zéro phyto, 100% bio - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > zéro phyto, 100% bio

zéro phyto, 100% bio

France - 2017 - 1h16
sorti en France le 8 novembre 2017
documentaire - film francophone
de

Guillaume Bodin

séances : semaine du mercredi 7 juin 2017
mercredi 7 jeudi 8 vendredi 9 samedi 10 dimanche 11 lundi 12 mardi 13
20:45*
séance spéciale :
* séance suivie d'une rencontre avec Guillaume Bodin - rencontre proposée par "Ciné passion 16" en partenariat avec "Hidden circle" - tarif 3,50 € (tournée "Ciné passion 16" : 31 mai au Vox de Chasseneuil, 1er juin au Montmorélien de Montmoreau, 2 juin au Club de Barbezieux, 14 juin au Capitole de Confolens, 15 juin à la Halle aux grains de La Rochefoucauld, 16 juin au Cinescop-Mégarama de Garat)

synopsis

Une enquête passionnante sur plusieurs communes françaises qui n’ont pas attendu l’entrée en vigueur le 1er janvier 2017 de la loi Labbé interdisant l’utilisation de pesticides dans les espaces publics pour changer leurs pratiques. Ce film met aussi en avant les pionniers de la restauration collective biologique et leurs partenaires : associations, entreprises, agriculteurs, ingénieurs, artisans qui ensemble contribuent à l’amélioration de la qualité des repas dans les collectivités...

notes de production

On leur a dit que c’était impossible. Alors, ils l’ont fait.
Mark Twain

1er janvier 2017 : les collectivités doivent stopper l’usage des pesticides de synthèse
Depuis le 1er janvier 2017, les collectivités territoriales, les établissements publics et l’État ne peuvent plus utiliser ou faire utiliser des pesticides pour l’entretien des espaces verts, des forêts ou des promenades accessibles ou ouverts au public et relevant de leur domaine public ou privé.

Rappel des faits : une procédure législative de longue haleine
Le 22 juillet 2015, l’Assemblée nationale a adopté la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui prévoit la mise en place de l’objectif zéro pesticide dans l’ensemble des espaces publics à compter du 1er janvier 2017 : interdiction de l’usage des produits phytosanitaires (1) par l’État, les collectivités locales et établissements publics pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts, et les voiries.
De plus, la commercialisation et la détention de produits phytosanitaires (1) à usage non professionnel seront interdites à partir du 1er janvier 2019. Cette mesure concerne tout particulièrement les jardiniers amateurs. A noter que les produits de biocontrôle, qualifiés à faible risque ou dont l’usage est autorisé dans le cadre de l’agriculture biologique peuvent être utilisés.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Produit_phytosanitaire

Depuis le premier janvier, plus aucune collectivité n’a le droit d’utiliser ou de faire utiliser des pesticides de synthèse dans ses espaces verts, promenades, forêts et voiries.

Entretien avec Joël Labbé (sénateur Eelv du Morbihan et à l’origine de cette loi)
Et maintenant ? Quels impacts pour les acteurs publics ?
Si de nombreuses collectivités, dont des communes de toutes tailles (Versailles, Strasbourg, Mouans-Sartoux, Grande-Synthe, Paris…), ont déjà dit stop aux pesticides en se tournant vers les alternatives, d’autres n’ont pas encore franchi le cap. Or le printemps va arriver à grands pas, et si ces collectivités ne prennent pas les mesures qui s’imposent, elles vont se retrouver hors la loi.
Nos organisations souhaitent donc rappeler à toutes ces collectivités françaises qui seraient tentées d’avoir recours, cette année encore, aux pesticides de synthèse, leur obligation de respecter cette loi qui constitue une réelle avancée pour la protection de l’environnement et surtout de la santé des professionnels des espaces verts comme des citoyens...

https://www.generations-futures.fr/actualites/loi-ville-pesticides-01-2017/

Mieux, l’interdiction des pesticides dans les espaces publics n’est que la première étape vers l’objectif "zéro phyto" (les produits phytosanitaires (1), qui regroupent les pesticides) affiché par le gouvernement. Le 1er janvier 2019, les pesticides seront entièrement interdits à la vente, la détention et l’usage non professionnel. Les jardiniers amateurs n’auront d’autre choix que de se tourner vers des alternatives (le désherbage manuel, la pulvérisation d’eau chaude) tandis que les professionnels de l’agriculture devront progressivement diminuer leur consommation pour la diviser par deux d’ici 2025...
http://www.konbini.com/fr/tendances-2/pesticides-definitivement-bannis-espaces-verts-1er-janvier/

Nos organisations invitent les citoyens à interpeller les maires de leur commune sur ce sujet et à inciter les communes qui le souhaitent à se signaler sur le site sur http://www.villes-et-villages-sans-pesticides.fr/

Le 16 mars 2017, l’Agence européenne des produits chimiques (Echa) (2) a décidé de ne pas classer dans la catégorie cancérogène probable le glyphosate (3), une substance herbicide dont l’autorisation est contestée dans l’Union européenne. La tâche s’annonce donc difficile pour Joël Labbé.
https://www.publicsenat.fr/article/societe/le-senateur-joel-labbe-veut-un-encadrement-plus-strict-des-pesticides-en-europe
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Agence_europ%C3%A9enne_des_produits_chimiques
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Glyphosate

Guillaume Bodin
http://www.dahu.bio/films/la-clef-des-terroirs/guillaume-bodin

Joël Labbé
Né le 18 octobre 1952 à Saint-Nolff (Morbihan).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jo%C3%ABl_Labb%C3%A9

extrait(s) de presse

100% bio - (...) la France est encore loin des objectifs fixés en 2007 avec 5,8% de sa Sau en bio...
Dahu bio - Un documentaire d’utilité publique à diffuser le plus largement possible.