la loi de la jungle - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > la loi de la jungle

la loi de la jungle

France - 2016 - 1h39
sorti en France le 15 juin 2016
film - film francophone
de

Antonin Peretjatko

scénario : Antonin Peretjatko, Frédéric Ciriez, Maud Ameline
direction de la photographie : Simon Roca
avec : Vincent Macaigne (Marc Châtaigne), Vimala Pons (Tarzan), Pascal Légitimus (Duplex), Mathieu Amalric (Galgaric), Fred Tousch (Friquelin), Rodolphe Pauly (Damien), Jean-Luc Bideau (Rosio), Pascal Tagnati (Ulrich), Thomas de Pourquery (Georges), Philippe Laudenbach (De Rostiviec)
séances : semaine du mercredi 15 juin 2016
mercredi 15 jeudi 16 vendredi 17 samedi 18 dimanche 19 lundi 20 mardi 21
14:00
16:15
18:30
20:45
18:30
20:45
18:30
21:00
11:00*
14:00
16:15
18:30
21:00
11:00*
14:00
16:15
18:30
20:45
18:30
20:45
18:30
20:45
séance spéciale :
* samedi 11h00 matinale 3,50 €
* dimanche 11h00 matinale 3,50 €
séances : semaine du mercredi 22 juin 2016
mercredi 22 jeudi 23 vendredi 24 samedi 25 dimanche 26 lundi 27 mardi 28
18:30
20:30
18:30
20:30
18:30
21:00
18:30
21:00
11:00*
14:00
11:00*
14:00
18:30
20:30
18:30
20:30
20:30
séance spéciale :
* samedi 11h00 matinale 3,50 €
* dimanche 11h00 matinale 3,50 €
séances : semaine du mercredi 29 juin 2016
mercredi 29 jeudi 30 vendredi 1er samedi 2 dimanche 3 lundi 4 mardi 5
16:15
16:15
16:15*
séance spéciale :
* dimanche 16h15 dernière séance

synopsis

Marc Châtaigne, stagiaire au Ministère de la Norme, est envoyé en Guyane pour la mise aux normes européennes du chantier "Guyaneige" : première piste de ski indoor d’Amazonie destinée à relancer le tourisme en Guyane. De mésaventure en mésaventure, on lui affuble un coéquipier. Pas de chance c’est une pin-up. Pire : elle a du caractère...

notes de production

Ne pas confondre avec La Loi de la jungle (1), documentaire de Philippe Lafaix (2003) qui traite des séquelles environnementales consécutives à l’orpaillage en Guyane française.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Loi_de_la_jungle

La Loi de la jungle est le second long-métrage d’Antonin Peretjatko après La Fille du 14 juillet (2). Il retrouve pour l’occasion le duo Vimala Pons - Vincent Macaigne. Le cinéaste a également voulu qu’il y ait de nouvelles têtes dans son film, ainsi Mathieu Amalric (qui devait jouer dans La Fille du 14 juillet), Pascal Légitimus et Jean-Luc Bideau ont été castés.
A l’origine, André Dussollier (3) était pressenti pour jouer dans le film mais il en a finalement été autrement.
(2) http://www.citebd.org/spip.php?film1073
(3) http://www.citebd.org/spip.php?film1217

La Loi de la jungle a été tourné en grande partie en Guyane (4), ce qui a permis de faire de la jungle une allégorie du monde moderne. Ce territoire est également une enclave française dans un autre continent, un bout d’Europe en pleine Amérique du sud. Pour Antonin Peretjatko, il s’agit de quelque chose d’unique et c’est justement ce que montre son film : une aberration territoriale issue de l’héritage colonial. Le cinéaste explique : cela permet de parler de la France tout en étant loin, très loin de la capitale. Le sujet du film est celui des normes européennes transposées hors d’Europe : que se passe-t-il lorsqu’on tente d’appliquer des normes dans un territoire pour lequel elles n’ont pas été conçues ? Quand je parle de territoire, il s’agit aussi de territoire intellectuel.
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Guyane

Comme La Loi de la jungle part de clichés (dès le début, on voit des mygales, des serpents ou toutes sortes d’insectes dans quasiment tous les plans), les Guyanais avaient peur que le film se moque d’eux. C’est surtout de par la présence de Pascal Légitimus qu’ils ont compris que La Loi de la jungle ne véhiculerait pas une image négative d’eux.

Antonin Peretjatko a eu l’idée de Guyaneige, ce projet de station de ski en plein milieu de la jungle, grâce à un véritable pont qui a été construit entre la Guyane et le Brésil (5). Il s’agissait d’une volonté des chefs d’états réalisée grâce aux normes européennes mais ces dernières et les compagnies d’assurances automobiles ont empêché et empêchent toujours tout véhicule de franchir cette frontière ! Ce pont, qui devait être un grand symbole, est finalement devenu un symbole de l’absurde...
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_sur_l%27Oyapock
En Guyane (4) c’est un peu ça : on construit encore des routes là où il n’y en a pas, dans des villages perdus pour montrer que c’est la France. C’est l’impérialisme européen en quelque sorte. Le tourisme est la suite logique de la construction des routes, précise le metteur en scène.

La Loi de la jungle est le premier film qu’Antonin Peretjatko a tourné en numérique, ce qui a permis de faire beaucoup de prises et de laisser arriver des choses qui n’étaient pas prévues dans la mise en scène. Ce procédé était aussi mieux adapté aux conditions de tournage dans la jungle où il fait nuit à 18 heures et qui a permis de tourner une demi-heure de plus par jour, ce qui est beaucoup. Enfin, le numérique a également facilité les déplacements dans la jungle où il y a de nombreux obstacles.

Une des scènes les plus difficiles à tourner était celle dans laquelle Vincent Macaigne avait un boa autour du cou. Il n’arrêtait pas de pleuvoir, on s’enfonçait jusqu’aux genoux dans la boue, il fallait des cordages pour se déplacer car il y avait une pente à gravir. C’était très compliqué de bouger le matériel, il y avait des guêpes et des épines partout... Un cauchemar. Dans ces cas là on est content d’avoir un découpage précis car on peut vite perdre les pédales, se rappelle Antonin Peretjatko.

Pour accentuer le côté aventure du projet, il était important pour Antonin Peretjatko que le tournage ressemble au film. Ainsi, tout ce que les comédiens devaient faire, le réalisateur le faisait avant eux : manger des larves, aller dans l’eau croupie, prendre le boa autour du coup, etc.

Même si le film n’est pas réaliste, Antonin Peretjatko tenait à ce qu’il soit ancré dans le réel, sans trucages ou effets spéciaux pour les cascades. Même chose pour les animaux : le cinéaste tenait à ce qu’ils soient vrais. On lui a proposé d’en faire quelques uns en numérique, comme la luciole, mais il a refusé. Tous les animaux qu’on voit dans le film sont donc vrais : les deux papillons qui se tournent autour, le ver qui se dandine comme un ver de Walt Disney, les serpents, les mygales, les larves que mange Vimala Pons, etc.

Comme Vincent Macaigne n’a pas le permis de conduire, c’est la comédienne Vimala Pons qui se chargeait de le véhiculer pendant le tournage. C’était son chauffeur pour tout le séjour, comme dit Amalric, elle n’en pouvait plus : exactement comme dans le film, s’amuse Antonin Peretjatko.

Au départ, Antonin Peretjatko voulait filmer un ourobouros (6), un serpent qui se mord la queue. Mais comme il s’agit d’un phénomène extrêmement rare, l’éleveur de serpents en Guyane lui a suggéré de le remplacer par un serpent qui prend son repas. Le cinéaste se souvient : le jour où on a fait la scène, il a amené un serpent albinos qui n’avait pas mangé depuis deux jours et lui a donné une souris. Alors bien sûr, on se pose des questions d’éthique, mais si le serpent n’avale pas la souris c’est lui qui meurt de faim. Je tenais à cette scène parce que c’est quelque chose qu’on ne voit jamais dans les films, y compris dans les documentaires animaliers. Aujourd’hui la mode, c’est de couper avant la mise à mort. (...) Je voulais montrer ce qu’est la loi de la jungle. C’est un plan qui reflète tout le film.
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/Ouroboros

Entretien avec Antonin Peretjatko
Du court métrage "French kiss" (7) à "La Fille Du 14 Juillet" (2), il y a souvent eu un arrière-plan politique dans tes films. Dans "La Loi de la jungle", on pourrait dire qu’il passe au premier plan. C’est plus frontal.
Effectivement, c’est peut-être plus corrosif qu’avant. J’avais envie de montrer cette espèce de jungle économique, et la manière dont les décisions prises au sommet se répercutent à la base. Au départ, le projet de "Guyaneige" est touristique. Ce qui signifie qu’il est censé relever l’économie en créant des emplois. Sauf qu’on s’aperçoit que dans les hautes sphères du pouvoir et de la finance, ils ne veulent pas créer d’emplois, ils veulent juste faire du pognon. Donc il y a des intérêts qui s’opposent. Ce sont des décisions complètement déconnectées de la réalité. Pour moi, la jungle, c’est un enchevêtrement qui brouille l’horizon, cela peut-être un enchevêtrement d’intérêts ou d’autres choses. Le film montre plusieurs jungles : la jungle urbaine, la jungle administrative, la jungle des carrières, la jungle économique, la jungle tropicale, la jungle de la loi... C’est pour cela qu’il y a plusieurs définitions dans le film de la loi de la jungle. L’une d’entre elles est : "seuls les meilleurs d’entre nous réussiront". C’est ce qu’il se passe au Ministère : généralement ce sont ceux qui ont les dents les plus longues qui réussissent. Mais il y a aussi : "le vivant à l’assaut du vivant". Les vers qui sortent du doigt de Châtaigne expriment cette idée...
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/la-loi-de-la-jungle,348462
(7) http://silencio.unblog.fr/2013/07/11/french-kiss-antonin-peretjatko-2004/

Antonin Peretjatko
voir fiche du film La Fille du 14 juillet
http://www.citebd.org/spip.php?film1073
https://fr.wikipedia.org/wiki/Antonin_Peretjatko

Frédéric Ciriez
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Ciriez

Maud Ameline
http://www.imdb.com/name/nm1444949/

Simon Roca
http://www.imdb.com/name/nm1469672/

Vincent Macaigne
voir fiche du film Les Innocentes
http://www.citebd.org/spip.php?film1620

Vimala Pons
voir fiche du film Elle
http://www.citebd.org/spip.php?film1685

Pascal Légitimus
Né le 13 mars 1959 à Paris.
Outre une carrière diversifiée au cinéma, au théâtre et à la télé, il a fait partie du célèbre trio comique Les Inconnus...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pascal_L%C3%A9gitimus

Mathieu Amalric
voir fiche du film Trois souvenirs de ma jeunesse
http://www.citebd.org/spip.php?film1470

Fred Tousch
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fred_Tousch

Rodolphe Pauly
Né le 6 décembre 1983 à Clamart.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rodolphe_Pauly

Jean-Luc Bideau
voir fiche du film Le Convoi de la peur
http://www.citebd.org/spip.php?film1550

Pascal Tagnati
voir fiche du film Fidelio, l’odyssée d’Alice
http://www.citebd.org/spip.php?film1373
http://www.imdb.com/name/nm2495268/

Thomas de Pourquery
voir fiche du film Fidelio, l’odyssée d’Alice
http://www.citebd.org/spip.php?film1373
https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_de_Pourquery

Philippe Laudenbach
voir fiche du film La Rançon de la gloire
http://www.citebd.org/spip.php?film1378

extrait(s) de presse

Toute la culture - "La Loi de la jungle" mêle avec bonheur toutes les sortes d’humour, du plus fin au plus potache, et nous emballe totalement...
Utopia - On n'a pas si souvent l'occasion de se marrer, de se poiler, de se bidonner vraiment au cinéma, devant un film intelligent qui plus est ! On ne boudera donc notre plaisir sous aucun prétexte ! Une comédie qui mélange critique politique acide et burlesque le plus échevelé, qui s'inscrit sous le double patronage de Laurel et Hardy et de Dino Risi, on ne peut qu'applaudir des deux mains…
La Critiquerie - Oeuvre rétro kitch ou délire avant-gardiste empruntant aussi bien à Quentin Dupieux que David Lynch ? On vous laisse juger par vous-même.
Focus cinéma - Antonin Peretjakto signe une oeuvre burlesque qui fait (beaucoup) de bien avec cet absurde " Loi de la jungle "