the visit, une rencontre extraterrestre - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > the visit, une rencontre extraterrestre

the visit, une rencontre extraterrestre

Ziyaret
Norvège, Danemark, Irlande, Finlande - 2015 - 1h23
sorti en France le 4 novembre 2015
documentaire - version originale sous-titrée en français
de

Michael Madsen

scénario : Michael Madsen
direction de la photographie : Heikki Färm
musique ou chansons : Karsten Fundal
séances : semaine du mercredi 30 décembre 2015
mercredi 30 jeudi 31 vendredi 1er samedi 2 dimanche 3 lundi 4 mardi 5
20:45*
séance spéciale :
* mardi fantastique : rencontres… d’ailleurs ? - tarif préférentiel : 2 films = 7 € (couplé avec "Invasion Los Angeles") - en partenariat avec Hidden circle

synopsis

Avec le "Bureau des affaires spatiales de l’Onu" et des experts d’agences spatiales, le film explore le scénario d’un premier contact. Un voyage au-delà de la perspective terrienne, dévoilant les peurs, les espoirs et les rites d’une espèce contrainte à faire face à la fois à la vie extraterrestre et à sa propre image...

notes de production

Michael Madsen est un documentariste danois. Ce cinéaste est souvent confondu avec un autre Michael Madsen (1), l’une des gueules du cinéma hollywoodien, avec qui il n’a de commun que le nom et prénom. Son premier long-métrage Himmelnattens kejser - en film om synlighed a été tourné au Japon. Il s’agit d’un documentaire-enquête autour de la légende présumée d’un homme aveugle qui aurait été empereur du royaume du Soleil Levant en l’an 900 après Jésus-Christ.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Madsen

The Visit, une rencontre extraterrestre, ce mockumentary (2) (un faux documentaire ou plutôt dans le cas présent une simulation), a été diffusé en avant-première mondiale au festival de Sundance en 2015.
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Documentaire_parodique

Pour réaliser son documentaire, Michael Madsen s’est énormément inspiré du chef-d’œuvre de la science-fiction 2001 : l’odyssée de l’espace (3) du fameux Stanley Kubrick. Le cinéaste a avoué admirer la précision visuelle et le message caché derrière les images du film du célèbre réalisateur. Madsen a aussi utilisé la musique orchestrale, Le Beau Danube bleu (4) de Johann Strauss pour la bande sonore de son long-métrage, un autre point commun avec 2001 : l’odyssée de l’espace.
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/2001,_l%27Odyss%C3%A9e_de_l%27espace
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Beau_Danube_bleu

Pour les besoins de son long-métrage, Michael Madsen est allé à Vienne pour rencontrer les experts du Bureau des affaires spatiales des Nations unies (5), un organisme chargé de favoriser la coopération internationale aux fins des utilisations pacifiques de l’espace intersidéral. Il a aussi interrogé des ingénieurs de la Nasa (6) et des officiers haut-gradés de l’armée américaine pour savoir comment les autorités réagiraient en cas de rencontre avec une civilisation extraterrestre.
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Bureau_des_affaires_spatiales_des_Nations_unies
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/National_Aeronautics_and_Space_Administration

Entretien avec Michael Madsen
Pourquoi avoir choisi de réaliser des films documentaires plutôt que des fictions ?
Les premiers projets artistiques que j’ai réalisés prenaient place dans l’espace public et créaient eux-mêmes leur propre espace, au moyen du son notamment.
J’ai par exemple installé un système sonore sur le Rådhuspladsen, la place de la mairie de Copenhague, qui créait une zone sonore de 900 m² autour de lui. Une autre fois, j’ai investi 44 conteneurs échoués sur le rivage pour y installer une exposition artistique.
La réalité m’intéresse, ainsi que tout ce qui la façonne, et je suis assez peu enclin à inventer des choses fictives. Je m’attache aux liens qu’entretiennent les choses avec la réalité, et j’aime quand la réalité devient autre chose, ou peut être interprétée d’une façon nouvelle. Les films documentaires sont ainsi pour moi l’opportunité d’explorer la réalité et d’essayer de comprendre ce qu’elle est. Pour faire court...

http://www.ulyces.co/nicolas-prouillac/interview-michael-madsen-into-eternity-the-visit/

Michael Madsen
http://www.imdb.com/name/nm1378517/

Heikki Färm
http://www.imdb.com/name/nm0299623/

Karsten Fundal
http://www.imdb.com/name/nm2370189/

extrait(s) de presse

Première - On retrouve ses fascinants travellings et ses ralentis irrespirables dans The Visit..., qui pousse le concept encore plus loin en faisant jouer leurs propres rôles à des individus censés faire face à l’arrivée d’extraterrestres sur Terre. (...) Fascinant.
Télérama - Malgré ses maladresses (hommages appuyés à 2001 : l'odyssée de l'espace), le film invite à la rêverie. Et rappelle que la « rencontre du troisième type » n'est pas totalement farfelue pour les experts.
Film de culte - (...) le film offre une conclusion plutôt inattendue, d'une amertume qui donne au film toute sa singularité.
Ciné chronicle - (...) Le film réussit à regrouper des intervenants convaincants, ayant tous des rôles et des postes importants, qui sont de toutes les origines, venant des quatre coins du monde...