l’autre côté de l’espoir - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez de vous couvrir pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > à l'affiche au cinéma > l’autre côté de l’espoir

l’autre côté de l’espoir

Toivon tuolla puolen
Finlande - 2016 - 1h38
sorti en France le 15 mars 2017
Ours d'argent du meilleur réalisateur Berlinale 2017
film - version originale sous-titrée en français
de

Aki Kaurismäki

scénario : Aki Kaurismäki
direction de la photographie : Timo Salminen
avec : Sherwan Haji (Khaled), Sakari Kuosmanen (Wikström), Ilkka Koivula (Calamnius), Janne Hyytiäinen (Nyrhinen), Nuppu Koivu (Mirja), Simon Al-Bazoon (Mazdak), Tommi Korpela (Melartin), Kati Outinen, Niroz Haji (Miriam), Kaija Pakarinen (femme de Wikström)
séances : semaine du mercredi 26 avril 2017
mercredi 26 jeudi 27 vendredi 28 samedi 29 dimanche 30 lundi 1er mardi 2
18:30
20:45
14:00
18:30
20:45
18:30
21:00
11:00*
14:30
18:30
21:00
11:00*
14:30
18:45
18:30
séance spéciale :
* samedi 11h00 matinale 3,50 €
* dimanche 11h00 matinale 3,50 €
séances : semaine du mercredi 3 mai 2017
mercredi 3 jeudi 4 vendredi 5 samedi 6 dimanche 7 lundi 8 mardi 9
18:30
20:30
18:30
20:30
18:30
21:00
11:00*
14:30
18:45
21:00
11:00*
14:30
18:30
20:30
20:30*
séance spéciale :
* samedi 11h00 matinale 3,50 €
* dimanche 11h00 matinale 3,50 €
* mardi 20h30 dernière séance

synopsis

Helsinki. Deux destins qui se croisent. Wikhström, la cinquantaine, décide de changer de vie en quittant sa femme alcoolique et son travail de représentant de commerce pour ouvrir un restaurant. Khaled est quant à lui un jeune réfugié syrien, échoué dans la capitale par accident. Il voit sa demande d’asile rejetée mais décide de rester malgré tout. Un soir, Wikhström le trouve dans la cour de son restaurant. Touché par le jeune homme, il décide de le prendre sous son aile...

notes de production

Avec ce film, je tente de mon mieux de briser le point de vue européen sur les réfugiés considérés tantôt comme des victimes objets de notre apitoiement, tantôt comme des réfugiés économiques qui avec insolence veulent prendre notre travail, nos femmes, nos logements et nos voitures.
La création et le développement de nos préjugés en stéréotypes ont une sombre résonance dans l’histoire de l’Europe. L’Autre côté de l’espoir est, je l’avoue volontiers, un film qui tend dans une certaine mesure et sans scrupules à influer sur l’opinion du spectateur et essaie de manipuler ses sentiments pour y parvenir. Cette tentative évoquée ci-dessus va naturellement échouer, mais il en reste, j’espère, un film intègre, un peu triste, porté par l’humour et un peu réaliste sur les destins de quelques hommes dans ce monde aujourd’hui.

Aki Kaurismäki

De son propre aveu, Aki Kaurismäki cherche à réhabiliter les réfugiés en Europe, qui sont au cœur de toutes les politiques du continent ces dernières années. Avec ce film, je tente de mon mieux de briser le point de vue européen sur les réfugiés considérés tantôt comme des victimes objets de notre apitoiement, tantôt comme des réfugiés économiques qui avec insolence veulent prendre notre travail, nos femmes, nos logements et nos voitures, confie le réalisateur. La création et le développement de nos préjugés en stéréotypes ont une sombre résonance dans l’histoire de l’Europe. L’autre côté de l’espoir est, je l’avoue volontiers, un film qui tend dans une certaine mesure et sans scrupules à influer sur l’opinion du spectateur et essaie de manipuler ses sentiments pour y parvenir.

L’Autre côté de l’espoir est le premier film d’Aki Kaurismäki depuis six ans. Son dernier long-métrage en date est Le Havre (1), l’histoire d’un ex-écrivain exilé volontairement dans la ville portuaire et devenu cireur de chaussures.
(1) http://www.citebd.org/spip.php?film749

Sherwan Haji, qui interprète Khaled, un réfugié syrien, est lui-même arrivé de Syrie en Finlande en 2010. Il avait déjà tourné de nombreuses séries télévisées dans son pays, puis suivi des études en Angleterre et obtenu son Master à la Cambridge school of art. L’Autre côté de l’espoir est le premier rôle principal de l’acteur, également scénariste, réalisateur de courts-métrages et artiste. Dans la bande-originale du film, on peut l’entendre jouer de son instrument, le saz (2). Sakari Kuosmanen est quant à lui un fidèle des films d’Aki Kaurismäki ; on a pu le voir dans Juha (3), L’Homme sans passé (4), Au loin s’en vont les nuages (5), Calamari union (6), Leningrad cowboys go America (7), Total balalaika show (8)...
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Saz
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Juha
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Homme_sans_pass%C3%A9
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Au_loin_s%27en_vont_les_nuages
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/Calamari_Union
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Leningrad_Cowboys_Go_America
(8) https://en.wikipedia.org/wiki/Total_Balalaika_Show

Le film a obtenu l’Ours d’argent du meilleur réalisateur (9) à la Berlinale 2017.
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/Berlinale_2017

(...) La peur du "barbare" est vieille comme l’Antiquité mais les déchirements actuels en terre arabe-musulmane en exacerbent la problématique. Ni préjugés craintifs ni vain apitoiement : Kaurismaki change notre regard sur le drame des migrants fuyants les combats. Il ne se prive pas, au passage, de quelques coups de patte à l’obscurantisme, qu’il soit religieux ou administratif. Formidablement incarnés par ses acteurs familiers ou nouveaux venus comme Sherwan Haji, magistral Khaled, tous les personnages font mouche. Et puis, au-delà de l’espoir, miroir aux alouettes, il y a l’espérance, vertu théologale ténue mais têtue, dont Kaurismaki ne peut se départir tout à fait. C’est elle qui se faufile, in extremis, sous la forme de la compatissante petite chienne.
Marguerite Debiesse in Fiches du cinéma n° 2106 (mars 2017)

Entretien avec Aki Kaurismäki
Pourquoi avez-vous décidé de réaliser une trilogie sur des gens occupant une ville portuaire ?
De manière générale, cela s’est produit automatiquement, parce que je suis fainéant. Il faut toujours que je fasse une trilogie pour dire de faire quelque chose, voilà tout. Je ne savais pas couper du bois. Ce n’est plus une trilogie sur une ville portuaire, c’est devenu une trilogie sur des réfugiés. J’espère que la troisième partie sera une comédie joyeuse...
http://cineuropa.org/it.aspx?t=interview&l=fr&did=323278

Aki Kaurismäki
voir fiche du film Le Havre
http://www.citebd.org/spip.php?film749

Timo Salminen
http://www.imdb.com/name/nm0758742/

Sherwan Haji
http://www.imdb.com/name/nm8631509/

Sakari Kuosmanen
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sakari_Kuosmanen

Ilkka Koivula
http://www.imdb.com/name/nm0463568/

Janne Hyytiäinen
http://www.imdb.com/name/nm0405396/

Nuppu Koivu
http://www.imdb.com/name/nm3308259/

Simon Al-Bazoon
http://www.imdb.com/name/nm7028840/

Tommi Korpela
http://www.imdb.com/name/nm0466636/

Kati Outinen
voir fiche du film Le Havre
http://www.citebd.org/spip.php?film749

Kaija Pakarinen
http://www.imdb.com/name/nm0657090/

extrait(s) de presse

La Dépêche - Six ans après "Le Havre" avec André Wilms, qui suivait le sort d'un adolescent africain sans-papiers dans la ville portuaire française, récompensé par le prix Louis-Delluc 2011, Kaurismäki signe un deuxième film sur l'exil...
Film de culte - "L'Autre côté de l'espoir" est du pur Kaurismaki...
Le Figaro - À Berlin, Aki Kaurismäki a lancé un appel à la résistance contre la fatalité. À choisir le bon côté contre le mauvais.
France inter - "L'Autre côté de l'espoir" s'inquiète du sort des migrants, de la crise économique et de son hypocrisie, des tragédies qui en découlent...
Cinéséries - Sur un sujet tristement dans l’air du temps, Aki Kaurismäki signe une fable poétique qui ne ressemble à rien d’autre… qu’à un autre film d’Aki Kaurismäki...
Cineuropa - (...) le tout emballé dans un style visuel intemporel et une mise en scène épurée dans la droite ligne des pionniers sociaux du muet (Chaplin) et de leurs héritiers (Tati)...