aspects du cinéma libanais - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > aspects du cinéma libanais

aspects du cinéma libanais

Liban - 2016 - 0h00
film - film francophone
de

Youssef Chahine, Maroun Bagdadi, Randa Chahal Sabbag, Carlos Chahine, Nadine Labaki, Philippe Aractingi, Assad Fouladkar, Danielle Arbid, Vatche Boulghourjian

séances : semaine du mercredi 24 août 2016
mercredi 24 jeudi 25 vendredi 26 samedi 27 dimanche 28 lundi 29 mardi 30
13:00
16:30
13:30
13:30
17:00
20:00
22:00
10:30
16:00

synopsis

Pour sa 9ème édition, le Festival du film francophone d'Angoulême rend hommage au cinéma libanais à travers 9 titres d'âge et de genre différents...

notes de production

Dans le cinéma libanais actuel, la création est particulièrement féconde : courts et longs métrages, documentaires, films d’animation et même films expérimentaux, tous les points de vue et styles sont explorés par les artistes. Signe particulier, la création y est en permanence sous l’influence du drame de la guerre civile. Pour ce cinéma né sous les bombes et les occupations, les seize années de guerre civile (1975-1991) ont marqué la mémoire collective, bien que les causes et les conséquences en soient encore mal élucidées...
http://www.iletaitunefoislecinema.com/chronique/2312/le-cinema-libanais-aujourdhuiecrire-lhistoire

Le Vendeur de bagues
Biya el khawatim, Liban 1965, 1h35
de Youssef Chahine
avec Fairouz, Nasri Chamsedine, Salwa Haddad, Elie Choueiri, Youssef Azar...
Pour conforter son autorité auprès des villageois, le "moukhtar" (maire) d’un petit village invente l’existence d’un bandit dénommé "Rajeh". Il vit avec sa nièce Rima, interprétée par Fairouz, qui cautionne les mensonges de son oncle mythomane. C’est bientôt "la fête des célibataires", célébrée dans la forêt et au cours de laquelle se rencontrent les jeunes gens à marier. Mais on hésite à maintenir la fête de peur que le bandit "Rajeh" n’apparaisse...
http://www.africultures.com/php/index.php?nav=film&no=16166
mer 24 à 13h00 - espace Franquin

Hors la vie
France, Belgique 1991, 1h37 - prix du jury Cannes 1991
de Maroun Bagdadi
avec Rafic Ali Ahmad, Nidal Al-Askhar, Hassan Farhat, Hippolyte Girardot...
Un photographe français est enlevé dans un Beyrouth déchiré par la guerre. Au fil du temps, son intégrité et sa confiance en lui vont être brisés...
http://www.africultures.com/php/index.php?nav=film&no=4770
mer 24 à 16h30 - cinéma de la Cité

Le Cerf-volant
Liban 2003, 1h20 - grand prix du jury Venise 2003
de Randa Chahal Sabbag
avec Flavia Béchara, Maher Bsaibes, Randa Asmar, Renée Dick...
Histoire d’un amour impossible entre une jeune fille libanaise et un garde-frontière druze servant l’armée israélienne. Lamia va à l’école en uniforme, s’amuse au cerf-volant avec son petit frère. Mais sa vie change de cours lorsque les patriarches du village décident de la marier à son cousin Samy qui vit dans la partie annexée par Israël...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Cerf-volant_(film)
précédé de
La Route du nord
France 2008, 25’
de Carlos Chahine
avec Carlos Chahine, Matthieu Marie, Camille Figuéreo...
Karim, la quarantaine, vit en France depuis sa jeune adolescence. Pour la première fois depuis ces années-là, il retourne au Liban pour transférer la dépouille de son père, mort durant la guerre, de Beyrouth à son village natal...
http://www.africultures.com/php/index.php?nav=film&no=8366
jeu 25 à 13h30 - cinéma de la Cité

Caramel
Sukkar banat, Liban 2007, 1h36
de Nadine Labaki
avec Nadine Labaki, Adel Karam, Yasmine Al Masri, Joanna Moukarzel...
Dans un salon de beauté et de coiffure de Beyrouth travaillent et se croisent cinq femmes, dont le film suit la vie quotidienne et les amours...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Caramel_(film,_2007)
ven 26 à 13h30 - cinéma de la Cité

Halal love
Liban 2015, 1h34
de Assad Fouladkar
avec Berlin Badr, Christy Bared, Fadia Abi Chahine, Darine Hamze...
Quatre histoires tragi-comiques interconnectées se rencontrent dans ce film, qui suit de pieux musulmans, hommes comme femmes, alors qu’ils essaient de conjuguer leurs vies amoureuses et leurs désirs sans briser aucune des règles imposées par leur religion...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Halal_Love
ven 26 à 17h30 & 20h00 - cinéma de la Cité

Sous les bombes
France, Liban 2008, 1h38
de Philippe Aractingi
avec Nada Abou Farhat, Georges Khabbaz, Rawya El Chab, Georges Chahine...
Zeina a envoyé son fils Karim chez sa sœur dans un petit village du Sud Liban lorsque quelques jours plus tard, en juillet 2006, la guerre éclate durant 33 jours entre Israël et le Hezbollah. Revenue à Beyrouth le jour du cessez-le-feu par la Turquie et la Syrie, elle y rencontre Tony, le seul chauffeur de taxi qui accepte de la mener dans le Sud, encore partiellement occupé par les troupes de Tsahal. S’ensuit une errance dans la région pour tenter de retrouver Karim...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sous_les_bombes
sam 27 à 22h00 - espace Franquin

Peur de rien
France 2015, 2h00
de Danielle Arbid
avec Manal Issa, Vincent Lacoste, Paul Hamy...
Les années 90. Lina, 18 ans, débarque à Paris pour ses études. Elle vient chercher ce qu’elle n’a jamais trouvé au Liban, son pays d’origine : une certaine forme de liberté. L’instinct de survie comme seul bagage, elle vogue d’un Paris à l’autre au rythme de ses rencontres amoureuses. Parce qu’à 18 ans, on rêve d’embrasser le monde et pas qu’un seul garçon...
http://www.avoir-alire.com/peur-de-rien-la-critique-du-film
dim 28 à 10h30 - cinéma de la Cité

Tramontane
Rabih, Liban, France 2016, 1h45
de Vatche Boulghourjian
avec Barakat Jabbour, Julia Kassar, Michel Adabashi...
Rabih, un jeune chanteur aveugle, parcourt le Liban après avoir découvert qu’il n’était pas le fils biologique de ses parents. Sa quête d’identité, son désir d’accompagner sa chorale à l’étranger et la recherche de son oncle disparu et seul détenteur de la vérité, se confondent en une même fébrilité. À travers cette quête, Rabih dresse le portrait d’une nation toute entière incapable de relater sa propre histoire...
http://www.advitamdistribution.com/tramontane/
dim 28 à 16h00 - espace Franquin

extrait(s) de presse

Cahiers du cinéma - Entretien avec Youssef Chahine...
Télérama - Au-delà de la reconstitution rigoureuse, "Hors la vie" est plein d'idées de cinéaste, fulgurantes, parfois lyriques, qui marquent les mémoires...
Carnet de vol - " Le cerf-volant " touche par le côté si réaliste de ses songes. La force du regard des personnages et de leur visage déchire l'écran pour atteindre directement le spectateur. Quant à la musique, elle est tout simplement envoûtante.
Télérama - "Caramel" est une chronique qui respire la vie et l'espoir, la cire et le henné.
Abus de ciné - ("Sous les bombes")... sans aucun commentaires, le réalisateur construit son point de vu, meurtri, laissant le spectateur se faire enfermer dans cette nuit, symbole de cul de sac, qui envahit peu à peu le film. L'angoisse monte d'un cran à chaque nouvelle scène, le désert faisant pourtant place à l'humain, toujours accroché à la vie, en ces contrées dévastées. Une ode à un nécessaire espoir.
Télérama - ("Peur de rien")... le film sonne finalement comme l'hommage d'une immigrée à la France. Beau geste, surtout par ces temps troublés.
Cinématraque - ("Tramontane")... sans jamais sombrer dans le manichéisme ni le misérabilisme, Vatche Boulghourjian montre à quel point la guerre civile s’est répercutée dans le quotidien de chacun, et comment chacun a choisi de fermer les yeux sur tant de drames irrésolus, qui le resteront sans doute à jamais. Faut-il y voir un message d’avertissement ou un appel à l’aide ?