femmes au bord de la crise de nerfs - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > femmes au bord de la crise de nerfs

femmes au bord de la crise de nerfs

Mujeres al borde de un ataque de nervios
Espagne - 1988 - 1h28
sorti en France le 1er février 1989
Prix du meilleur scénario festival de Venise 1988 - Goya 1989 du meilleur film, meilleure actrice (Carmen Maura), meilleur second rôle féminin (María Barranco), meilleur scénario original (Pedro Almodóvar)
film - version originale sous-titrée en français
de

Pedro Almodóvar

scénario : Pedro Almodóvar
direction de la photographie : José Luis Alcaine
musique ou chansons : Bernardo Bonezzi
avec : Carmen Maura (Pepa), Antonio Banderas (Carlos), Julieta Serrano (Lucía), María Barranco (Candela), Rossy de Palma (Marisa), Kiti Manver (Paulina Morales), Guillermo Montesinos (chauffeur de taxi), Chus Lampreave (la concièrge), Eduardo Calvo (le père de Lucía), Loles León (secrétaire), Ángel de Andrés López (policier), Fernando Guillén (Iván), Juan Lombardero (Germán), José Antonio Navarro (policier), Ana Leza (Ana), Ambite (Ambite), Agustín Almodóvar (agent immobilier), Tomás Corrales (Basurero), Carmen Espada (pharmacienne), Imanol Uribe (Marido)
séances : semaine du mercredi 13 avril 2016
mercredi 13 jeudi 14 vendredi 15 samedi 16 dimanche 17 lundi 18 mardi 19
18:30*
16:15*
séance spéciale :
* Festival Play it again (2ème édition) organisé en partenariat avec l’Adfp (Association des distributeurs de films de patrimoine) - tarif unique 3,50 €

synopsis

Ivan et Pepa, deux comédiens de doublage, prêtent leur voix aux grandes stars du cinéma et se jurent chaque matin dans la pénombre du studio un amour éternel. Mais Ivan abandonne subitement Pepa. Celle-ci va mener son enquête et découvrir la double vie de l'homme qu'elle aime. C'est une galerie de portraits : une maîtresse qui apprend tout à trac que son amant va la quitter pour une autre ; l'épouse légitime du susdit, qui purge sa déprime en clinique psychiatrique et ne songe qu'à en découdre ; la nouvelle conquête qui n'a pas envie de lâcher la bride au Don Juan en cavale ; le fils de ce dernier, bègue et peloteur ; une avocate féministe ; la compagne d'un terroriste chiite qui s'épanche à la cantonade ; une concierge membre des témoins de Jéhovah ; un chauffeur de taxi punk ; des flics complaisants ; et du gaspacho bourré de somnifère pour tout le monde...

notes de production

Depuis mon enfance, j’ai une relation passionnée avec le cinéma. J’ai eu la vocation très tôt. J’ai toujours voulu faire des films. En tant qu’enfant, je pensais que les acteurs étaient le cinéma. Plus tard, j’ai découvert qu’il y avait beaucoup d’autres éléments autour d’eux. Des gens, par exemple qui inventaient une histoire et la racontaient. A partir de ce moment-là, j’ai décidé que ma vocation serait celle du narrateur, le maître du jeu, celui qui décide quelle histoire il veut raconter et comment la raconter. Bien que maintenant je sois réalisateur, je pense toujours que les acteurs sont la matière dont est fait le film. Ce sont eux qui matérialisent l’histoire, ils la portent et en font quelque chose de vivant et de réel. Je suis devenu réalisateur pour diriger les acteurs.
Pedro Almodovar

Au départ, Femmes au bord de la crise de nerfs est envisagé comme une adaptation de La Voix humaine (1) de Jean Cocteau (un livre déjà adapté par Roberto Rosselini en 1947 dans Amore) (2). Mais le monologue de la femme abandonnée par son amant n’était pas suffisamment long pour en faire un film, donc Pedro Almodóvar a imaginé les 48 heures qui ont précédé l’abandon.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Voix_humaine
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27amore

Femmes au bord de la crise de nerfs a reçu le prix du meilleur scénario au Festival de Venise (3) en 1988 et a été nommé un an plus tard à l’Oscar du meilleur film étranger.
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Mostra_de_Venise

Après la fin du tournage de Femmes au bord de la crise de nerfs, Pedro Almodóvar a rejeté l’actrice Carmen Maura, sa muse depuis Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier (4), pour des raisons qui restent encore mystérieuses. Il faudra attendre 17 ans et le tournage de Volver (5) pour que les deux artistes renouent.
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Pepi,_Luci,_Bom_et_autres_filles_du_quartier
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Volver

Contrairement aux croyances populaires, le chauffeur du mambo taxi n’est pas interprété par Pedro Almodovar mais Guillermo Montesinos.
Victoria Abril (6) a refusé le rôle de Candela finalement interprété par María Barranco.
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/Victoria_Abril

Le film fut un succès à l’édition des Goya (7), l’équivalent des César en Espagne en 1989, où il remporta notamment celui du meilleur film, du scénario original ainsi que deux Goyas d’interprétation pour Carmen Maura en tant que meilleur actrice et Maria Barranco comme meilleure actrice dans un second rôle.
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_Goya

Si le film marque la fin d’une époque avec Carmen Maura, il en inaugure une autre avec une nouvelle égérie pour Pedro Almodovar : Rossy De Palma. En effet, l’actrice au physique atypique qui avait fait une apparition dans le précédent film du réalisateur espagnol, La Loi du désir (8), sorti un an plus tôt, trouve ici son premier grand rôle dans un film de ce dernier. La collaboration entre le cinéaste et sa nouvelle muse se poursuivra dans cinq autres films par la suite et notamment Silencio (9), le dernier long-métrage que Pedro Almodovar vient de tourner et qui sortira en salles prochainement.
(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Loi_du_d%C3%A9sir
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/Julieta

Comme bien souvent chez Pedro Almodovar, le frère de ce dernier Augustin Almodovar, fait une apparition dans le film. Dans Femmes au bord de la crise de nerfs, il interprète un agent immobilier qui vient visiter l’appartement où se déroule toute l’intrigue du film.

Film majeur dans la filmographie de Pedro Almodovar, Femmes au bord de la crise de nerfs sera notamment cité par ce dernier qui y fait clairement référence dans l’un de ses derniers films, Étreintes brisées (10) en 2009. Outre la présence au générique de Rossy De Palma, le cinéaste y reprend le dispositif du bavardage entre femmes dans un appartement très coloré. Au passage, on retrouve également d’autres détails importants du film comme le fameux gaspacho (11) que prépare le personnage de Carmen Maura.
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89treintes_bris%C3%A9es
(11) https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaspacho

Pedro Almodóvar
voir fiche du film La Piel que habito
http://www.citebd.org/spip.php?film754

José Luis Alcaine
voir fiche du film La Piel que habito
http://www.citebd.org/spip.php?film754

Bernardo Bonezzi
Né le 6 juillet 1964 à Madrid où il est décédé le 30 août 2012.
http://www.imdb.com/name/nm0005970/

Carmen Maura
voir fiche du film Les Sorcières de Zugarramurdi
http://www.citebd.org/spip.php?film1179

Antonio Banderas
voir fiche du film Knight of cups
http://www.citebd.org/spip.php?film1605

Julieta Serrano
Née le 21 janvier 1933 à Barcelone.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Julieta_Serrano

María Barranco
Née le 11 juin 1961 à Fuengirola.
http://www.imdb.com/name/nm0056686/

Rossy de Palma
Née Rosa Elena García Echave le 16 septembre 1964 à Palma de Majorque.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rossy_de_Palma

Kiti Manver
Née le 11 mai 1953 à Antequera.
http://www.imdb.com/name/nm0544330/

Guillermo Montesinos
Né le 10 janvier 1948 à Castellón de la Plana.
https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=Guillermo+Montesinos

Chus Lampreave
voir fiche du film L’Artiste et son modèle
http://www.citebd.org/spip.php?film1036

Eduardo Calvo
Né le 26 mars 1918 à Madrid où il est décédé le 13 août 1992.
http://www.imdb.com/name/nm0130933/

Loles León
Née le 1er août 1950 à Barcelone.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Loles_Le%C3%B3n

Ángel de Andrés López
Né le 23 octobre 1951 à Madrid.
http://www.imdb.com/name/nm0029278/

Fernando Guillén
Né le 29 novembre 1932 à Barcelone, décédé le 17 janvier 2013 à Madrid.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fernando_Guill%C3%A9n

Juan Lombardero
http://www.imdb.com/name/nm0518340/

José Antonio Navarro
http://www.imdb.com/name/nm0622923/

Ana Leza
http://www.imdb.com/name/nm0503842/

Agustín Almodóvar
https://fr.wikipedia.org/wiki/Agust%C3%ADn_Almod%C3%B3var

Tomás Corrales
http://www.imdb.com/name/nm0180721/

Carmen Espada
http://www.imdb.com/name/nm0260757/

Imanol Uribe
Né le 28 février 1950 à San Salvador.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Imanol_Uribe

extrait(s) de presse

Comme au cinéma - "Femmes au bord de la crise de nerfs" est une farce délirante, libertine et malicieuse qui vous fera entrer dans un univers de folie, de destruction et de plaisir pur.
àVoir-àLire - (...) le petit monde d’Almodovar donne une image singulière de l’Espagne post-franquiste, partagée entre traditions et modernisme, défoulement et névroses.
Dvd classik - Un film essentiel, donc, que Femmes au bord de la crise de nerfs puisqu’il propose de passionnants éléments de réponse aux questions taraudant tout(e) cinéaste - ″Mais pourquoi ai-je besoin de faire des films ?″ - et tout(e) cinéphile : ″Mais pourquoi ai-je besoin de regarder des films ?″
Critikat - (...) l’occasion de redécouvrir le pan d’une filmographie d’un réalisateur qui a mis quelques années à être réellement pris au sérieux.
Télérama - A travers sa folle farandole de personnages fantoches, Almodóvar raille l'Espagne post-franquiste, qui se croit libérée de son corset moral et danse, au fond, un sabbat très bourgeois. Il livre un croquant portrait de femme, celui de Carmen Maura-Pepa, diva des crises de nerfs, suave comme un bonbon au poivre.
L'Express - Avec "Femmes au bord de la crise de nerfs", Pedro Almodovar, le mauvais garçon du cinéma espagnol, trousse une comédie rapide, désopilante et passablement déjantée...
Sens critique - (...) une des meilleures comédies que j'ai vu depuis un petit moment...
Cinespagne - (...) avec tout cet univers et ses personnages, Femmes au bord de la crise de nerfs marque un tournant dans la filmographie du réalisateur espagnol...