l’ile - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > l’ile

l’ile

Остров
Russie - 2006 - 1h52
sorti en France le 9 janvier 2008
prix de l'Aigle d'or Venise 2006
film - version originale sous-titrée en français
de

Pavel Lounguine

scénario : Dmitri Sobolev, Iouri Arabov
direction de la photographie : Andreï Jegalov
musique ou chansons : Vladimir Martynov
avec : Piotr Mamonov (père Anatoly), Viktor Soukhoroukov (père Philarète), Dimitri Dioujev (père Job), Youri Kouznetsov (Tikhon), Viktoria Isakova (Nastia), Nina Ousatova (une veuve), Yanna Esipovitch (une jeune femme), Olga Demidova (une jeune mère), Timofeï Tribountsev (Anatoly jeune), Alexeï Zelensky (Tikhon jeune), Gricha Stepounov (un jeune garçon), Sergueï Bourounov (l'adjudant)
séances : semaine du mercredi 9 mars 2016
mercredi 9 jeudi 10 vendredi 11 samedi 12 dimanche 13 lundi 14 mardi 15
19:30*
séance spéciale :
* ciné débat : la foi orthodoxe - soirée animée par Georges-Emmanuel Hourant, accompagnateur psycho-spirituel - tarif 3,50 €

synopsis

Un monastère orthodoxe sur une île du nord de la Russie. Un moine perturbe la vie de sa congrégation par son comportement étrange. En effet, selon la rumeur, l'homme posséderait le pouvoir de guérir les malades, d'exorciser les démons et de prédire l'avenir. C'est en tout cas ce que croient les étrangers qui se rendent sur l'île. Mais le moine, qui souffre d'avoir commis une terrible faute dans sa jeunesse, se considère indigne de l'intérêt qu'il suscite...

notes de production

Le scénario de L’Île a été écrit par Iouri Arabov au Vgik (Institut national du cinéma) (1) et est parvenu par un heureux hasard jusqu’au réalisateur Pavel Lounguine qui fut bouleversé par ce texte.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_national_de_la_cin%C3%A9matographie

Choisir Piotr Mamonov pour le rôle principal était une évidence pour Pavel Lounguine : son visage est tellement extraordinaire que je n’aurais pas pu imaginer un autre acteur à sa place. L’Île marque leur seconde réalisation, dix-huit ans après Taxi blues (2).
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Taxi_Blues

Piotr Mamonov n’est pas seulement comédien il est aussi chanteur et fondateur du groupe de rock Zvuki Mu qu’il a quitté lorsqu’il est devenu croyant.

Pavel Lounguine a choisi scrupuleusement ses acteurs afin qu’ils collent le mieux aux personnages qu’ils interprètent : j’ai rencontré Dioujev il y a un an et j’ai aimé sa manière de jouer. Il n’a pas eu peur d’interpréter un personnage très différent de ses rôles précédents. Tous les trois m’ont beaucoup soutenu sur ce film, ce qui n’est pas si courant chez les comédiens. Ma comédienne préférée, Nina Oussatova, a un rôle dans le film, et il y a également des acteurs que j’ai dirigés pour la première fois. Vika Issakova a été une véritable révélation. Vous savez, j’adore les acteurs. Je ne les considère pas comme des jouets, mais comme des co-auteurs.

De nombreuses recherches en amont ont permis de trouver les bons décors : nous avons tourné à Kem (3). (...) Nous avons mis du temps à trouver un tel site : nous sommes d’abord allés sur les îles Valaam (4), puis sur le lac Seliger (5) et dans la région du lac Ladoga, confie le réalisateur.
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Kem_(ville)
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Valaam
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Lac_Seliger

Aucun moindre signe de modernité ne devait apparaître dans les décors comme l’explique Pavel Lounguine : nous sommes alors allés plus au nord, jusqu’à la Mer Blanche (6), et nous avons déniché ce qu’il nous fallait. Nous avons trouvé l’épave d’une péniche et une chaudière abandonnée sur une petite île. C’était une étrange petite maison en pierre, sans fenêtre, et qui datait probablement de l’époque des goulags (7). Nous avons ramené sur le continent des rondins provenant de vieilles maisons en bois pour construire l’église et les cellules des moines car nous tenions à ce que rien n’ait l’air moderne.
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/Mer_Blanche
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Goulag

Le tournage semble s’être déroulé dans une bonne entente comme en témoigne le réalisateur Pavel Lounguine : on a eu le sentiment de vivre un moment hors du commun tous ensemble sur cette île de la Mer Blanche (6). Piotr Mamonov m’a confié après coup qu’il avait changé en jouant ce rôle et qu’il éprouvait une sorte de sérénité rayonnante.
Les conditions météorologiques étaient, elles, moins agréables : nous avons tourné L’Île au bord de la Mer Blanche (6) dans des conditions très difficiles. Beaucoup dépendait de leur dévouement et de leur soutien. Je leur suis infiniment reconnaissant d’avoir traversé toutes ces épreuves avec moi.

Pavel Lounguine marque avec L’Île un tournant dans sa carrière cinématographique en abordant la religion : le film parle de l’existence de Dieu. Il arrive un moment dans la vie où cela devient une question primordiale. Par ailleurs, j’essaie de varier les genres dans ma filmographie et, avec L’Île, j’ai voulu évoquer la vie des saints.

L’Île a figuré en sélection officielle au 30ème festival de Toronto (8), hors compétition au festival de Venise (9) et en sélection internationale pour le festival de Sundance (10).
(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_international_du_film_de_Toronto
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/Mostra_de_Venise
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_du_film_de_Sundance

Le film est centré sur la repentance du père Anatoli et sa prière continuelle, malgré l’incompréhension qu’il suscite. Sa souffrance spirituelle et humaine lui permet de comprendre la souffrance des pèlerins qui l’approchent. Il n’a pas de dons spirituels, il est simplement béni par son remords. Les miracles demandés n’ont pas lieu d’être, selon l’auteur du scénario, Dimitri Sobolev, car le monde rejette toujours les miracles et Dieu agit selon d’autres voies que celles demandées.

L’acteur principal, qui vit depuis une quinzaine d’années, après sa conversion à l’orthodoxie, dans un village isolé, a beaucoup donné de lui-même dans ce film dont la lenteur presque immobile a touché les esprits. Le patriarche Alexis II a déclaré que ce film était un exemple vivant d’une tentative d’approche chrétienne de la culture.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexis_II_de_Moscou

En France, les médias n’ont guère parlé de ce film. En revanche, il a reçu les attaques de Cécile Vaissié, au numéro de janvier 2009 de la revue La Règle du jeu (11). Cette universitaire a vu notamment en L’Île le symptôme d’une collusion entre le pouvoir temporel et spirituel dans la Russie de Poutine (12).
(11) http://fenetressurcour.blogspot.fr/2009/04/le-canard-vaissie-lassaut-de-lile.html
(12) https://fr.wikipedia.org/wiki/Vladimir_Poutine

Le public et la critique ont été frappés par la beauté des images et par l’atmosphère mystique, appuyés par une musique d’une grande force lyrique, qui se dégagent de ce film hiératique et dépouillé.

Pavel Lounguine
Né le 12 juillet 1949 à Moscou.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pavel_Lounguine

Dmitri Sobolev
http://www.imdb.com/name/nm2379476/

Iouri Arabov
https://fr.wikipedia.org/wiki/Iouri_Arabov

Vladimir Martynov
Né à Moscou le 20 février 1946.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vladimir_Martynov

Piotr Mamonov
Né Piotr Nikolaïevitch Mamonov le 14 avril 1951.
Ancien musicien du groupe moscovite Zvuki Mu ayant œuvré avec Brian Eno...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Piotr_Mamonov

Viktor Soukhoroukov
http://www.imdb.com/name/nm0837744/

Viktoria Isakova
http://www.imdb.com/name/nm1835909/

Nina Ousatova
http://www.imdb.com/name/nm0882267/

Yanna Esipovitch
http://www.imdb.com/name/nm2356938/

Olga Demidova
http://www.imdb.com/name/nm2443243/

extrait(s) de presse

Le Nouvel obs - Le film déroule sa logique tranquille, avec juste ce qu'il faut d'humour et de distance, dans des paysages infinis, sublimes, où l'homme apparaît pour ce qu'il est, qu'il a oublié qu'il était. C'est ainsi, le mariage de la glace et du feu donne naissance à un film incandescent.
La Croix - (...) film magnifique qui est avant tout un portrait de la Russie spirituelle, entre prière du coeur et psaumes maintes fois remâchés.
àVoir-àLire - L'éblouissement formel subjugue le regard. La détresse des personnages isolés avec leurs démons intérieurs nous bouleverse (...) Belle liberté artistique. Beau film métaphysique.
Positif - (...) un bréviaire assez déviant des moeurs monacales.
Critikat - Placé sous le signe du mysticisme, "L’Île" s’annonce comme le film du renouveau...
Le Monde - Pavel Lounguine est un homme de foi. Rien de surprenant à le voir dépeindre les transes mystiques d'un moine orthodoxe dans L'Ile, son nouveau film, impressionnant par sa majesté, la coexistence de l'humilité et de l'indiscipline...
Insolent - (...) il s'agit d'un chef-d'œuvre et d'un film authentiquement chrétien et spécifiquement orthodoxe...
Belle et rebelle - D’une beauté sans égal, ce film est à voir absolument !