jodorowsky’s dune - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > jodorowsky’s dune

jodorowsky’s dune

Usa - 2013 - 1h25
sorti en France le 16 mars 2016
Quinzaine des réalisateurs Cannes 2013.
documentaire - version originale sous-titrée en français
de

Frank Pavich

direction de la photographie : David Cavallo
musique ou chansons : Kurt Stenzel
avec : Alejandro Jodorowsky, Michel Seydoux, H.R. Giger, Brontis Jodorowsky, Richard Stanley, Drew McWeeny, Gary Kurtz, Nicolas Winding Refn, Chris Foss, Devin Faraci, Diane O’Bannon, Christian Vander, Jean-Pierre Vignau, Amanda Lear, Dan O'Bannon
séances : semaine du mercredi 27 janvier 2016
mercredi 27 jeudi 28 vendredi 29 samedi 30 dimanche 31 lundi 1er mardi 2
21:00*
séance spéciale :
* avant-première présentée par "Hidden circle" & Rurik Sallé ("Distorsion") en partenariat avec "Nour films" dans le cadre du festival de la bande dessinée - tarif préférentiel 3,50 €
séances : semaine du mercredi 4 mai 2016
mercredi 4 jeudi 5 vendredi 6 samedi 7 dimanche 8 lundi 9 mardi 10
21:00*
séance spéciale :
* ciné mardi : "l’univers de Jodo" - film couplé avec "La Montagne sacrée" - tarif préférentiel 2 films = 7 € - soirée animée avec Hidden circle
séances : semaine du mercredi 11 mai 2016
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
16:10
16:10
16:10*
séance spéciale :
* dimanche 16h10 dernière séance

synopsis

En 1975, le producteur français Michel Seydoux propose à Alejandro Jodorowsky une adaptation très ambitieuse de "Dune" au cinéma. Ce dernier, déjà réalisateur des films cultes "El Topo" et "La Montagne sacrée", accepte. Il rassemble alors ses "guerriers" artistiques, dont Jean Giraud (Moebius), Dan O'Bannon, Hans-Ruedi Giger et Chris Foss qui vont être de toutes les aventures cinématographiques de science-fiction de la fin du siècle ("Star Wars", "Alien", "Blade Runner", "Total recall" etc.). L'équipe de production recherche 5 millions de dollars pour finaliser le budget et se heurte à la peur des studios hollywoodiens qui craignent le tempérament de Jodorowsky...

notes de production

Avant qu’Alexandro Jodorowsky ne s’attache à la mise en œuvre de la réalisation de Dune, il existait déjà deux projets d’adaptation : le premier par la société de production de Arthur P. Jacobs (1), et le second, britannique, aurait été initié par Patrick McGoohan (2). Ces projets ne verront évidemment jamais le jour. Jacobs mourant en 1972 et McGoohan abandonnant le projet...
http://www.scifi-universe.com/dossiers/40/jodorowsky-s-dune
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Arthur_P._Jacobs
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_McGoohan

Après La Montagne sacrée (3), Michel Seydoux propose à Alejandro Jodorowsky de produire son prochain film. Alejandro Jodorowsky se lance alors dans son projet le plus ambitieux : l’adaptation du roman Dune (4) de Frank Herbert. Il travaille avec les artistes Jean Giraud (5), H. R. Giger et Chris Foss sur les aspects visuels, ainsi qu’avec le spécialiste des effets spéciaux Dan O’Bannon. Il prévoit alors que la musique serait composée par Pink Floyd (6) et Magma (7). La distribution comprendrait David Carradine (8) (Leto Atréides), Salvador Dalí (9)(empereur Padishah Shaddam IV), Orson Welles (10) (Baron Vladimir Harkonnen), Mick Jagger (11) (Feyd-Rautha Harkonnen), Brontis Jodorowsky (Paul Atréides), Udo Kier (12) (Piter de Vries), Amanda Lear (Princesse Irulan).
(3) http://www.citebd.org/spip.php?film1683
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Dune_(roman)
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Giraud
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/Pink_Floyd
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Magma_(groupe)
(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/David_Carradine
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/Salvador_Dal%C3%AD
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/Orson_Welles
(11) https://fr.wikipedia.org/wiki/Mick_Jagger
(12) http://www.citebd.org/spip.php?film949

Lorsque l’équipe de production recherche 5 millions de dollars pour finaliser le budget, elle se heurte au refus des studios hollywoodiens qui craignent le tempérament de Jodorowsky. Il veut également faire jouer son jeune fils, Brontis, prêt à se lancer dans l’aventure. Malheureusement, le projet tourne court, faute de producteurs, et ce malgré l’implication folle de l’équipe pendant deux ans, incluant la création de costumes, du script et plus de 3000 storyboard (13) déjà réalisés.
(13) https://fr.wikipedia.org/wiki/Storyboard

Le Dune de Jodorowsky est un film qui n’existe pas et pourtant il a bel et bien eu une influence, une descendance cinématographique, et même des fans. Paradoxalement, le film est peut-être même plus aimé que la version définitive confiée à Lynch ! Ce que Pavich parvient à prouver avec son film, c’est que finalement Jodorowsky a presque réussi son coup : il a bel et bien créé une œuvre monstre et culte. En nous donnant à toucher du doigt ce non-film, Jodorowsky’s Dune nous parle finalement de l’amour fou que peut susciter le cinéma, que l’on soit d’un côté ou l’autre de la caméra. Passionnant du début à la fin.
http://www.filmdeculte.com/cinema/film/Jodorowskys-Dune-4935.html

Jodorowsky’s Dune a été présenté à la Quinzaine des réalisateurs (14) du festival de Cannes 2013, et également aux festivals de Telluride, Toronto, Londres, Tokyo, Brighton, Sitges, Munich ainsi qu’aux Utopiales (15). Autant dire que le film a eu le temps de parcourir la planète de long en large.
(14) https://fr.wikipedia.org/wiki/Quinzaine_des_r%C3%A9alisateurs
(15) https://fr.wikipedia.org/wiki/Utopiales

Tiré du roman de Frank Herbert de 1965, qui est considéré comme l’un des plus grands classiques de la science-fiction avec les œuvres d’Asimov (16), Dune (17) est à l’origine une planète, qui, dans l’univers de science-fiction qui constitue le roman d’Herbert, est la seule à pouvoir fournir un étrange stimulant psychique au reste de la galaxie, appelé Epice. C’est la denrée la plus recherchée du cosmos, et le roman raconte les pouvoirs qu’un jeune garçon acquerra grâce à celui-ci.
(16) https://fr.wikipedia.org/wiki/Isaac_Asimov
(17) https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_de_Dune

C’est finalement David Lynch qui récupère le projet en 1984, après que Ridley Scott l’ait abandonné pour Blade runner (18). Le réalisateur de Sailor et Lula (19) finira par renier le film dont il n’aura pas réussi à obtenir le final cut (20). Dune obtient pourtant un Oscar pour le meilleur son mais son accueil est très mitigé. De plus, la superproduction monstrueuse de 45 millions de dollars ne rentre même pas dans ses frais et implique la suppression des deux sequels prévus par la production, que devait réaliser Lynch. Finalement, Frank Herbert dira avoir apprécié le film, fidèle à son roman.
(18) http://www.citebd.org/spip.php?film1557
(19) https://fr.wikipedia.org/wiki/Sailor_et_Lula
(20) https://fr.wikipedia.org/wiki/Final_cut_(cin%C3%A9ma)

Alors que l’adaptation de Dune par Jodorowsky est abandonnée, son équipe technique se dirige vers d’autres productions et réutilise des éléments initialement prévus pour le film du Chilien. Moebius et Giger vont travailler sur Alien (21), le storyboard est plagié pour Star wars IV : un nouvel espoir (22) et le projet en lui-même lance une mode du film de science-fiction qu’Hollywood n’avait jamais connu jusqu’alors.
(21) https://fr.wikipedia.org/wiki/Alien_(film)
(22) https://fr.wikipedia.org/wiki/Star_Wars,_%C3%A9pisode_IV_:_Un_nouvel_espoir

Le film est par la suite adapté en jeu vidéo de deux volets, puis en série télévisée (24). En 2011, une relance du projet est faite par la Paramount (25), et une nouvelle version de Dune aurait dû voir le jour, d’abord réalisée par Peter Berg (26), puis Pierre Morel (27), mais encore une fois, l’adaptation est abandonnée.
(24) https://fr.wikipedia.org/wiki/Dune_(mini-s%C3%A9rie)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Enfants_de_Dune_(mini-s%C3%A9rie)
(25) https://fr.wikipedia.org/wiki/Paramount_Pictures
(26) https://fr.wikipedia.org/wiki/Peter_Berg
(27) https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Morel_(cin%C3%A9aste)

Loin de présenter le film avorté comme un échec, Frank Pavich décida avec Jodorowsky de montrer à quel point son projet avait pu influencer toute une époque. Il revient à travers une série d’interviews sur la genèse de Dune, sur la poursuite d’un rêve que fut ce film. C’est avec les protagonistes même de cette aventure qu’il en discute, de Chris Foss à Gary Kurtz en passant par Jodorowsky et son fils. Seul Moebius manque à l’appel, décédé en 2012, avec lequel le cinéaste chilien avait travaillé, notamment sur la bande-dessinée L’Incal (28). Refn (Drive) est par contre présent en tant qu’admirateur incontesté du réalisateur et participe à la reconstruction virtuelle de ce chef d’œuvre invisible. Après tout, Frank Herbert n’a-t-il pas écrit dans Les Yeux d’Heisenberg (29), le changement est la seule loi universelle. Le projet ne pouvait et ne devait donc qu’évoluer au cours du temps, pour arriver jusqu’à ce documentaire retraçant l’une des plus grandes épopées cinématographiques de notre temps.
(28) https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Incal
(29) http://www.critique-livre.fr/litterature/les-yeux-dheisenberg-de-frank-herbert-1966/

Entretien avec Alejandro Jodorowsky
Vous avez des regrets ? Des idées qui n’ont pas abouti ? On pense évidemment à "Dune".
Je n’ai pas de regrets. Mes films ne sont certainement pas ce que j’ai voulu faire, mais ce que j’ai pu faire. Le maximum de ce que j’ai pu réaliser. Les choses seraient différentes si j’avais 100 000 000 $, mais je ne les aurai jamais. Je me suis donc contenté de faire ce que j’ai pu...
http://www.dvdclassik.com/article/entretien-avec-alejandro-jodorowsky

Frank Pavich
http://www.imdb.com/name/nm0667650/

David Cavallo
http://www.imdb.com/name/nm2653894/

Alejandro Jodorowsky
voir fiche du film La Danza de la realidad
http://www.citebd.org/spip.php?film1189

Michel Seydoux
Né Seydoux-Fornier de Clausonne le 11 septembre 1947 à Paris.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Seydoux

H.R. Giger
Né Hans Ruedi (à l’origine Rudolf) Giger à Coire (Suisse), décédé le 5 février 1940 le 12 mai 2014 à Zurich.
Génial créateur de la créature et du vaisseau étranger du film Alien...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hans_Ruedi_Giger

Brontis Jodorowsky
Né le 27 octobre 1962 à Mexico.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Brontis_Jodorowsky

Richard Stanley
Né à Fish Hoek (Afrique du sud) le 22 novembre 1966.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Stanley

Drew McWeeny
http://www.imdb.com/name/nm1055848/

Gary Kurtz
voir fiche du film Dark crystal
http://www.citebd.org/spip.php?film498

Nicolas Winding Refn
voir fiche du film Drive
http://www.citebd.org/spip.php?film753

Chris Foss
Né le 16 mars 1946 à Bailliage de Guernesey.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Chris_Foss

Devin Faraci
http://www.imdb.com/name/nm2634075/

Diane O’Bannon
http://www.imdb.com/name/nm4109115/

Christian Vander
Né le 21 février 1948 à Nogent-sur-Marne.
Excellent batteur au niveau international, notamment pour son travail au sein du groupe Magma...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Vander

Amanda Lear
https://fr.wikipedia.org/wiki/Amanda_Lear

Dan O’Bannon
Né Daniel Thomas O’Bannon le 30 septembre 1946 à Saint-Louis (Missouri), décédé le le 17 décembre 2009 à Los Angeles.
Débute comme scénariste sur Dark star, le premier film de John Carpenter...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dan_O%27Bannon

extrait(s) de presse

Film de culte - "Jodorowsky’s Dune" est à la fois passionnant, émouvant et hilarant.
Abus de ciné - Le documentaire révèle avec la plus grande affection, toute la folie créatrice et la personnalité passionnée de Jodorowky ainsi que son amour le plus dévoué à ce projet pharaonique...
GeeKroniques - (...) c’est absolument à voir si vous êtes fans de SF, de dessins, vous allez en prendre plein les yeux et découvrir un pan un peu « caché » de l’histoire du cinéma...
Le Blog du cinéma - "Jodorowsky's Dune" est un film passionnant sur une oeuvre qui ne verra jamais le jour mais qui n’en demeure pas moins fondatrice de la culture telle qu’on la connaît maintenant...
Gentlegeek - Et si "Dune" n’avait pas été ce navet Lynchien, mais bien un film d’une toute autre envergure ? C’est ce que nous propose d’explorer "Jodorowsky’s Dune"...
Graw - La vison du documentaire, outre ces visions incroyables données par le truchement des très belles animatiques, reste fortement conseillé pour constater qu'hier comme aujourd'hui, créer un univers reste une bataille féroce plus souvent perdue que gagnée...
Capture mag - (...) les cinéphiles de tous bords se doivent de voir "Jodorowsky’s Dune"...
Cinema teaser - Et "Jodorowsky’s Dune" de s’afficher en documentaire indispensable pour tout cinéphile, ne serait-ce que pour la façon dont il démontre l’influence que le "Dune" de Jodo a eu sur la SF hollywoodienne depuis quarante ans...