de toutes mes forces - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez de vous couvrir pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > à l'affiche au cinéma > de toutes mes forces

de toutes mes forces

France - 2017 - 1h38
sorti en France le 3 mai 2017
Prix de la critique, prix d'interprétation masculine (Khaled Alouach), prix du jury étudiant Valenciennes 2017
film - film francophone
de

Chad Chenouga

scénario : Chad Chenouga, Christine Paillard
direction de la photographie : Thomas Bataille
musique ou chansons : Thylacine
avec : Khaled Alouach (Nassim), Yolande Moreau (madame Cousin), Laurent Xu (Kevin), Daouda Keita (Moussa), Aboudou Sacko (Brahim), Jisca Kalvanda (Zawady), Myriam Mansouri (Mina), Sabri Nouioua (Ryan), Alexia Quesnel (Eva), Théo Fernandez (Maxime), Thibault Lacroix (Cédric), Léa Rougeron (Chloé), Daouda Diakhate (Souleymane), Alexandre Desrousseaux (Marcus), François Guignard (Benjamin)
séances : semaine du mercredi 3 mai 2017
mercredi 3 jeudi 4 vendredi 5 samedi 6 dimanche 7 lundi 8 mardi 9
14:00
18:30
20:30
18:30
20:30
18:30
21:00
11:00*
14:30
18:45
21:00
11:00*
14:30
18:45
18:30
20:30
18:30
21:00
séance spéciale :
* samedi 11h00 matinale 3,50 €
* dimanche 11h00 matinale 3,50 €
séances : semaine du mercredi 10 mai 2017
mercredi 10 jeudi 11 vendredi 12 samedi 13 dimanche 14 lundi 15 mardi 16
14:00
18:30
20:45
19:00
20:30
18:30
21:00
11:00*
14:30
18:30
21:00
11:00*
14:30
18:45
18:30
20:30
18:30
20:30
séance spéciale :
* samedi 11h00 matinale 3,50 €
* dimanche 11h00 matinale 3,50 €
séances : semaine du mercredi 17 mai 2017
mercredi 17 jeudi 18 vendredi 19 samedi 20 dimanche 21 lundi 22 mardi 23
16:30
16:30
16:30*
séance spéciale :
* dimanche 16h30 dernière séance

synopsis

Nassim est en première dans un grand lycée parisien et semble aussi insouciant que ses copains. Personne ne se doute qu’en réalité, il vient de perdre sa mère et rentre chaque soir dans un foyer. Malgré la bienveillance de la directrice, il refuse d’être assimilé aux jeunes de ce centre. Tel un funambule, Nassim navigue entre ses deux vies, qui ne doivent à aucun prix se rencontrer…

notes de production

Comme il en a également été ainsi dans 17, rue Bleue (1), le premier film de Chad Chenouga, De toutes mes forces est autobiographique. Le réalisateur éprouve en effet le besoin de revenir sur son passé via la fiction cinématographique. Il développe : ce film n’est pas la suite de 17, rue Bleue et ce n’est pas un film d’époque. C’est une fiction co-écrite avec Christine Paillard, qui s’est nourrie des ateliers d’improvisation que j’ai faits avec des jeunes vivant en foyer, puis avec les acteurs pressentis pour le film. J’ai connu une trajectoire comparable à celle du héros, Nassim.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/17,_rue_Bleue

Chad Chenouga avait déjà raconté son placement en foyer dans La Niaque (2), une pièce de théâtre que le metteur en scène a écrite et jouée au Théâtre des Amandiers, à Nanterre, en 2011.
(2) http://www.nanterre-amandiers.com/2010-2011/la-niaque/

Dans le film, Nassim est confronté à Zawady, une jeune fille dure qui fait des études de médecine, avec laquelle il va se mettre à travailler. Pour donner forme à ce personnage, Chad Chenouga s’est inspiré d’une jeune fille qu’il a rencontrée au moment de ses ateliers en foyer.

Via De toutes mes forces, Chad Chenouga a cherché à transmettre les énergies d’un groupe d’adolescents, au travers de la danse, de leurs meurtrissures cachées et de leurs parcours chaotiques. Le cinéaste a également voulu raconter les deux mondes séparés de Nassim, à savoir son environnement parisien feutré, mais aussi son foyer et la chambre où il se retrouve seul face à lui-même.

En commençant à travailler sur le scénario, Christine et moi voulions que le film débute avec l’arrivée de Nassim dans le foyer et s’achève avec son départ ; je voulais raconter un parcours initiatique, un moment dans la vie tourmentée d’un adolescent pas comme les autres... Comment cette année de foyer allait le changer, lui permettre de grandir, se rappelle Chenouga.

La plupart des comédiens de De toutes mes forces ont été trouvés au terme d’un casting sauvage. Le directeur de casting François Guignard a ainsi sillonné Paris et sa banlieue pendant plusieurs mois pour trouver des adolescents susceptibles de jouer dans le film et qu’il a ensuite présentés à Chad Chenouga. Grand nombre d’entre eux effectuent leur première expérience devant la caméra. Après qu’ils ont été choisis, avec Christine nous avons encadré des ateliers filmés huit mois durant. Jusqu’au tournage, ce travail a continué à nourrir notre écriture. Les jeunes ont appris à se connaître, à jouer ensemble, à être à l’aise face à la caméra..., se souvient le metteur en scène.

A noter la présence de Jisca Kalvanda qui jouait la terrifiante dealeuse dans Divines (3) et Théo Fernandez qui était entre autres dans Les Tuche (4) et Trois souvenirs de ma jeunesse (5).
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Divines
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Tuche
(5) http://www.citebd.org/spip.php?film1470

C’est via une vidéo de présentation postée sur un site que Chad Chenouga a trouvé l’interprète de son personnage principal en la personne de Khaled Alouach. Le réalisateur se remémore : Christine, a immédiatement dit : « c’est lui ! ». Je trouvais ça un peu gonflé parce que la qualité de la vidéo était bien pourrie. Mais elle avait raison. Ce que j’ai tout de suite aimé chez lui, c’était son côté un peu dandy, la coiffure, l’écharpe... J’étais un peu comme ça à 17 ans, je me la racontais.

Pendant le tournage, Chad Chenouga et le directeur de la photographie Thomas Bataille ont opté pour une méthode de travail spécifique vis-à-vis des jeunes comédiens. Je désirais que la mise en scène soit vivante et rythmée à l’image de leur propre énergie. Nous avons alterné des plans posés avec des plans à l’épaule, qui épousaient plus leur rythme et leur laissaient une liberté de mouvement dans le cadre. Nous avons surtout essayé de ne pas trop les contraindre techniquement parlant, même si au final ils se sont avérés aussi à l’aise que des acteurs expérimentés. Je les ai systématiquement encouragés à s’amuser face à la caméra, développe le cinéaste.

Pour les autres personnages du film adultes qui, pour la plupart, interprètent des rôles secondaires, Chad Chenouga a sollicité des comédiens qu’il connaissait déjà à l’image de Zineb Tricki, Camille Japy, Eric Savin, Marc Fayet ou encore Fadila Belkebla.

Le compositeur de la musique de De toutes mes forces, Thylacine, a 24 ans, et est à peine plus âgé que les acteurs du film. C’est sa première composition musicale pour le cinéma. Chad Chenouga souhaitait un univers musical contemporain et c’est pour cette raison qu’il s’est tourné vers la musique électronique. Il précise : j’ai découvert après que nous ayons commencé à travailler que Thylacine tournait à travers le monde. Il sera d’ailleurs en concert à l’Olympia le 29 avril. Thylacine cherche, expérimente, crée des ponts entre l’électro et des sons plus classiques (comme celui du banjo dans le thème de De toutes mes forces).

S’inscrivant dans le prolongement de sa pièce de théâtre La Niaque (6), ce nouveau film de Chad Chenouga (après 17, rue Bleue) (7), qui reprend là encore des éléments autobiographiques, dynamise par son énergie et sa fin ouverte, malgré les drames jalonnant son récit. Khaled Alouach convainc dans sa première prestation en tant qu’acteur, en se montrant aussi crédible dans des moments de colère que dans l’expression d’émotions plus rentrées...
Reste que, sans jamais se montrer militant, ni moralisateur, Chenouga offre à ces jeunes désireux de s’en sortir, ainsi qu’au personnel qui les y aide, un émouvant et magnifique hommage. Tout en sou lignant intelligemment l’importance du lien (notamment celui des mères, génitrices ou de substitution] comme élément de résilience.
Gilles Tournan in Fiches du cinéma n° 2108 (avril 2017)
(6) http://www.theatre-contemporain.net/spectacles/La-Niaque/
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/17,_rue_Bleue

Chad Chenouga
Né à Paris le 11 mai 1962.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Chad_Chenouga

Christine Paillard
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/138270/christine-paillard

Thomas Bataille
http://www.imdb.com/name/nm0060664/

Thylacine
http://www.lesinrocks.com/2013/12/13/musique/groupe-suivre-thylacine-patte-douce-de-lelectro-11452774/

Khaled Alouach
http://www.agencesartistiques.com/Fiche-Artiste/630021-khaled-alouach.html

Yolande Moreau
voir fiche du film Henri
http://www.citebd.org/spip.php?film1174

Daouda Keita
http://www.agencesartistiques.com/Fiche-Artiste/638491-daouda-keita.html

Jisca Kalvanda
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jisca_Kalvanda

Théo Fernandez
Né le 18 septembre 1998 à Paris.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9o_Fernandez_(acteur)

Thibault Lacroix
http://www.agencemartinelapertot.com/spip.php?article75

Léa Rougeron
http://www.agencesartistiques.com/Fiche-Artiste/325138-lea-rougeron.html

François Guignard
http://www.imdb.com/name/nm1430361/