercredi 8 jeudi 9 vendredi 10 samedi 11 dimanche 12 lundi 13 mardi 14
18:30

synopsis

Une artiste peintre couche avec un banquier sans recevoir de lui en retour d’autre sentiment que celui d’une coucherie. Elle se laisse courtiser par un acteur et se retrouve dans le rôle de la dragueuse trop entreprenante. Elle ne rêve que d’amour, mais quand elle le fait, la communication passe mal. Et quand elle en parle, elle ne le fait pas. Isabelle, divorcée, un enfant, cherche un amour. Enfin un vrai amour...

notes de production

L’ouverture sur une scène de sexe tournée de façon frontale et sans émotion est symptomatique du cinéma de Claire Denis : brut et sans tabou. Elle est aussi programmatique de l’étonnant marivaudage qui va suivre, à savoir un film où l’amour n’est pas à chercher là où on l’attend. Mais où alors ? C’est cette question presque rhétorique qui hante le personnage d’Isabelle tout au long du film. Jouée par une Juliette Binoche que l’on aura rarement vue aussi solaire, cette quarantenaire en mal d’amour enchaîne les rencontres, les espoirs et les désillusions. Parce qu’elle est entourée du plus beau casting de ce festival de Cannes (1) et que les dialogues échangés sont d’une incroyable justesse, chacune des scènes est un petit plaisir. C’est ainsi que Xavier Beauvois se retrouve dans la peau d’un banquier au franc-parler méprisant et que Nicolas Duvauchelle campe un comédien complaisant qui préfère s’écouter parler plutôt que donner du réconfort (entendez, du sexe) dont la pauvre Isabelle a tant besoin. Certaines rencontres sont plus mémorables que d’autres, notamment celle de Philippe Katerine, dont la présence est un effet comique à elle seule, mais aussi et surtout, Gérard Depardieu qui clôt le film dans une tirade inoubliable, mélange de sincérité attendrissante et de vile manipulation émotionnelle...
https://www.cineseries-mag.fr/festivals/cannes-2017-un-beau-soleil-interieur-la-valse-des-sentiments-selon-claire-denis-99679/
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_de_Cannes_2017

Depuis son premier long métrage, Chocolat (2), en compétition officielle à Cannes en 1988, la directrice de la photographie Agnès Godard, (Afc) (3), accompagne Claire Denis pour une collaboration qui dure depuis bientôt trente ans. Elles se connaissaient auparavant pour avoir travaillé ensemble sur les plateaux de Wim Wenders (4), l’une assistante du metteur en scène, l’autre du grand directeur de la photo Henri Alekan (5).
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Chocolat_(film,_1988)
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Association_fran%C3%A7aise_des_directeurs_de_la_photographie_cin%C3%A9matographique
(4) http://www.citebd.org/spip.php?film1454
(5) http://www.citebd.org/spip.php?film441
Pour Claire Denis, C’est l’image qui parle d’abord. Agnès Godard contribue largement à honorer cette affirmation par sa proposition d’une image poudrée, nacrée, magnifiant la (déjà) très belle Juliette Binoche dans Un Beau soleil intérieur.
Entretien avec Agnès Godard
Tu désignes "Un Beau soleil intérieur" comme étant un film de visages et de mots. Que veux-tu dire ?
Je fais référence à la nouveauté pour un film de Claire : la présence des mots. Beaucoup de dialogues, ils sont l’action du film, contrairement à ses habitudes. Ils ont été écrits par Christine Angot. Les situations sont traitées comme des fragments pour un film en "pointillé". Cela est lié au projet de départ proposé par Olivier Delbosc (6) (Curiosa films), une très libre adaptation de "Fragments d’un discours amoureux" de Roland Barthes (7). Les décors sont là mais parfois réduits à un ou deux éléments, un lit, une fenêtre, une porte, un dossier de banquette dans un café... La durée des scènes est parfois très longue, il n’y a que 34 séquences dans ce film. Des visages en gros plan, des mots, le tout "à bout portant"...
http://www.afcinema.com/Entretien-avec-la-directrice-de-la-photographie-Agnes-Godard-AFC-a-propos-de-son-travail-sur-Un-beau-soleil-interieur-de-Claire-Denis.html
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Delbosc
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Fragments_d%27un_discours_amoureux

La réalisatrice Claire Denis, l’écrivaine Christine Angot et l’actrice Juliette Binoche réunies pour une comédie : le projet est inattendu. Pourtant cette collaboration fait des étincelles dans cette chronique urbaine drôle et intelligente sur les déboires d’une quinquagénaire encore très bien de sa personne (Juliette Binoche, toujours aussi sublime), cherchant l’amour dans le nord de Paris. Plusieurs hommes viendront s’y frotter, avec plus ou moins de réussite ... Un Beau soleil intérieur n’est pas stricto senso un film féministe - le personnage principal est terriblement dépendant de ses relations amoureuses -, mais il dénonce sans prendre de pincettes la suffisance de certains hommes...
Marine Quinchon in Fiches du cinéma (juillet 2017)

Claire Denis
voir fiche du film White material
http://www.citebd.org/spip.php?film373

Christine Angot
Née Christine Schwartz le 7 février 1959 à Châteauroux.
Elle pratique fréquemment la lecture publique de ses textes, notamment sur scène...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Christine_Angot

Agnès Godard
voir fiche du film L’Enfant d’en haut
http://www.citebd.org/spip.php?film844

Stuart Staples
Né le 14 novembre 1965 à Nottingham.
Chanteur principal du groupe Tindersticks, il a composé un certain nombre de bandes originales des films de Claire Denis...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Stuart_Staples

Juliette Binoche
voir fiche du film Sils Maria
http://www.citebd.org/spip.php?film1289

Xavier Beauvois
voir fiche du film Maryline
http://www.citebd.org/spip.php?film1938

Philippe Katerine
Né Philippe Blanchard le 8 décembre 1968 à Thouars.
Son style musical fut parfois assimilé au mouvement easy-listening...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Katerine

Josiane Balasko
voir fiche du film Tante Hilda !
http://www.citebd.org/spip.php?film1203

Nicolas Duvauchelle
voir fiche du film White material
http://www.citebd.org/spip.php?film373

Alex Descas
Né le 1er janvier 1958.
Acteur particulièrement charismatique, il est connu pour son rôle de commissaire de police dans la série télé Un Flic d’Hugues Pagan...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Alex_Descas

Laurent Grévill
Né le 18 juin 1961 à Saint-Mandé.
http://www.imdb.com/name/nm0344932/

Bruno Podalydès
voir fiche du film La Fille du 14 juillet
http://www.citebd.org/spip.php?film1073

Paul Blain
Né le 27 décembre 1960 à Boulogne-Billancourt.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Blain

Valeria Bruni Tedeschi
Née à Turin le 16 novembre 1964.
C’est Patrice Chéreau qui lui offre son premier vrai rôle dans Hôtel de France...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Valeria_Bruni_Tedeschi

Gérard Depardieu
voir fiche du film Tour de france
http://www.citebd.org/spip.php?film1742

Claire Tran
http://www.imdb.com/name/nm2704324/

extrait(s) de presse

Télérama - Avec son casting étoilé où rayonne une Juliette Binoche en quête d’amour, “Un Beau soleil intérieur”, présenté en ouverture de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, marque l’évolution de Claire Denis vers un cinéma d’auteur qui gagne en chaleur, en légèreté. Sans rien perdre de sa maîtrise...
Le Monde - (...) du côté de la comédie sentimentale dépressive et discursive, quelque part entre Woody Allen et Chantal Akerman...
Libération - Du texte de Barthes, la cinéaste et sa nouvelle complice d’écriture Christine Angot se sont semble-t-il progressivement détachées...
Les Inrocks - Il n’y a pas de bons ni de méchants dans cette comédie étrange, stimulante, très originale. Les femmes ne sont pas des saintes, les hommes ne sont pas des salauds. Ils sont tout cela un peu à la fois, certains plus que d’autres...
Culturebox - (...) Gérard Depardieu, magnifique de nuance, sorte de Marlon Brando dans "Apocalypse now", qui referme le film dans une ambiguïté de sentiments...
Bulles de culture - Le film bénéficie d’un beau montage, n’hésitant pas le plan de coupe assez abrupte extrêmement dynamique. Du coup, les scènes courtes sont intenses...
Critikat - "Un Beau soleil intérieur" est un retour à la veine parisienne et intimiste du cinéma de Claire Denis. La cinéaste conserve son mélange audacieux de crudité et sensualité habituelle...
Cinéchronicle - Avec Claire Denis, on ne sait jamais à quoi s’attendre. Elle fait partie de ces cinéastes aussi imprévisibles qu’audacieux...