hugo et josephine - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > hugo et josephine

hugo et josephine

ciné môme
Hugo och Josefin
Suède - 1967 - 1h22
sorti en France le 27 avril 2016
meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure photo Guldbagge award 1968 (l’équivalent suédois des Oscar) - meilleur premier film festival international San Sebastián 1968 - prix Asturias, meilleur film pour enfants festival international du film Gijón 1968 - grand prix festival international du film pour enfants Téhéran 1970
accessible aux enfants de 6 ans
film - version originale sous-titrée en français
de

Kjell Grede

scénario : Kjell Grede
d'après l'oeuvre de : Maria Gripe
direction de la photographie : Björne Larson
avec : Frederik Becklen (Hugo), Marie Öhman (Joséphine), Beppe Wolgers (le jardinier), Helena Brodin (l'enseignante), Inga Landgré (maman de Joséphine)
séances : semaine du mercredi 18 mai 2016
mercredi 18 jeudi 19 vendredi 20 samedi 21 dimanche 22 lundi 23 mardi 24
14:00*
14:00
14:00
séance spéciale :
* tarif jeune (- 18 ans) 3,50 € - adulte accompagnant 6,00 €
séances : semaine du mercredi 25 mai 2016
mercredi 25 jeudi 26 vendredi 27 samedi 28 dimanche 29 lundi 30 mardi 31
14:00
14:00*
séance spéciale :
* samedi 14h00 dernière séance

synopsis

Fille d'un austère pasteur protestant et d'une mère débordée, la petite Joséphine, sept ans, vit au milieu d'une nature riante, dans la campagne suédoise. Mais elle s'ennuie, elle n'a personne avec qui jouer. Elle passe son temps à rêver toute seule et à se poser une foule de questions sans réponses. Un jour lors d'une promenade avec Gudmarsson, le jardinier, bourru mais chaleureux, elle fait la connaissance de son neveu Hugo, un petit garçon de son âge, rêveur et fantasque...

notes de production

Le cinéaste, journaliste, écrivain et enseignant Kjell Grede a choisi pour son premier long métrage d’adapter Hugo et Joséphine qui est un roman très célèbre en Suède. Il explique : j’ai été séduit par le personnage d’Hugo. Dans le film, il n’y a en fait que deux ou trois minutes du livre ; j’ai réécrit tout le scénario à partir du livre. Le personnage de Joséphine est très transformé, c’est Hugo qui est fidèle au modèle du livre. L’histoire elle, est inventée.

Hugo et Josephine a été présenté au festival de Gottwaldov (1969) et à Cannes (1970) (1). Il a reçu deux Cétoine d’or (équivalent du césar suédois) : meilleur réalisateur et meilleur film.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_de_Cannes_1970

Les jeunes acteurs ont été choisis très soigneusement et Kjell Grede a mis trois mois à les chercher parmi 5 000 enfants. Il lui fallait des enfants doués pour jouer mais aussi persévérants puisque ces enfants devaient être capables de travailler pendant deux mois et demie de 7 heures à 18 heures. Le metteur en scène confie :
on ne peut pas se lancer dans un film aussi cher avec des enfants qui se mettent à pleurer devant la caméra. Pour ce qui est de les diriger on ne peut pas les diriger comme on dirige des adultes ; ils n’ont pas les moyens de comprendre leur rôle, ils ne peuvent séparer leur rôle de leur expérience. On ne peut donner d’indication psychologique, expliquer à la petite fille que Joséphine réagit de telle manière vis-à-vis de sa mère à cause de son père. Il faut donc agir indirectement, les mettre dans l’atmosphère, leur donner l’humeur voulue, leur raconter une histoire sur un autre sujet, les rendre tristes, ensuite on monte et fabrique au montage.

S’il fallait comparer cette réalisation avec un autre film , ce serait peut être avec Jeux interdits (2) de René Clément pour la ressemblance de l’héroïne avec le personnage joué par Brigitte Fossey : même blondeur , même visage lumineux , à la fois triste et espiègle.
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeux_interdits
Inspiré du roman éponyme de Maria Gripe très célèbre en Suède, ce film, qui atteindra bientôt un demi siècle d’existence, merveilleusement restauré par le Svenska filmInstitutet et distribué par Malavida films, est une subtile illustration de l’enfance.
Le propos n’est ni bêtifiant ni caricatural.
Joséphine ne passe pas son temps à jouer à la poupée . Hugo ne conduit pas une petite voiture comme dans Oui oui (3) et le monde qui nous est présenté n’est pas celui des Bisounours (4)…
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Oui-Oui
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Bisounours_%28s%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e_d’animation%29
Joséphine n’est pas une petite sauvageonne. Elle est éduquée, réside dans une maison bourgeoise.
Elle a une allure très sage de petite fille modèle avec sa jolie robe blanche mais elle marche la plupart du temps pieds nus dans les champs ou dans la forêt .
Elle est intrépide, attirée par les interdits comme celui d’aller se baigner dans la rivière.
Elle est tout simplement curieuse et désireuse de découvrir le monde.
Elle a besoin d’être écoutée et aimée mais ses parents sont indisponibles et peu chaleureux. Aussi la petite fille est-elle livrée à elle-même la plupart du temps…
Cette liberté laissée par des parents rigides à une enfant de sept ans peut surprendre.
La petite Marie Öhman occupe l’écran d’une façon incroyable. Elle est une Joséphine éclatante de naturel, capable d’exprimer une large palette de sentiments.
De même, Fredrik Becklén est un petit Hugo, homme des bois très attachant, très drôle et remarquable de spontanéité...
http://www.legenoudeclaire.com/2016/04/01/avis-hugo-et-josephinehugo-och-josefin-de-kjell-grede/

Entretien avec Kjell Grede
https://www.erudit.org/culture/sequences1081634/sequences1144621/51619ac.pdf

Kjell Grede
http://www.imdb.com/name/nm0337529/

Maria Gripe
https://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Gripe

Björne Larson
http://www.imdb.com/name/nm1241671/

Beppe Wolgers
http://www.imdb.com/name/nm0938456/

Helena Brodin
http://www.imdb.com/name/nm0110929/

Inga Landgré
http://www.imdb.com/name/nm0484736/

extrait(s) de presse

Le Genou de Claire - "Hugo et Joséphine" est un beau moment de cinéma sur l’éveil des sentiments.
Unification - On se croirait plongé dans une aventure de Huckelberry finn, qui aurait lâché Tom Sawyer pour se balader en forêt avec sa petite soeur...
L'Officiel des spectacles - Kjell Grede s’est inspiré très librement du roman Hugo et Joséphine de l’auteure suédoise Maria Gripe. Le film est sorti en Suède en 1967 et bénéficie aujourd’hui d’une sortie en France en version restaurée. À l’époque, le long-métrage a remporté le prix du meilleur premier film au Festival international du film de Saint-Sébastien et a été présenté au Festival de Cannes.
Lumières en arts - Un grand moment de fraîcheur !