familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN

accueil > à l'affiche au cinéma > le voleur de bagdad

le voleur de bagdad

ciné môme - ciné répertoire
The Thief of Bagdad, an arabian fantasy in technicolor
Gb - 1940 - 1h46
sorti en France le 11 avril 1946
Oscar 1941 de la meilleure photographie, meilleure direction artistique (Vincent Korda), meilleurs effets visuels (Lawrence W. Butler, Jack Whitney) et nomination à l'Oscar de la meilleure musique de film.
accessible aux enfants à partir de 8 ans
film - version originale sous-titrée en français
de

Ludwig Berger, Michael Powell, Tim Whelan

scénario : Lajos Biró, Miles Malleson
direction de la photographie : Georges Périnal, Robert Krasker
musique ou chansons : Miklós Rózsa
avec : Conrad Veidt (Jaffar), Sabu (Abu), June Duprez (la princesse de Bassorah), John Justin (Ahmad), Rex Ingram (Djinn), Miles Malleson (le sultan de Bassorah), Morton Selten (le vieux roi), Mary Morris (Halima), Bruce Winston (le marchand), Hay Petrie (l'astrologue), Adelaide Hall (la chanteuse), Roy Emerton (le geôlier), Allan Jeayes (le conteur d'histoires)
séances : semaine du mercredi 10 février 2016
mercredi 10 jeudi 11 vendredi 12 samedi 13 dimanche 14 lundi 15 mardi 16
14:00*
14:00*
14:00
14:00
14:00
séance spéciale :
* L'Agence pour le développement régional du cinéma (Adrc) et l'Association française des cinémas d'Art et d'Essai (Afcae) s'associent à la 4ème édition du festival "Toute la mémoire du monde" organisé par la Cinémathèque française, pour proposer, à partir du 3 février et jusqu'au 8 mars 2016, un « hors-les-murs » dans plus de 20 cinémas Art et Essai en Île-de-France et en régions. http://www.cinematheque.fr/cycle/toute-la-memoire-du-monde-4eme-festival-international-du-film-restaure-268.html
* tarif jeune (- 18 ans) 3,50 €

synopsis

A Bagdad, pendant les années 40, le roi Ahmad est victime d'un complot organisé par son vizir Jaffar. Jeté en prison, le roi y rencontre le jeune voleur Abu, et les deux hommes réussissent à s'enfuir à Basra. Ahmad tombe amoureux de la fille du Sultan. Opposé à cette relation, Jaffar leur tend des pièges machiavéliques, les deux héros commencent alors une épopée fantastique au royaume de la magie...

notes de production

Célèbre superproduction britannique des années 40, Le Voleur de Bagdad reste célèbre pour constituer l’une des meilleures et rares adaptations des fameux contes des Mille et une nuits (1), qui ambitionnait alors d’être un spectacle excitant et chatoyant avec la volonté de régaler tous les publics par sa poésie naïve et ses effets spéciaux novateurs (pour l’époque). A la tête de ce film d’aventures exotiques, on trouve le producteur anglais d’origine hongroise Alexandre Korda (2), sorte de Selznick (3) londonien dont l’importance au sein de l’industrie du cinéma anglais fut considérable des années 30 jusqu’au début des années 50. Sur Le Voleur de Bagdad, Korda fit travailler pas moins de six réalisateurs (dont lui-même), mais son frère Zoltan (4) et le grand directeur artistique William Cameron Menzies (5) ne furent crédités que comme producteurs associés. Officiellement le film est donc signé de l’allemand Ludwig Berger, de l’Américain Tim Whelan et de... Michael Powell. Ce dernier fut engagé suite à la forte déception du producteur démiurge devant les scènes tournées par Ludwig Berger, qui fut si maltraité par Korda qu’il claqua la porte du studio. Les frères Korda retournèrent pour partie les scènes de Berger et Powell fut chargé de nombreuses scènes d’action (comme l’apparition du génie joué par Rex Ingram)...
http://www.dvdclassik.com/critique/le-voleur-de-bagdad-powell-berger-whelan
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Mille_et_Une_Nuits
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_contes_des_Mille_et_Une_Nuits
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexander_Korda
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/David_O._Selznick
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Zoltan_Korda
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/William_Cameron_Menzies

Le tournage s’est déroulé aux Denham film studios (6) dans le Buckinghamshire près de Londres, Gunwalloe et Pembrokeshire coast (7) au Royaume-Uni, ainsi qu’au parc national du Grand Canyon (8) et aux studios United artists (9) aux États-Unis.
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/Denham_Film_Studios
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_national_c%C3%B4tier_du_Pembrokeshire
(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_national_du_Grand_Canyon
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/United_Artists
Dans le film, Abu propose à plusieurs reprises d’aller rejoindre un marin nommé Sinbad (10)(prononcé [sɛ̃bad] dans le doublage français, le « in » étant nasalisé).
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/Sinbad
Le rôle de la princesse avait tout d’abord été confié à Vivien Leigh qui, après avoir obtenu le rôle de Scarlett O’Hara dans Autant en emporte le vent (11), quitta la production.
(11) https://fr.wikipedia.org/wiki/Autant_en_emporte_le_vent_(film)
Le dessin animé Aladdin (12) de Disney et la franchise Prince of Persia (13) sont très inspirés de ce film.
(12) https://fr.wikipedia.org/wiki/Aladdin_(film,_1992)
(13) https://fr.wikipedia.org/wiki/Prince_of_Persia_:_Les_Sables_du_temps_(film)

Le Voleur de Bagdad constitue le premier film de la carrière de John Justin. Celui-ci croisera notamment la route des metteurs en scène David Lean (14) et Henry King (15) par la suite.
(14) http://www.citebd.org/spip.php?film1450
(15) https://fr.wikipedia.org/wiki/Henry_King

Le Voleur de Bagdad de Ludwig Berger, Michael Powell et Tim Whelan est un remake du film Le Voleur de Bagdad (16) réalisé par Raoul Walsh en 1924.
(16) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Voleur_de_Bagdad_(film,_1924)
Deux autres ré-adaptations suivront.
Le Voleur de Bagdad (17) de Arthur Lubin (1961) avec Steve Reeves
(17) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Voleur_de_Bagdad_(film,_1961)
Le Voleur de Bagdad (18) de Clive Donner (1978) avec Roddy McDowall
(18) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Voleur_de_Bagdad_(t%C3%A9l%C3%A9film)
Il y aurait eu également 2 autres adaptations : une de Carl Lamac (19) en 1952 et l’autre de Diane Nerwen (20) sorti en 2003.
(19) http://www.lesgensducinema.com/biographie/LAMAC%20Carl.htm
(20) http://www.imdb.com/name/nm0626317/

Sabu devint avec ce film une star internationale du jour au lendemain. Le producteur avait remarqué le jeune indien dans le film documentaire Elephant boy (21) de Robert Flaherty. Il sera longtemps la seule star d’origine indienne à Hollywood.
(21) https://fr.wikipedia.org/wiki/Elephant_Boy

Ludwig Berger
Né Ludwig Bamberger le 6 janvier 1892 à Mayence, décédé le 18 mai 1969 à Schlangenbad (Hesse).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ludwig_Berger_(r%C3%A9alisateur)

Michael Powell
Né le 30 septembre 1905 à Bekesbourne (Kent), décédé le 19 février 1990 à Avening (Gloucestershire).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Powell

Tim Whelan
Né le 2 novembre 1893 à Cannelton (Indiana), décédé le 12 août 1957 à Beverly Hills.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tim_Whelan

Lajos Biró
Né Lajos Blau le 22 août 18801 à Nagyvárad (Autriche-Hongrie), décédé le 9 septembre 1948 à Londres.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lajos_Bir%C3%B3

Miles Malleson
Né le 25 mai 1888 à Croydon (Surrey), décédé le 15 mars 1969 à Londres.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Miles_Malleson

Georges Périnal
Né à Paris en 1897, décédé à Londres le 23 avril 1965.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_P%C3%A9rinal

Robert Krasker
Né le 13 août 19131 à Perth (Australie), décédé le 16 août 1981 à Londres.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Krasker

Miklós Rózsa
Né le 18 avril 1907 à Budapest, décédé le 27 juillet 1995 à Los Angeles.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mikl%C3%B3s_R%C3%B3zsa

Conrad Veidt
Né Hans Walter Conrad Weidt le 22 janvier 1893 à Potsdam (Allemagne), décédé le 3 avril 1943 à Hollywood.
Il aura joué dans plus de cent films, dont plusieurs sont devenus de grands classiques...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Conrad_Veidt

Sabu
Né Sabu Dastagir le 27 janvier 1924 à Mysore (Inde), décédé le 2 décembre 1963 à Los Angeles.
Nommé dans le 238e des 480 souvenirs cités par Georges Pérec dans Je me souviens...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sabu_(acteur)

June Duprez
Née à Teddington (Gb) le 14 mai 1918, décédée à Londres le 30 octobre 1984.
https://fr.wikipedia.org/wiki/June_Duprez

John Justin
Né John Justinian de Ledesma le 24 novembre 1917 à Londres où il est décédé le 29 novembre 2002.
https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Justin

Rex Ingram
Né Reginald Rex Clifford Ingram le 20 octobre 1895 à Cairo (Illinois), décédé le 19 septembre 1969 à Los Angeles.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rex_Ingram_(acteur)

Miles Malleson
Né le 25 mai 1888 à Croydon (Surrey), décédé le 15 mars 1969 à Londres.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Miles_Malleson

Morton Selten
http://www.imdb.com/name/nm0783527/

Mary Morris
http://www.imdb.com/name/nm0606783/

Bruce Winston
http://www.imdb.com/name/nm0935565/

Hay Petrie
http://www.imdb.com/name/nm0677961/

Adelaide Hall
Née le 20 octobre 1901 à New York, décédée le 7 novembre 1993 à Londres.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Adela%C3%AFde_Hall

Roy Emerton
Né le 9 octobre 1893 à Burford (Gb), décédé le 30 novembre 1944 à Londres.
http://www.imdb.com/name/nm0256276/

Allan Jeayes
Né le 19 janvier 1885 à Londres, où il est décédé le 20 septembre 1963.
http://www.imdb.com/name/nm0420011/

extrait(s) de presse

Dvd classik - (...) une œuvre éminemment sympathique, ainsi qu'une curiosité du fait de sa rareté au sein d'un cinéma anglais habituellement peu versé dans la fantaisie débridée.
Télérama - Si vos enfants ont aimé "Aladdin", des studios Disney, qu'ils regardent "Le Voleur de Bagdad" : ils verront la même histoire, en chair, en os, magie et Technicolor véritables.
Critikat - (...) ce film d’aventures réputé pour son emploi du Technicolor et des effets spéciaux mêle plusieurs contes des "Mille et une nuits".
Sens critique - Coloré dans sa photographie, costumes grandiloquents, décors titanesques, tout est là pour enflammer l'imagination.
Celluloïdz - (...) à faire découvrir aux générations futures, bref, un de ses bijoux intemporels à transmettre comme un héritage précieux.
Cinédingue - Un film enchanteur !
Cinéphilia - Véritablement destiné au jeune public, "Le Voleur de Bagdad" est plus un grand divertissement, plutôt qu’une œuvre de cinéma.
dvd pas cher - Francis Ford Coppola (...) déclarera son amour pour ce film qu'il classe comme le meilleur film de Michaël Powell...