fog - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > fog

fog

The Fog
Usa - 1980 - 1h29
sorti en France le 19 mars 1980
Prix de la critique Festival du film fantastique Avoriaz 1980
interdit aux moins de 12 ans
film - version originale sous-titrée en français
de

John Carpenter

scénario : John Carpenter, Debra Hill
direction de la photographie : Dean Cundey
musique ou chansons : John Carpenter
avec : Adrienne Barbeau (Stevie Wayne), Jamie Lee Curtis (Elizabeth Solley), Janet Leigh (Kathy Williams), John Houseman (M. Machen), Tom Atkins (Nick Castle), James Canning (Dick Baxter), Charles Cyphers (Dan O'Bannon), Hal Holbrook (Père Malone), Rob Bottin (Blake), Tommy Lee Wallace (un fantôme), Debra Hill (non créditée), Jim Haynie (Hank Jones), John Strobel (épicier), Darrow Igus (Mel Sloan), Bill Taylor (barman), Fred Franklyn (Ashcroft), Nancy Loomis (Sandy Fadel), Ty Mitchell (Andy Wayne), John F. Goff (Al Williams), George 'Buck' Flower (Tommy Wallace), Darwin Joston (Dr. Phibes), John Carpenter (Bennett, l'assistant à l'église)
séances : semaine du mercredi 30 septembre 2015
mercredi 30 jeudi 1er vendredi 2 samedi 3 dimanche 4 lundi 5 mardi 6
18:30*
séance spéciale :
* Ciné mardi : "coup de chapeau à John Carpenter" - couplé avec "New York 1997" - tarif préférentiel : 2 films = 7 € - en partenariat avec Hidden circle

synopsis

En Californie du Nord, le petit village de pêcheurs Antonio Bay est sur le point de célébrer son centenaire. Mais la quiétude de la ville est perturbée par de mystérieux événements, dont le meurtre horrible de trois pêcheurs locaux, accompagné par un étrange brouillard lumineux qui s'étend sur terre et sur mer. Le prêtre de la localité, le père Malone, découvre le journal de son grand-père, qui contient un sombre secret inconnu des habitants actuels la ville...

notes de production

En France je suis considéré comme un auteur, en Allemagne comme un metteur en scène, en Angleterre comme un réalisateur de films d’horreur, et aux Usa comme un fainéant.
John Carpenter
http://www.iletaitunefoislecinema.com/memoire/2136/john-carpenterune-mise-en-scene-du-menacant

En sus d’être compositeur et metteur en scène, John Carpenter fait parfois l’acteur sur certains de ses films. Dans Fog, comme dans Starman (1) ou même Le Village des damnés (2), il fait des apparitions sous le pseudonyme de Rip Haight.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Starman_%28film%29
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Village_des_damn%C3%A9s_%28film,_1995%29

Une fois n’est pas coutume, John Carpenter a composé la musique de Fog. Le cinéaste, polyvalent, est derrière la musique de pratiquement tous ses films, à l’exception de The Thing (3) confiée à Ennio Morricone.
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Thing_%28film,_1982%29

Fog multiplie les clins d’œil aux maîtres du genre que ce soit à Edgar Allan Poe (4) avec la citation en ouverture ou des références à l’univers de Howard Phillips Lovecraft (5). De la même façon, on peut suggérer que le choix de la ville de Bodega bay (6) pour tourner l’action n’est pas fortuit. En effet, cette ville portuaire est célèbre depuis que Alfred Hitchcock y a tourné Les Oiseaux (7). Par ailleurs, on peut percevoir un hommage à Clint Eastwood dans les revenants vengeurs de Fog qui évoquent le rôle que Clint incarnait dans L’Homme des hautes plaines (8), à savoir un homme-fantôme qui venait régler ses comptes avec ses assassins.
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_Allan_Poe
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/H._P._Lovecraft
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/Bodega_Bay
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Oiseaux_%28film%29
(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/L’Homme_des_Hautes_Plaines

La grande difficulté durant le tournage de Fog fut les prises de vues mettant en scène le brouillard. Dans le film, il joue un rôle crucial puisque annonçant la présence fantomatique des victimes d’Antonio bay. Problème : en utilisant une fumée projetée sous pression par des appareils conséquents, le brouillard avait tendance à se disperser trop rapidement ; ce qui ne permettait pas une installation durable. Pour résoudre ses problèmes, le cinéaste s’adressa à A & A special effects (9). l’une des meilleures firmes spécialisées dans ce domaine.
(9) http://www.imdb.com/company/co0049370/

Selon John Carpenter, le premier montage de Fog était un ratage complet. Pour améliorer la qualité du film, le réalisateur d’Halloween (10) a dû retourner une partie du film ainsi que refaire intégralement la bande-sonore et la musique.
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Nuit_des_masques

L’idée du film s’inspire partiellement du film britannique de science-fiction The Trollenberg terror (11) sorti en 1956, dans lequel des monstres se cachent dans les nuages. Carpenter aurait aussi été inspiré par une visite à Stonehenge (12) avec Debra Hill, alors qu’ils étaient en promo pour Assaut (13), où il y avait du brouillard. Par ailleurs, l’intrigue concernant le naufrage du bateau est inspirée d’une histoire ayant eu lieu à Goleta (14) au XIXe siècle.
(11) http://www.cinemafantastique.net/Trollenberg-Terror-The.html
(11) https://fr.wikipedia.org/wiki/Stonehenge
(13) https://fr.wikipedia.org/wiki/Assaut_%28film%29
(14) https://fr.wikipedia.org/wiki/Goleta

Le film est produit par Avco-Embassy (15), avec qui le réalisateur a eu deal de deux films. Le studio produira ensuite New York 1997 (16).
(15) http://www.imdb.com/company/co0066770/
(16) http://www.citebd.org/spip.php?film1544

Adrienne Barbeau, l’épouse de l’époque de Carpenter, tient le rôle principal de Fog. Ils s’étaient rencontré en 1978 sur le tournage du téléfilm Meurtre au 43e étage (17).
(17) https://fr.wikipedia.org/wiki/Meurtre_au_43e_%C3%A9tage

Tom Atkins, un ami de Barbeau, fut comme Nick Castle (18), un proche collaborateur de Carpenter. Atkins avait fait ses débuts avec le réalisateur de La Nuit des masques. Leur collaboration suivra avec New York 1997 et Halloween 3 : le sang du sorcier (19).
(18) http://www.citebd.org/spip.php?film1544
(19) https://fr.wikipedia.org/wiki/Halloween_3

Après La Nuit des masques (10), John Carpenter choisit pour le rôle d’Elizabeth l’une de ses actrices fétiches : Jamie Lee Curtis. L’actrice commente : ce que j’aime avec John, c’est qu’il me laisse explorer différents aspects de moi-même. Je suis pourrie gâtée maintenant. Mon réalisateur suivant sera déçu.

La mère de Jamie Lee Curtis, la mythique Janet Leigh, héroïne de Psychose (20) d’Alfred Hitchcock a également été retenue au casting dans un des rôles principaux.
(20) https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychose_%28film%29

Une actrice qui avait déjà travaillé avec John Carpenter et Jamie Lee Curtis dans La Nuit des masques (10), Nancy Kyes, joue un des rôles principaux dans ce film.

Fog était doté d’un budget de 1 000 000 $. Ce maigre budget n’empêcha pas John Carpenter de choisir de tourner le film dans un format large anamorphosé (21). Le tournage débuta en avril 1979 et s’acheva en mai 1979. Il a lieu aux Raleigh studios (22) à Hollywood (23) (pour les scènes d’intérieur), à Point Reyes (24) (pour les scènes du phare), ainsi qu’à Altadena (25), Bodega bay (6), Sierra Madre (26) et dans le quartier de Van Nuys (27) à Los Angeles.
(21) https://fr.wikipedia.org/wiki/Format_large_anamorphos%C3%A9
(22) https://fr.wikipedia.org/wiki/Raleigh_Studios
(23) https://fr.wikipedia.org/wiki/Hollywood
(24) https://fr.wikipedia.org/wiki/Point_Reyes
(25) https://fr.wikipedia.org/wiki/Altadena
(26) https://fr.wikipedia.org/wiki/Sierra_Madre_%28Californie%29
(27) https://fr.wikipedia.org/wiki/Van_Nuys

À sa sortie, le film reçu un accueil mitigé, mais fut un succès commercial. Roger Ebert (28) commente dans son étude que ce n’est pas un grand film, mais c’est un grand Carpenter. Il est maintenant considéré, comme par Carpenter, comme un film classique d’horreur mineur. Carpenter lui-même a déclaré que ce n’est pas son film préféré en raison des modifications et du faible budget du film. C’est une des raisons pour lesquelles il a accepté le remake de 2005 (voir ci-dessous).
(28) https://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Ebert

Le film a fait l’objet d’un remake mis en scène par Rupert Wainwright, sorti en 2005, sur un scénario écrit par Cooper Layne et dans les rôles principaux Tom Welling et Maggie Grace. Le producteur David Foster avait adoré le film original et gardait un excellent souvenir de sa collaboration avec John Carpenter sur la production de The Thing. Quand il a contacté ce dernier et sa partenaire Debra Hill, aujourd’hui décédée, pour réaliser une nouvelle version de Fog, le cinéaste s’est montré enthousiaste mais a refusé d’en être le réalisateur. Il explique : je trouvais que cela aurait plus de sens de confier la réalisation à un regard neuf. Je faisais confiance à David. C’est pourquoi Debra et moi lui avons donné notre accord pour qu’il prenne la tête du projet.

Pour un budget de 18 000 000 $, le film rapporta seulement 29 511 112 $ et se fit descendre par la critique et le public. Mad movies (29) déclare : le plus impressionnant reste finalement qu’à l’heure où l’horreur hardcore et réaliste (...) refait surface dans les esprits hollywoodiens, ce Fog là ne cherche même pas à faire peur à ses éventuels spectateurs. Le magazine Première est quant à lui plus cru : réalisé par le manchot déjà responsable de Stigmata (30), le Fog 2006 (31) est aussi flippant qu’un brumisateur et joué par des acteurs expressifs comme des Playmobil (32).
(29) https://fr.wikipedia.org/wiki/Mad_Movies
(30) https://fr.wikipedia.org/wiki/Stigmata_%28film,_1999%29
(31) https://fr.wikipedia.org/wiki/Fog_%28film,_2005%29
(32) https://fr.wikipedia.org/wiki/Playmobil

Ce rapprochement avec Les Oiseaux est une suggestion qui m’a été faite, parce que ces deux films ont été tournés dans la même ville de Caroline du Nord, j’imagine. Vous voyez d’autres raisons ? Tant mieux, vous devez être beaucoup plus malin que moi. Mon premier choix était un film dont la copie est introuvable, intitulé The Crawling eye (33) [une histoire de décapitations en Suisse et de nuage radioactif, réalisée par Quentin Lawrence en 1958, ndlr]. Si vous le voyez, vous comprendrez d’où vient Fog.
http://next.liberation.fr/cinema/2013/11/26/on-reflet-le-match-avec-carpenter_962201
http://www.imdb.com/title/tt0052320/
(33) http://www.imdb.com/title/tt0052320/

Entretien avec John Carpenter
L’attaque de la vieille église à la fin de "Fog" m’a fait penser à une séquence similaire dans "Quand les tambours s’arrêteront", un western d’Hugo Fregonese produit par Val Lewton et qui possède une atmosphère nocturne et claustrophobe proche d’un film d’horreur. Connaissez-vous ce film et avez-vous été influencé par les productions Val Lewton pour "Fog" et vos autres longs métrages ?
...je dois avouer que je ne suis pas un grand admirateur de Val Lewton (34), même si j’ai réutilisé en la modifiant la scène du « Lewton-bus » (John Carpenter fait allusion à l’entrée soudaine et imprévue dans le champ d’un autobus à la fin d’une séquence d’angoisse dans La Féline (35), provoquant la frayeur du spectateur, ndr.) Quand vous voyez The Crawling eye (33), vous constatez que lorsque les nuages approchent, des choses terribles se produisent. Dans Fog, quand le brouillard arrive, des choses terribles se produisent. J’apprécie le rapprochement avec Quand les tambours s’arrêteront (36), qui est à mon avis un western très sous-estimé. En y réfléchissant bien, je ne suis pas sûr que Fog soit si suggestif que cela. Les films d’horreur produits par Val Lewton étaient parfois suggestifs jusqu’à l’anémie...
http://www.arte.tv/sites/fr/olivierpere/2014/01/17/fog-entretien-avec-john-carpenter/
(34) https://fr.wikipedia.org/wiki/Val_Lewton
(35) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_F%C3%A9line_%28film,_1942%29
(36) https://fr.wikipedia.org/wiki/Quand_les_tambours_s’arr%C3%AAteront

John Carpenter
Né le 16 janvier 1948 à Carthage dans (État de New York).
https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Carpenter

Debra Hill
Née le 10 novembre 1950 à Haddonfield (New Jersey), décédée le 7 mars 2005 à Los Angeles.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Debra_Hill

Dean Cundey
Né le 12 mars 1946 à Alhambra (Californie).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dean_Cundey

Adrienne Barbeau
Née le 11 juin 1945 à Sacramento (Californie).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Adrienne_Barbeau

Jamie Lee Curtis
Née le 22 novembre 1958 à Los Angeles.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jamie_Lee_Curtis

Janet Leigh
Née Jeanette Helen Morrison le 6 juillet 1927 à Merced (Californie), décédée le 3 octobre 2004 à Beverly Hills.
Inoubliable Susan Vargas dans La Soif du mal de Orson Welles et Marion Crane dans Psychose de Alfred Hitchcock...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Janet_Leigh

John Houseman
Né Jacques Haussmann le 22 septembre 1902 à Bucarest et décédé le 31 octobre 1988 à Malibu.
https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Houseman

Tom Atkins
Né le 13 novembre 1935 à Pittsburgh.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tom_Atkins

James Canning
Né le 2 juillet 1946 à Chicago.
http://www.imdb.com/name/nm0134110/

Charles Cyphers
Né le 28 juillet 1939 à Niagara falls.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Cyphers

Hal Holbrook
Né le 17 février 1925 à Cleveland.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hal_Holbrook

Rob Bottin
Né le 1er avril 1959 à El Monte.
Célèbre pour ses effets spéciaux...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rob_Bottin

Tommy Lee Wallace
Né en 1949 à Somerset (Kentucky).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tommy_Lee_Wallace

Jim Haynie
http://www.imdb.com/name/nm0371579/

John Strobel
http://www.imdb.com/name/nm0834701/

Darrow Igus
http://www.imdb.com/name/nm0407283/

Bill Taylor
http://www.imdb.com/name/nm0852041/

Fred Franklyn
http://www.imdb.com/name/nm0291582/

Nancy Loomis
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nancy_Kyes

Ty Mitchell
http://www.imdb.com/name/nm0593792/

John F. Goff
http://www.imdb.com/name/nm0055634/

George ’Buck’ Flower
Né le 28 octobre 1937 à Milton-Freewater (Oregon), décédé le 18 juin 2004 à Los Angeles.
https://fr.wikipedia.org/wiki/George_Buck_Flower

Darwin Joston
Né Francis Darwin Solomon le 9 décembre 1937 à Winston-Salem où il est décédé le 1er juin 1998.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Darwin_Joston

extrait(s) de presse

àVoir-àLire - En allant droit à l’essentiel, John Carpenter a signé un petit bijou qui a de plus en plus d’adeptes de par le monde, et ce n’est que justice.
Devil dead - "The Fog" reste encore de nos jours parmi ce que le cinéma fantastique peut nous offrir de mieux...
Les Inrocks - Cette histoire fantastique à l’ancienne, placée sous le haut patronage d’Edgar Allan Poe, Val Lewton et Robert Louis Stevenson, est un des meilleurs films de John Carpenter.
Scifi universe - "The Fog" est considéré à juste titre comme une des références fantastiques des années 80...
Grim movies - ... C'est un film que je n'avais pas vu depuis très longtemps et qui garde son charme intact...
Mythologica - On aime voir et revoir "The Fog" parce que c’est un film qui suggère beaucoup et montre peu, qui fait appel à l’imaginaire collectif de terreur par des chemins très simples et sans fard...
Cinéastes - Il faut laisser venir à nous la noire lumière du Fog, redevenir enfants et c’est alors seulement que la beauté profonde, authentiquement fantastique, de ce film nous envahira, à nouveau…
Rayon polar - ... Pourtant plus de trente ans après sa réalisation ce film reste toujours aussi captivant parce qu’efficace dans son traitement de la peur, fruit d’un mal insaisissable...