gimme danger - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez de vous couvrir pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > à l'affiche au cinéma > gimme danger

gimme danger

Usa - 2016 - 1h48
sorti en France le 1er février 2017
documentaire - version originale sous-titrée en français
de

Jim Jarmusch

scénario : Jim Jarmusch
direction de la photographie : Tom Krueger
musique ou chansons : The Stooges
avec : Iggy Pop (lui-même), Ron Asheton (lui-même), Mike Watt (lui-même), Danny Fields (lui-même), Scott Asheton (lui-même), James Williamson (lui-même), Kathy Asheton (elle-même), Steve Mackay (lui-même), Dave Alexander (lui-même)
séances : semaine du mercredi 1er février 2017
mercredi 1er jeudi 2 vendredi 3 samedi 4 dimanche 5 lundi 6 mardi 7
18:30
20:45
18:30
20:45
21:00
11:00*
14:30
16:30
18:45
21:00
11:00*
14:30
16:30
18:45
18:30
20:45
18:30
séance spéciale :
* samedi 11h00 matinale 3,50 €
* dimanche 11h00 matinale 3,50 €
séances : semaine du mercredi 8 février 2017
mercredi 8 jeudi 9 vendredi 10 samedi 11 dimanche 12 lundi 13 mardi 14
20:45
18:30
21:00
14:30
18:45
16:15
18:30
séances : semaine du mercredi 15 février 2017
mercredi 15 jeudi 16 vendredi 17 samedi 18 dimanche 19 lundi 20 mardi 21
16:15
16:30
16:30*
séance spéciale :
* dimanche 16h30 dernière séance

synopsis

"Gimme danger" présente le contexte dans lequel les Stooges ont émergé musicalement, culturellement, politiquement, historiquement et retrace leurs aventures et mésaventures en montrant leurs inspirations et les raisons de leurs premiers défis commerciaux, jusqu’à leur arrivée au Panthéon du rock...

notes de production

Gimme danger est davantage un essai qu’un documentaire. C’est notre lettre d’amour adressée au groupe qui restera sans doute l’un des plus importants de l’histoire du rock.
Jim Jarmusch

Apparu pour la première fois à Ann Arbor (1) au cours d’une révolution contre-culturelle, le style de rock’n’roll puissant et agressif des Stooges a fait l’effet d’une bombe dans le paysage musical de la fin des années 60. Soufflant le public avec un mélange de rock, de blues, de R&B et de free jazz, le groupe au sein duquel débute Iggy Pop posa les fondations de ce que l’on appellerait plus tard le punk et le rock alternatif. Gimme danger, le nouveau film de Jim Jarmusch, retrace l’épopée des Stooges, l’un des plus grands groupes de rock de tous les temps.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Ann_Arbor

Gimme danger a été présenté en séance de minuit au festival de Cannes 2016 où était également présenté Paterson (2) en compétition.
(2) http://www.citebd.org/spip.php?film1814

Jim Jarmusch explique pourquoi il voulait réaliser un documentaire sur les Stooges, le groupe dans lequel a débuté l’Iguane Iggy Pop : depuis les débuts du rock’n’roll, peu de groupes peuvent se comparer aux Stooges avec leur mélange incomparable de pulsations viscérales, de psychédélisme déjanté, de rythmes à la fois blues et country et de paroles névrotiques minimalistes. Sans oublier Iggy Pop, le leader du groupe, fauve grognant et grondant mais soucieux de son apparence qui réincarne aussi bien Nijinski (3), Bruce Lee (4) et Harpo Marx (5) qu’Arthur Rimbaud (6), déclare le réalisateur.
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Vaslav_Nijinski
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Bruce_Lee
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Harpo_Marx
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/Arthur_Rimbaud

Jim Jarmusch avait fait tourner Iggy Pop dans un segment de Coffee and cigarettes (7), face à Tom Waits.
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Coffee_and_Cigarettes
On pourra retrouver certains morceaux de Sqürl, le groupe de Jim Jarmusch, dans la bande-originale de Gimme danger.

Gimme danger retrace donc l’épopée des Stooges à partir d’images d’archives et d’un long entretien avec l’Iguane. Une plongée dans la furie des années 60 pendant lesquelles les Stooges posent les bases du punk et du rock alternatif.
La rencontre a eu lieu après le tournage de Only lovers left alive (8), le précédent film de Jarmusch réalisé à Detroit. L’entretien s’est déroulé en deux temps, on voit donc Iggy Pop tout au long du film tour à tour dans un intérieur intimiste d’une caravane, celle de ses parents, puis dans un décor de manoir gothique. Il raconte son enfance dans la roulotte, mais aussi sa traversée de l’époque, son rapport au public, au corps, à la politique.
Égayé par les images d’archives, le film fourmille d’anecdotes livrées généreusement par le chanteur, souvent drôles, rarement axées sur les zones sombres de l’histoire du groupe. Lorsque les images manquent, Jarmusch fait appel à des extraits de dessins animés, de films de série B, d’émissions tv pour combler, de façon cohérente et amusante les vides. La verve James Osterberg fait le reste du job. Charismatique en diable, critique et intelligent, il séduit son auditoire...
http://www.laplumenoire.com/gimme-danger-critique/
(8) http://www.citebd.org/spip.php?film1262

Entretien avec Iggy Pop
Vous avez des regrets ?
Mon père était orphelin. Sa mère, venue en bateau d’Irlande, tombée enceinte d’un marin qui l’a larguée aussi sec, est morte en couches à Chicago. Quelques années plus tard, une infirmière scandinave, Ada Osterberg, l’a adopté. Mon nom vient d’elle. Les parents de ma mère, une domestique norvégienne et un marin danois, avaient aussi émigré à Chicago. Ils avaient un restaurant qui marchait bien mais ils ont tout perdu en 1929. Ils se sont installés dans une cabane au nord du Michigan, où ils ont vécu chichement de la terre. C’est là que mes parents se sont rencontrés. Beaucoup de ceux qui ont souffert de la crise sont devenus très austères et profondément conservateurs. Mon père ne buvait pas une goutte, ne jurait jamais...
http://www.telerama.fr/musique/iggy-pop-j-etais-fatigue-d-iggy-le-chien-fou-j-avais-envie-de-disparaitre,139205.php

Entretien avec Jim Jarmusch
Qu’est-ce qui vous a poussé à réaliser "Gimme danger", un documentaire sur les Stooges, alors que vous n’en aviez pas fait depuis "Year of the horse", en 1999 ?
Iggy Pop et moi sommes amis depuis longtemps, il sait combien j’adore les Stooges. Un jour, il m’a dit : « Mec, je rêve que quelqu’un fasse un bon film sur le groupe. J’aimerais que ça soit toi. » J’ai spontanément répondu : « Je m’y mets demain. » Et c’est ce que j’ai fait. On a commencé à filmer, mais j’ai dû arrêter pour tourner Only lovers left alive (8), puis même chose avec Paterson (2). On a mis huit ans à faire le documentaire, mais je suis très fier du résultat...
http://www.troiscouleurs.fr/cinema/vers-libres/

Jim Jarmusch
voir fiche du film Paterson
http://www.citebd.org/spip.php?film1814

Tom Krueger
http://www.imdb.com/name/nm0472518/

The Stooges
Groupe de rock étatsunien originaire de Ann Arbor (Michigan) créé en 1967...
https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Stooges

Iggy Pop
Né James Newel Osterberg Jr. le 21 avril 1947 à Muskegon (Michigan).
Surnommé l’Iguane, ses morceaux les plus connus avec les Stooges sont I wanna be your dog et Search and destroy...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Iggy_Pop

Ron Asheton
Né le 17 juillet 1948 à Washington, décédé le 6 janvier 2009 à Ann Arbor (Michigan).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ron_Asheton

Mike Watt
Né le 20 décembre 1957 à Portsmouth (Virginie).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mike_Watt

Danny Fields
https://www.letemps.ch/culture/2015/04/03/danny-fields-parrain-punk

Scott Asheton
Né le 16 août 1949 à Washington, décédé le 15 mars 2014.
C’est son ami d’enfance, James Iggy Osterberg, qui lui a appris à jouer de la batterie...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Scott_Asheton

James Williamson
Né le 29 octobre 1949 à Castroville (Texas).
https://fr.wikipedia.org/wiki/James_Williamson_(musicien)

Kathy Asheton
http://www.imdb.com/name/nm1083670/

Steve Mackay
Né le 25 septembre 1949 à Grand Rapids (Michigan), décédé le 11 octobre 2015 à Daly city (Californie).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Steve_MacKay

Dave Alexander
Né le 3 juin 1947 à Ann Arbor (Michigan) où il est décédé le 10 février 1975.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dave_Alexander

extrait(s) de presse

Première - Chaque seconde est un plaisir pour les sens et l'esprit...
Indeflagration - Jarmusch arrive à merveille à capter tant l’émotion que l’humour du chanteur lorsqu’il évoque son groupe mythique...