mimi & lisa - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > mimi & lisa

mimi & lisa

ciné môme
Tchéquie - 2013 - 0h45
sorti en France le 6 avril 2016
accessible aux enfants à partir de 3 ans
film d'animation - version française
de

Katarina Kerekesova

séances : semaine du mercredi 4 mai 2016
mercredi 4 jeudi 5 vendredi 6 samedi 7 dimanche 8 lundi 9 mardi 10
14:00*
15:00*
14:00
15:00
14:00
15:00
séance spéciale :
* tarif jeune (- 18 ans) 3,50 € - adulte accompagnant 6,00 €
séances : semaine du mercredi 11 mai 2016
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
14:00
15:00
14:00
15:00
14:00
15:00*
séance spéciale :
* dimanche 15h00 dernière séance

synopsis

Timide et non-voyante, Mimi perçoit le monde différemment grâce à ses autres sens. Lisa, sa voisine de palier délurée, est toujours prête à provoquer des situations amusantes. Ensemble, elles découvrent les univers de leurs voisins dans lesquels le moindre objet peut devenir le théâtre d’une aventure fantastique, avec l’imagination pour seule frontière...

notes de production

Au fil des 6 courts-métrages d’animation qui composent ce recueil issu d’une série télévisée d’animation slovaque, et au delà de la découverte réciproque des deux personnages, qui compose l’essentiel du premier épisode, c’est à un rituel rassurant que les plus petits pourront assister. En effet, si les deux fillettes sont clairement reconnaissables (Mimi est brune avec une robe grise, Lisa est blonde avec une robe à pois de couleur), chaque épisode se termine également de la même façon, comme pour fermer un conte de manière rassurante. On y voit chacune au lit, Lisa parlant à sa mère, Mimi parlant à son père, et le générique nous emporte dans une vision nocturne de la ville, avec tramway qui passe et fenêtres qui s’allument.
http://www.abusdecine.com/critique/mimi-et-lisa

Ce programme ne se contente pas de sensibiliser aux handicaps, il montre aussi à quel point nous nous complétons tous. Sous les doigts de fée de Katarina Kerekesová, les histoires de Mimi et Lisa se parent de décors aux mille couleurs. Ces rêveries enfantines qui nous parlent d’amitié et de différence sont de véritables enchantements qui raviront tous les spectateurs.

N’aie pas peur du noir
Mimi a construit un superbe château de cubes dans sa chambre. En découvrant sa création, Lisa l’entraîne à l’intérieur. Mais les lieux sont hantés par la poupée de Lisa, un malicieux fou du roi...
Adieu, grisaille !
Aspirée dans un monde de couleurs, la gardienne de l’immeuble se retrouve piégée par le gris qu’elle aime tant. Mimi et Lisa partent la sauver en lui montrant la beauté des autres couleurs...
Le jeu de cartes
Alors qu’elles jouent aux cartes en cherchant des paires d’animaux, Mimi et Lisa sont interrompues par deux voisines couturières. Il n’en faut pas plus pour qu’elles se retrouvent dans un monde de tissus dans lequel tous les animaux sont en double, à l’exception d’un crocodile esseulé...
Où est passée l’ombre
Mimi et Lisa ont besoin de l’ombre d’un arbre pour jouer tranquillement dans la cour de l’immeuble. En cherchant des graines sur le balcon d’un voisin, elles tombent dans un pot de fleur et atterrissent dans une jungle sauvage...
Monsieur Vitamine
Une artiste lyrique vient de perdre sa voix à cause d’un virus amoureux de rock and roll. Avec l’aide de Monsieur Vitamine, Mimi et Lisa partent déloger le microbe qui tambourine dans la gorge de la chanteuse...
Le Poisson invisible
Dans un grand aquarium, un poisson magique doit se rendre invisible pour échapper aux moqueries des autres espèces aquatiques. Mimi et Lisa décident de le retrouver pour l’aider à assumer sa différence.

J’ai commencé à penser à “la fille aux yeux fermés” accidentellement, après avoir lu une chronique sur une école de non-voyants. Les enfants rapportaient à l’écrit la visite d’une exposition de fruits qu’ils avaient le droit de toucher explique la réalisatrice Katarina Kerekesova. Et soudain, la petite Mimi est apparue, au milieu de ces enfants. Submergée par les émotions, elle gardait les yeux fermés sans pour autant perdre cette rationalité si particulière chez les enfants non-voyants. (...) Je ne racontais pas d’histoires sur une pauvre petite aveugle ; mon héroïne avait de nombreuses capacités surprenantes. Nous explorions ensemble un monde fantastique, rempli de possibilités. Quelque chose de particulièrement naturel pour l’animation. À cette époque, j’étais réalisatrice de films d’animation pour adultes mais je voulais déjà créer des choses pour les enfants ajoute-t-elle.
Chaque épisode se conclut sur un dialogue entre les filles et leurs parents, avant de se coucher. Comme si l’enfant racontait son rêve avant même d’avoir dormi. C’est une bonne remarque, je n’avais jamais vu les choses de cette manière. La réponse simple est que tout doit rentrer dans l’ordre pour les héroïnes à la fin de chaque épisode. Comme nous n’avons pas de narrateur dans la série, nous devions utiliser Mimi et Lisa pour rendre compte de ce qui s’est passé. Et si elles racontent leurs histoires au lit, avant de dormir, c’est parce que la série a été pensée pour la télévision slovaque comme une histoire légère à regarder avant de se coucher. On espérait que ce genre de fin permettrait aux enfants de sauter dans leur lit et de passer une bonne nuit.

extrait(s) de presse

Le Monde - Un tableau fin et inventif de l’amitié et de la vie ensemble comme art de pallier aux difficultés de l’autre.
Focus on animation - La créatrice Katarina Kerekesovà donne au travers de cette série une démarche intelligente d’éveil et d’ouverture à l’autre...
Abus de ciné - De petites touches de poésie pour un beau mélange de techniques...
L'Officiel des spectacles - Katarína Kerekesova a eu l’idée du personnage de Mimi « après avoir lu une chronique sur une école de non-voyants ». La scénariste Katarína Molákova a ensuite imaginé Lisa, la camarade de Mimi. Le résultat est une série d’animation slovaque à l’univers coloré qui véhicule des valeurs importantes aux enfants comme l’empathie, la tolérance et l’amitié.