le kid - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > le kid

le kid

ciné môme - ciné répertoire
The Kid
Usa - 1921 - 1h08
film - film muet
de

Charlie Chaplin

scénario : Charlie Chaplin
direction de la photographie : Roland Totheroh
musique ou chansons : Charlie Chaplin et Piotr Ilitch Tchaïkovski (Symphonie n°6, Pathétique)
avec : Charlie Chaplin (le vitrier), Jackie Coogan (l'enfant), Edna Purviance (la maîtresse du peintre, mère de l'enfant), Carl Miller (le jeune peintre), Tom Wilson (le policier), Albert Austin (un voleur), Nelly Bly Baker (l'infirmière), May White (la servante), Robert Gaillard (Joe Hazard), Jules Hanft (le médecin), Henry Bergman (le gardien de l'asile de nuit), Raymond Lee (le gamin qui se bat avec le Kid), Charles Reisner (Bully, son grand-frère), Lita Grey (l'ange séducteur), Edith Wilson (la dame au landeau), Jackie Coogan Sr. (le pickpocket / le diable), Frank Campeau (l'assistant social de l'orphelinat)
séances : semaine du mercredi 11 janvier 2017
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
18:30*
séance spéciale :
* "Charlot revient (1)" - en partenariat avec Hidden circle - tarif 3,50 €

synopsis

La mère d'un jeune enfant, ne pouvant le faire vivre, décide de l'abandonner dans la voiture d'une famille fortunée. C'est alors que deux voyous décident de voler cette même voiture. Quelques rues plus loin, les voleurs entendent pleurer le bambin. Ils l'abandonnent dans une ruelle où passe un peu plus tard Charlot, un vitrier miséreux. Gêné par sa découverte, il tente d'abord de s'en défaire, avant de s'attacher à lui. Il l'éduque de son mieux, malgré les conditions difficiles. Cinq années passent ainsi dans la débrouillardise, mais surtout l'amour et la tendresse. Malheureusement, les services sociaux s'en mêlent, et de son côté, devenue riche, la mère de l’enfant cherche à retrouver son fils...

notes de production

The Kid est le premier long-métrage de Chaplin. Il remporta un énorme triomphe dès sa sortie, en étant le deuxième plus grand succès commercial de l’année 1921 derrière Les Quatre cavaliers de l’apocalypse (1). En 2011, il fut choisi pour entrer au National film registry (2) dans la conservation des films aux Usa par la Bibliothèque du Congrès, comme étant culturellement, historiquement ou esthétiquement importants. The Kid est assez largement considéré par les critiques comme un des plus grands films de l’ère du muet.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Quatre_Cavaliers_de_l’Apocalypse_(film,_1921)
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/National_Film_Registry

Le peintre et graveur Jean Dorville (3) composa et édita en 1952 une lithographie Le Kid inspirée du film et dont il offrit un exemplaire à Charlie Chaplin.
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Dorville

Ce film fait partie des neuf films que Chaplin a produits et réalisé à la suite de son contrat de distribution signé en 1916 avec le First national (4) et pour lequel il a touché un million de dollars, tout en conservant la propriété de ses œuvres. Ce film fait partie de la Liste du Bfi (5) des 50 films à voir avant d’avoir 14 ans établie en 2005 par le British film institute.
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/First_National_Pictures
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_du_BFI_des_50_films_%C3%A0_voir_avant_d’avoir_14_ans

Agé de 30 ans lors du début du tournage en juillet 1919 (tournage qui s’étalera sur plus d’un an pour les raisons qui vont suivre), Chaplin est un personnage déjà mondialement connu du grand public par sa silhouette, son humour et sa présence scénique. John Carpenter (6) affirma lors d’une interview que le premier film d’un cinéaste est souvent son plus personnel. Cette maxime s’applique parfaitement dans le cas de Chaplin.
(6) http://www.citebd.org/spip.php?film1544
The Kid n’était à l’origine qu’un projet de court-métrage de plus dans la carrière déjà bien fournie du réalisateur. Le contrat le liant à la First national (4) l’obligeait à l’époque à fournir encore un certain nombre de courts-métrages sur une durée d’un an. Mais Chaplin, de plus en plus perfectionniste et ambitieux, décidait de consacrer d’avantage de temps à ses œuvres. La genèse de The Kid en est la preuve la plus flagrante. Le film gagnant en importance aux yeux de Chaplin, la production va donc s’étaler sur quasiment un an, au grand dam des producteurs qui ne voient pas d’un bon œil le fait que son film coûte autant d’argent (le film se présente en effet sur six bobines alors qu’un court classique n’en comporte que deux).
Sa vie privée et sa vie personnelle vont se mêler et parfois se confondre de manière troublante sur le tournage de ce film. La mère du fameux Kid est interprétée par son ancienne concubine Edna Purviance. Une chose n’arrivant jamais seule, deux semaines après le début du tournage, son premier enfant âgé de 3 ans décède. Triste conséquence, le couple qu’il forme avec Mildred Harris (7), sa première femme, se détériore ; femme que Chaplin remplacera trois ans plus tard par Lita Gray qui joue un petit rôle dans le film. A l’instar de David Cronenberg (8) avec The Brood (9), le film va jouer son rôle d’exorciste et va permettre à son auteur d’affronter ses démons présents et passés.
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Mildred_Harris
(8) http://www.citebd.org/spip.php?film795
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/Chromosome_3
Le drame qui s’est abattu sur l’auteur se sent et est exprimé de façon complètement imagée dans le film. Une des scènes d’ouverture voit Chaplin (un mendiant) se retrouver par hasard dans une rue où justement l’enfant est abandonné et qui, par un gag savoureux, celui du landau, va devenir le père du héros du film. Cette scène résume à elle seule les motivations profondes du cinéaste et représente la clé de voûte du film : l’image de la mère, dénigrée, renvoie également à la vraie mère de Chaplin que ce dernier a perdu de vue depuis plus de 6 ans. Le personnage de Chaplin est définitivement tiraillé entre le hasard de la situation (le mendiant n’aurait pas du passer par là) et le désir de devenir père...
http://www.dvdclassik.com/critique/le-kid-chaplin

Le film The Kid a été réalisé pendant les années 20 (10), en Amérique, pendant une période profondément marquée par la misère, et une industrialisation bénéfique seulement au monde bourgeois. Il s’agit de la période dite des années folles. A travers ce film, on voit régner la pauvreté et la misère dont sont victimes les classes sociales défavorisées. Par exemple, le quartier mis en scène est délabré, les maisons sont en piteux état, les portes d’entrée de celles-ci tiennent à peine. Tout ceci montre ce manque cruel d’argent chez les prolétaires. Les adultes eux trouvaient de petits métiers de rue pour parvenir à subvenir à leurs moindres besoins. Aussi, l’école est inaccessible pour les enfants vivants dans ces quartiers. Ils sont donc contraints de travailler dès leur plus jeune âge afin d’aider leurs familles. Certaines personnes touchées par la pauvreté, sont poussées à abandonner leurs enfants car ils n’ont pas les moyens de les élever, les nourrir et les habiller. Il y a donc un grand nombre d’abandons d’enfants durant cette période historique. Ces graves aspects de la vie à cette époque, seront ceux dénoncés par le cinéaste, qui à vécu ces évènements par lui-même...
http://charliechaplin.e-monsite.com/pages/mes-pages/partie-i-le-kid.html
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/Roaring_Twenties

Charlie Chaplin
voir fiche du film La Ruée vers l’or
http://www.citebd.org/spip.php?film1136

Roland Totheroh
voir fiche du film La Ruée vers l’or
http://www.citebd.org/spip.php?film1136

Piotr Ilitch Tchaïkovski
Né le 7 mai 1840 à Votkinsk, décédé le 6 novembre 1893 à Saint-Pétersbourg.
Compositeur éclectique, il incarne la figure dominante du romantisme russe du XIXe siècle dans toute sa vitalité populaire et généreuse...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Piotr_Ilitch_Tcha%C3%AFkovski

Jackie Coogan
Né John Leslie Coogan le 26 octobre 1914 à Los Angeles, décédé le 1er mars 1984 à Santa Monica.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jackie_Coogan

Edna Purviance
Née le 21 octobre 1895 à Paradise valley (Nevada), décédé le 13 janvier 1958 à Los Angeles.
En huit ans, elle est apparue dans plus de trente films avec Chaplin...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Edna_Purviance

Carl Miller
Né Carlton Miller le 9 août 1893 dans le comté de Wichita (Texas), décédé le 22 janvier 1979 à Honolulu.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Carl_Miller

Tom Wilson
Né le 27 août 1880 à Helena (Montana), décédé le 19 février 1965 à Los Angeles.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tom_Wilson

Albert Austin
Né le 13 décembre 18821 à Birmingham (Gb), décédé le 15 août 1953 à North Hollywood (Californie).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Austin

Nelly Bly Baker
Née 7 septembre 1893 à Oklahoma city, décédée le 12 octobre 1984 à Lone pine (Californie).
http://www.imdb.com/name/nm0048798/

May White
http://www.imdb.com/name/nm0925201/

Jules Hanft
http://www.imdb.com/name/nm0359836/

Henry Bergman
voir fiche du film La Ruée vers l’or
http://www.citebd.org/spip.php?film1136

Raymond Lee
http://www.imdb.com/name/nm0498063/

Charles Reisner
Né le 14 mars 1887 à Minneapolis, décédé le 24 septembre 1962 à La Jolla (Californie).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Reisner

Lita Grey
Née le 15 avril 1908 à Hollywood, décédée le 29 décembre 1995 à Los Angeles.
L’amitié qui a commencé avec Chaplin, dans l’intérêt de son nouveau film, a abouti à une idylle. Elle sera sa seconde épouse...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lita_Grey

Jackie Coogan Sr.
http://www.imdb.com/name/nm0176846/

Frank Campeau
Né le 14 décembre 1864 à Détroit, décédé le 5 novembre 1943 à Los Angeles.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Frank_Campeau

extrait(s) de presse

Dvd classik - Un film avec un sourire, peut-être avec une larme...
La Philosophie - "Le Kid" est un drame pur. Dans ce film, le rire naît le plus souvent d’un comique de situation, et non de la pantomime habituelle chez Chaplin...
àVoir-àLire - Avec cette histoire d’amour entre Charlie le vagabond et un gosse abandonné qu’il recueille, Chaplin frappe en plein cœur. Un impérissable chef-d’œuvre.
Télérama - Le plus touchant, c'est la tendresse avec laquelle Chaplin peint l'amour paternel. Le personnage qu'il incarne est le premier papa poule de l'histoire du cinéma, viscéralement attaché à cet enfant qui n'est pas le sien.
Il était une fois le cinéma - Avec "The Kid", Chaplin nous a tous sauvés…
Critikat - De toute l’histoire du cinéma, aucun cinéaste n’a aussi bien réussi à unir cinéphiles et spectateurs de tous les pays...