chouette... un nouvel ami ! - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez de vous couvrir pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > à l'affiche au cinéma > chouette... un nouvel ami !

chouette... un nouvel ami !

ciné môme
Belgique, Iran - 2016 - 0h43
sorti en France le 28 septembre 2016
accessible à partir de 3 ans
film d'animation - film muet
de

collectif

séances : semaine du mercredi 23 novembre 2016
mercredi 23 jeudi 24 vendredi 25 samedi 26 dimanche 27 lundi 28 mardi 29
16:00*
16:00
16:00
séance spéciale :
* enfant 3,50 € - adulte accompagnant 6,00 € (à toutes les séances)
séances : semaine du mercredi 30 novembre 2016
mercredi 30 jeudi 1er vendredi 2 samedi 3 dimanche 4 lundi 5 mardi 6
16:00*
séance spéciale :
* enfant 3,50 € - adulte accompagnant 6,00 € (à toutes les séances)

synopsis

Il est des moments dans la vie où l'on se sent bien seul. Et puis tout à coup, au détour d'un chemin, une rencontre ! Alors à nouveau, tout nous semble beau... 6 histoires courtes pour nous conter la joie de trouver un ami.

notes de production

Le Moineau et l’épouvantail
Ghalb-e- Matarsak, Iran 2015, 11’30’’ (sans parole)
de Gholamreza Kazzazi
d’après l’histoire de Ural Yalvac
Un petit oiseau transi de froid trouve refuge dans les bras du seul épouvantail de la plaine glacée. Petit à petit, il s’habitue à sa présence, le répare et s’y abrite et finit par le considérer comme un membre de sa famille. Un jour, l’oiseau permet à une louve accompagnée de ses petits d’échapper à un piège. Elle lui viendra à son tour en aide lorsque les corbeaux décideront d’attaquer l’épouvantail...
Né en 1963 à Téhéran (Iran), Gholamreza Kazzazi est membre du conseil de l’association du film iranien. Il a enseigné l’animation, la photographie, la peinture et la sculpture pendant 16 ans et été expert artistique à Kanoon (Institut pour le développement intellectuel des enfants et jeunes adultes)
La grandeur est dans ton regard mais pas dans l’objet que tu vois. J’ai pensé que l’affection d’un petit oiseau attentionné envers un épouvantail ou bien envers un loup pouvait être en mesure de mettre en scène la magie de l’amitié et de l’amour. Cela a été ma préoccupation principale dans la réalisation de ce film. J’espère que cette œuvre aura le pouvoir de transmettre ce message. Gholamreza Kazzazi

Contes qui tiennent sur une ligne
Iran 2010, 2 x 4mn (sans parole)
de Behzad Farahat
De courtes histoires pour suivre les farces d’un petit écureuil, curieux et malicieux...
J’ai choisi de travailler à partir d’un fond noir, car je pense qu’il ne faut pas manipuler l’esprit des enfants. Cette couleur leur laisse plus de liberté et ainsi, la possibilité de faire travailler leur imagination. Behzad Farahat

Jolie lune
Mah-e Mehraban, Iran, 2012, 7’28’’ (sans parole)
de Nazanin Sobhan Sarbandi
L’été arrivant, la lune se réjouit ! Tous les enfants dorment sur les toits et deviennent ses amis. L’hiver, la lune est seule et triste jusqu’au jour où elle rencontre un nouvel ami...
Née en 1949 en Iran, Nazanin Sobhan Sarbandi est diplômée de l’École des Beaux-Arts de Téhéran et possède une licence en graphisme obtenue à l’Université de Téhéran. Spécialisée en réalisation de film d’animation, elle est aussi scénariste et dessinatrice et conçoit par ailleurs logos et affiches. Elle a travaillé en collaboration avec Kanoon (Institut pour le développement intellectuel des enfants et jeune adultes) et deux studios allemands : Stok Film et Dr Fisherkeusen Animation Studios. Elle a participé à de nombreux jurys dans des festivals internationaux d’animation et a monté plusieurs expositions sur ses travaux. Ses films d’animation ont été projetés et primés dans des festivals internationaux à travers le monde, notamment en Inde, Egypte, Turquie, Espagne, Italie, États-Unis, Chine, Chypre, France… L’ensemble de ses courts-métrages est sorti en dvd en France sous le titre Contes Persans. Elle est actuellement en train de produire son nouveau film.

La Cravate
Belgique 2015, 8’39’’ (sans parole)
de An Vrombaut
Un petit girafon rencontre une très grande girafe et, malgré leur différence de taille, ils deviennent amis. Mais un vilain nuage métallique attrape la grande girafe et le petit girafon devra se débrouiller tout seul pour aider sa nouvelle amie...
Née à Ghent (Belgique) en 1967, An Vrombaut étudie à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Ghent et obtient une maîtrise en animation au Royal College of Art de Londres. Son film de fin d’étude Little Wolf (1992) remporte de nombreux prix internationaux et When I grow up I want to be a tiger (1996), son deuxième court métrage, produit par la Mercedes-Benz Art Foundation est sélectionné au Festival de Berlin. Son dernier film, The tie (La Cravate, 2015), est une animation en images de synthèse, travaillé comme une peinture. An Vrombaut est surtout connue pour avoir créé la série d’animation 64 Zoo Lane (une co-production Millimages/Zoo Lane productions), l’une des séries les plus populaires de CBeebies (la chaîne pour enfants de 3 à 5 ans de la BBC) et Florries Dragons (produite par Wish Films, Royaume-Uni et Clockwork Zoo, Afrique du Sud). Elle est également la scénariste et monteuse des séries TV Bing et Miffy. Elle a écrit et illustré 14 livres d’images, publiés par Hodder Children’s Book et Oxford University Press au Royaume-Uni. Elle développe en ce moment de nombreux projets, dont une série TV et un concept pour un film d’animation.
La Cravate a été inspiré par un souvenir d’enfance où mon père me faisait sauter dans les airs. Le film traite des liens qui unissent les gens : les rencontres, les départs et les retrouvailles qui nous affectent tous. Je voulais que la pureté de l’histoire soit mise en lumière. Voilà pourquoi j’ai réduit le film à ses éléments essentiels : une petite girafe, une grande girafe, d’autres girafes, un arbre et, bien sur, une cravate. An Vrombaut

Pyracantha
Iran 2014, 6’21’’ (sans parole)
de Negareh Halimi
Le soleil se lève, la nature et tous ses habitants se réveillent. L’un deux, seul, quitte sa maison dans le but de trouver son aliment préféré, le pyracantha…
Née en Iran en 1982, Negareh Halimi est peintre, designer et peintre murale. Elle est diplômée en Animation et en Arts Plastiques (section peinture) de l’Université d’Art de Téhéran.
Son film Pyracantha remporte en 2015 le prix du meilleur court-métrage vidéo et animation expérimentale du 9ème festival internacional de animación - FIA (Uruguay) et du meilleur film étudiant et réalisation au 9ème Festival International du film d’animation de Téhéran.

extrait(s) de presse

Télérama - L'ensemble fait la part belle à l'amitié et révèle le dynamisme de l'animation iranienne, dont la plupart des films sont issus.
Abus de ciné - Un film sympathique tourné en stop-motion (animation image par image) sur fonds réels, avec des créatures en pâte à modeler.