l’eveil de la permaculture - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez de vous couvrir pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > à l'affiche au cinéma > l’eveil de la permaculture

l’eveil de la permaculture

France - 2016 - 1h22
sorti en France le 19 avril 2017
documentaire - film francophone
de

Adrien Bellay

scénario : Clément Fleith
direction de la photographie : Baptiste Enard, Marco Perrois
musique ou chansons : Robin Darlington
séances : semaine du mercredi 3 mai 2017
mercredi 3 jeudi 4 vendredi 5 samedi 6 dimanche 7 lundi 8 mardi 9
18:45*
séance spéciale :
* séance suivie d'une rencontre avec Adrien Bellay - rencontre proposée par "Ciné passion 16" en partenariat avec "Hidden circle" - tarif 3,50 €

synopsis

La permaculture laisse entrevoir une lueur d’espoir avec ses solutions écologiquement soutenables, économiquement viables et socialement équitables. Accessible à tous, elle peut être mise en oeuvre partout… Aujourd’hui, des hommes et des femmes se rencontrent et expérimentent cette alternative crédible. La transition “permacole” est en marche !

notes de production

Adrien Bellay baigne dans le cinéma depuis son plus jeune âge puisque ses parents organisent des festivals. Il commence par exercer le métier de monteur (notamment en travaillant dans la publicité, le spectacle et l’humanitaire) puis collabore avec des sociétés de production et participe à de nombreuses émissions pour France Télévisions. Ne se reconnaissant pas à travers le système médiatique, il décide de se tourner vers le documentaire indépendant et co-réalise le film La Voix des Tatuyos (1). Une expérience particulièrement enrichissante le poussant à se lancer dans L’Éveil de la permaculture.
(1) https://www.kisskissbankbank.com/la-voix-des-tatuyos

Pour Adrien Bellay, L’Éveil de la permaculture était avant tout une aventure humaine. Ainsi, au début du tournage, des règles éthiques ont été définies : à l’égal de la permaculture, le groupe devrait évoluer dans le respect de la terre et des hommes. Le metteur en scène se rappelle : cette expérience de travail en équipe s’est prolongée jusqu’à la finalisation du film dans les studios. Puis il y a eu les rencontres, des récits de vie exemplaires que je n’oublierai pas. On a tissé de vraies complicités avec les personnages. Quant au message, il est clair. Eux l’on fait, alors pourquoi pas nous ! Nous connaissons les problèmes, il ne reste plus qu’à agir. La permaculture, c’est la science du concret. Le spectateur doit pouvoir se dire : ça a l’air simple à mettre en œuvre. J’agis concrètement à la sortie de la projection.

Au moment où il s’est lancé dans le processus de création du film, Adrien Bellay a su que sa forme serait évolutive. Le réalisateur précise : d’un premier tournage sont nés d’autres tournages, des entretiens sont nés de nouvelles réflexions au montage, et du film naissent aujourd’hui des débats qui prolongent l’acte créatif. Dans ce cadre en constante évolution, il était essentiel à mes yeux que la forme soit à la hauteur du sujet. Il fallait soigner la photo, le montage, l’écriture et privilégier aussi la fonction pédagogique du film. C’est pourquoi on y trouve des animations et d’autres formes graphiques permettant d’apporter des informations d’une façon plus ludique. L’idée, c’était de faire un bel objet, un film engagé mais qui s’adresse au grand public.

Avec L’Éveil de la permaculture, Adrien Bellay réalise son premier film. Ce dernier étant fondé sur des témoignages, le metteur en scène souhaite à présent tenter d’autres choses en s’inspirant du cinéma-direct (mais sans perdre de vue la dimension éthique). J’estime qu’il y a urgence, que l’on doit éveiller les consciences et donner des outils aux gens pour agir. Il est fort probable qu’un nouveau projet autour de l’environnement voit le jour ces prochaines années… confie-t-il.

Adrien Bellay n’était pas particulièrement militant avant d’avoir réalisé ce film, même s’il était sensible à la cause écologique (il a grandi dans la plaine du Roussillon, entouré par les vignobles, exposés à la monoculture et à un usage intensif d’intrant chimique). Conscient des problèmes, le cinéaste a cherché à connaître des solutions.

Aborder un sujet comme la permaculture ne laisse pas indemne puisqu’on redéfinit nos besoins et au-delà, notre perception du monde. Si mon travail d’introspection est en partie accompli avec ce film-citoyen, il me reste encore du chemin à parcourir pour adapter physiquement mon mode de vie. Je pense qu’inévitablement, le mouvement d’attraction vers la permaculture va s’amplifier proportionnellement aux forces de poussée de notre société, en proie aux problèmes environnementaux et économiques, explique Adrien Bellay.

Adrien Bellay
http://leveildelapermaculture-lefilm.com/equipe/adrien-bellay/

Clément Fleith
http://leveildelapermaculture-lefilm.com/equipe/clement-fleith/

Baptiste Enard
http://leveildelapermaculture-lefilm.com/equipe/baptiste-enard/

Robin Darlington
http://leveildelapermaculture-lefilm.com/equipe/robin-darlington/

extrait(s) de presse

Télérama - La permaculture est une forme d'écologie appliquée, un rapport au monde, une ­façon de prendre soin des hommes et de la terre. Elle s'enseigne à travers des chantiers participatifs. Ce documentaire, joyeux et didactique, permet de s'y initier.
àVoir-àLire - Un documentaire nécessaire, important par ce qu’il révèle de nous-mêmes, consommateurs-enfants irresponsables, et par les solutions proposées.
Sens critique - C'est un film qui donne de l'espoir...
Première - La transition “permacole” est en marche !
Bio à la une - Vivre en harmonie avec la nature. Rien que ça. Voilà l’idée globale de la permaculture qui englobe de très nombreux domaines si on la pousse à son maximum...
Unifiication France - La permaculture propose une vraie alternative à ce que l’on voit actuellement, qui permet non seulement de nourrir chacun, mais aussi de ne pas épuiser les ressources de la nature...
Jardiner - Après d'importantes expérimentations dans les pays anglo-saxons, la permaculture commence à prendre son essor en France ces derniers temps avec la création de lieux de diffusion et d’expérimentation un peu partout...